Readly Express prive Bold Eagle d'un triplé dans l'Amérique

Crédit : Scoopdyga

Dimanche 28 janvier - 17h15 | Marc Verrier

Readly Express prive Bold Eagle d'un triplé dans l'Amérique

A l'issue d'un superbe mano a mano, Readly Express et Bjorn Goop remportent le Grand Prix d'Amérique devant son frère Bold Eagle et Franck Nivard. Bellina Josselyn et Jean-Michel Bazire sont troisièmes.

Un départ plusieurs fois repris

Ce Grand Prix d'Amérique 2018 à Vincennes aura tenu toutes ses promesses. Il aura fallu attendre de longues minutes avant que la course, longue de 2700 m, puisse véritablement démarrer. On sentait la tension chez les concurrents avec de nombreuses reprises de départ et deux faux-départs occasionnés par Franck Nivard avec Bold Eagle puis Orjan Kihlstrom avec Propulsion. Comme le nouveau règlement le stipule, ces deux drivers écoperont de deux jours de mise à pied et d'une amende.

 

Doublé et triplé pour Ready Cash

C'est finalement Valko Jenilat, drivé par Eric Raffin, qui s'élançait le plus rapidement et prenait la tête. Il était ensuite relayé par Bird Parker avec Jean-Philippe Monclin, qui allait tenir la tête jusqu'à l'abord de la dernière ligne droite.
C'est le moment que choisissait le Suédois Bjorn Goop pour venir prendre la tête, suivi de près par Bold Eagle. Franck Nivard décalait le tenant du titre et venait déborder Readly Express, on pensait alors que Bold Eagle était en route pour une troisième victoire. 
Mais le trotteur entraîné par Sébastien Guarato coinçait un peu et n'accentuait pas son effort, au contraire de Readly Express, qui venait prendre une encolure d'avance au poteau. 
Propulsion prenait la troisième place devant Belina Josselyn et Jean-Michel Bazire, deuxièmes l'an dernier. Briac Dark et Matthieu Abrivard complétaient le quinté devant Bird Parker.

Bjorn Goop remporte ainsi son premier Grand Prix d'Amérique, dans la réduction kilométrique de 1'11"2, égalant ainsi le record de l'épreuve.

Le grand gagnant de cette épreuve est également l'étalon Ready Cash, qui réussit un doublé dans cette épreuve et intègre le clan restreint des étalons ayant engendré trois vainqueurs du GP d'Amérique.
 

Franck Nivard : "battus par un extra-terrestre"

A l'issue de l'arrivée, Franck Nivard se montrait très fair-play et n'éprouvait aucun regret : « Bold Eagle était mieux que lors de ses courses précédentes et nous avons eu un super parcours. A l’entrée de la ligne droite, je pensais avoir gagné, mais le cheval a un peu coincé sur la fin. Nous sommes battus par un phénomène, qui a un an de moins que Bold Eagle, et il n’y a pas à rougir de perdre contre un extra-terrestre. »
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #101 GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE

GRANDPRIX #101

(GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter