Kevin Staut prend les commandes de la Coupe du monde Longines

À mi-saison, Kevin Staut avait presque obtenu sa qualification pour la finale.
Crédit : Cara Grimshaw/FEI

Lundi 22 janvier - 17h25 | Lucas Tracol

Kevin Staut prend les commandes de la Coupe du monde Longines

Hier après-midi, la dixième étape de la Coupe du monde Longines de la ligue d’Europe de l’Ouest s’est courue à Leipzig. Désormais, il ne reste donc plus que trois occasions pour les cavaliers engagés dans la chasse aux points d’obtenir un ticket pour la finale parisienne qui se déroulera du 11 au 15 avril à l’AccorHotels Arena. À l’issue de l’étape de Leipzig, le classement général a été passablement modifié. GRANDPRIX-Replay.com fait donc le point à soixante-dix-neuf jours du coup d’envoi de la finale.

 - Kevin Staut prend les commandes de la Coupe du monde Longines

Classé à cinq reprises, Roger-Yves Bost a obtenu son précieux sésame pour Paris.
Crédit : Cara Grimshaw/FEI

Si la flamboyante – dernière – victoire de Taloubet Z a presque tout éclipsé hier, l’enjeu était pourtant de taille à Leipzig. Dixième des treize actes de la saison Coupe du monde Longines, le rendez-vous allemand a quelque peu redistribué les cartes dans le classement général de la ligue d’Europe de l’Ouest. Pour cause, grâce à sa cinquième place, Kevin Staut a repris les rênes de cette zone géographique avec soixante-cinq points au compteur et sept (!) classements sur les dix actes. Il est donc largement dans les clous pour la finale, qui nécessite en général une quarantaine de points.

Pour rappel, les dix-huit meilleurs pilotes de cette ligue obtiendront leur ticket après l’ultime étape de Göteborg qui se déroulera le 25 février. Pour l’heure, neuf pilotes ont totalisé quarante points ou plus jusqu’alors. Ainsi, Henrik von Eckermann, Edwina Tops-Alexander, Daniel Deusser, Steve Guerdat, Roge-Yves Bost, Harrie Smolders, Alberto Zorzi et Christian Ahlmann sont certains d’avoir leur place pour le rendez-vous parisien. Pour ces trois derniers, cette qualification s’est d’ailleurs jouée hier grâce à leurs classements respectifs à Leipzig, qui leur ont permis de faire un bond en avant. Petite subtilité du règlement, Edwina Tops-Alexander étant australienne, elle devrait prendre l’une des deux places “extra” de la ligue. Ces accès sont réservés aux pilotes étrangers à la ligue dans laquelle ils courent, et leur permettent d’avoir une place à condition de faire partie de ceux qui totalisent suffisamment de points pour la finale.
 
Quatrième hier à Leipzig, Marcus Ehning a lui aussi de grandes chances d’être dans les clous pour la finale puisqu’il comptabilise pas moins de trente-neuf points. Juste derrière avec trente-sept points au compteur, Mark McAuley et son compatriote Denis Lynch sont en bonne place, tout comme Simon Delestre et Douglas Lindelöw, à la tête de deux points de moins que les pilotes irlandais. Quelques points supplémentaires ne seraient pas de trop pour ces deux derniers, mais également pour Julien Epaillard et Max Kuehner.

Deux Tricolores certains de s’élancer à domicile

Pour le moment, seuls Kevin Staut et Roger-Yves Bost sont donc assurés d’être en finale, même si Simon Delestre et Julien Epaillard sont en très bonne voie. Le Lorrain se rendra d’ailleurs à Zurich ce week-end pour tenter d’engranger davantage de points avec Teavanta II C Z ou Gain Line. Auteur d’un parcours pénalisé de onze points hier sur Tanael des Bonnes, Aldrick Cheronnet compte toujours vingt-deux points au classement général du circuit, et devra compter sur une performance à Bordeaux ou Göteborg pour se qualifier.
Pour le moment quarante-quatrième avec ses dix points engrangés à Vérone, Pénélope Leprevost est encore bien loin du compte, et sera elle aussi à Zurich pour défendre ses chances. Avec ses six points récoltés à La Corogne, Julien Gonin n’est évidemment pas dans les clous, mais la finale ne constitue vraisemblablement pas un objectif de saison pour lui.
 

Les qualifications se dessinent à travers le monde

En Amérique du Nord, rien n’a changé depuis le dernier point sur le classement, faute d’épreuve qualificative entre temps. La prochaine étape se déroulera ce week-end à Guadalajara (Mexique) pour la ligue de la côte Ouest. Les pilotes engagés dans la ligue de la côte Est s’affronteront quant à eux à Wellington, lors du premier week-end de février.
 
Avec les dernières étapes d’Abou Dabi et Dubai, le classement général de la ligue Arabe a été quelque peu modifié, et c’est le Jordanien Ibrahim Hani Bisharat qui est désormais à la tête des opérations devant le Saoudien Abdulrahman Alrajhi. Pour le moment, l’Égyptien Mohd Osama El Borai serait le troisième et dernier qualifié. Même s’il est à égalité de points avec le Sheikh Ali Al Thani, le meilleur rang de chacun cette saison prévaut. Ainsi, l’Égyptien est devant le Qatarien grâce à ses deux victoires obtenues à Cairo. De son côté, l’élève de Jan Tops a réalisé sa meilleure performance à Tétouan où il s’est adjugé deuxième place.
 
Côté Europe Centrale, les pilotes n’auront plus qu’une seule chance de se qualifier eu début du mois de mars, à Warsaw, en Pologne. Pour le moment, les Estoniens Urmas Raag et Rein Pill sont en bonne place, tout comme la Hongroise Mariann Hugyecz.
En Amérique du Sud, les Brésiliens Felipe Amaral et Artemus de Almeida sont pour le moment les deux prétendants à un ticket pour la finale. Meilleur pilote de la ligue d’Amérique centrale et des îles caribéennes, Manuel Espinosa Pla est d’ores et déjà certain d’avoir une place pour la finale parisienne.
En Australie, ce sont Billy Raymont et Jamie Kermond qui ont décroché leur sésame pour la finale à l’issue des neuf étapes. Shalva Gachechiladze est quant à lui l’unique pilote qualifié pour la ligue caucasienne.
 
Retrouvez tous les classements ici
 
Réservez dès à présent pour les finales de la Coupe du monde Longines de Paris ici. 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #96 GRANDPRIX n°96 MAI

GRANDPRIX #96

(GRANDPRIX n°96 MAI)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter