Grande première pour Stephanie Holmen à Zürich

Stephanie Holmen et Flip's Little Sparrow
Crédit : FEI/Katja Stuppia

Dimanche 28 janvier - 17h51 | Marc Verrier

Grande première pour Stephanie Holmen à Zürich

Pour sa dernière édition, le CSI-W de Zürich aura été le théatre d'une surprise de taille avec la victoire de la Suédoise Stephanie Holmen, qui dame le pion à tous les favoris dans le Grand Prix Longines.  Le Suisse Pius Schwizer prend la deuxième place devant Kevin Staut.

Un barrage fourni

Dès le début de l'épreuve, tracée par Guido Balsiger, on sentait bien que ce Grand Prix Coupe du monde de Zürich allait nous donner un barrage bien fourni, puisque quatre des six premiers concurrents bouclaient leur tour sans pénalité.
Grosse frayeur pour le Suisse Alain Jufer qui voyait Rahmannshof Tic Tac (Contact van de Heffinck) pédaler dans l'oxer numéro deux et se retrouver à terre. Si le cheval ne semblait pas trop souffrir de cette mauvaise chute, le cavalier semblait lui quelque peu endolori. 

Ils seront finalement quatorze à se qualifier pour le barrage et auraient même pu être quinze si l'Irlandais Mark McAuley et Miebello (Quite Easy) n'avaient pas dépassé le temps imparti de près d'une seconde. 

Côté français, si Kevin Staut a réalisé un sans-faute plein de maîtrise avec Silver Deux de Virton*HDC (Kashmir van Schuttershof), il n'en a pas été de même pour ses deux compatriotes. Avec Teavanta II C Z (Treasure Z), Simon Delestre voit toutes ses chances s'évanouir dès le numéro trois puis faute de nouveau sur le milieu du triple et l'entrée du double, ajoutant un point de temps dépassé à son score. 
Pour Pénélope Leprévost et Vagabond de la Pomme, c'est le vertical numéro neuf qui les privait de barrage. Avec aucun point marqué, l'amazone normande a grandement compromis ses chances de se qualifier pour la finale et il faudra désormais un petit miracle, et deux podiums lors des étapes de Bordeaux et Göteborg, pour voir Pénélope à Bercy.

Stephanie Holmen sans complexe

Le Suisse Paul Estermann ouvrait le barrage par un bon sans-faute avec Lord Pepsi (Lord Pezi), mais sans prise de risques excessive. Ce ne sera pas le cas de la Suédoise Stephanie Holmen, qui prenait un très bon tempo et effectuait des virages très serrés et une grosse option pour aller chercher l'antepénultième obstacle avec Flip's Little Sparrow (Cardento) pour réussir à passer sous la barre des trente-neuf secondes.
Même si la Suédoise avait été vite, on pensait néanmoins, au vu de la qualité des cavaliers à suivre, que son temps pourrait être battu. 

Mais, au final, tous les couples suivants resteront au-delà des trente-neuf secondes et devront s'incliner face à la Suédoise. 
Avec About a Dream (Clinton), le Suisse Pius Schwizer prend la deuxième place devant Kevin Staut, qui réalise encore une belle performance avec Silver Deux de Virton, qui n'est pas le cheval le plus rapide du plateau, d'autant qu'il perd beaucoup de temps en l'air.

Flip's Little Sparrow, fille de champions

Stephanie Holmen, qui a fêté ses vingt-sept ans samedi, s'offrait un magnifique cadeau d'anniversaire et n'en revenait pas de cette victoire. Travaillant chez le champion d'Europe Peder Fredricson, vainqueur de l'épreuve précédente, elle monte Flip's Little Sparrow depuis le milieu d'année dernière et avait précédemment remporté avec elle le Grand Prix du CSI3* de Ciekocinko en septembre.

Agée de douze ans, Flip's Little Sparrow, montée avant elle par Peder Fredricson, est la fille de deux champions. Cardento, son père, a été médaillé d'argent par équipes aux Jeux olympiques d'Athènes et a remporté de nombreux Grands Prix et Coupes des nations sous la selle du Suédois Peter Eriksson, alors que la mère de Flip's Little Sparrow n'est autre que Butterfly Flip, jument qui a permis à Malin Baryard de se faire connaître au plus haut niveau et qui était également dans l'équipe suédoise médaillée d'argent à Athènes. 
Quel pedigree !

Résultats complets du GP Coupe du monde de Zürich, CLIQUER ICI
 

À lire également...

Réagissez