Avec la disparition de Willi Melliger, le jumping international perd une légende

Crédit : Scoopdyga

Mardi 16 janvier - 12h39 | Lucas Tracol

Avec la disparition de Willi Melliger, le jumping international perd une légende

Dans la nuit de lundi à mardi, Willi Melliger s’est éteint, victime d’une attaque cérébrale. Dans le coma depuis plusieurs semaines, le quadruple champion d’Europe et double médaillé olympique est décédé à l’âge de soixante-quatre ans, laissant derrière lui un sacré palmarès.

 - Avec la disparition de Willi Melliger, le jumping international perd une légende

Crédit : Scoopdyga

Willi Melliger se battait contre la mort depuis plusieurs semaines. Dans un coma artificiel depuis le 13 décembre après avoir subi une attaque cérébrale, le Soleurois s’est éteint dans la nuit. Véritable monument des spots équestres, le Suisse emmène avec lui une partie de l’histoire des sports équestres. 
Médaillé d’argent en individuel au Jeux olympiques d’Atlanta en 1996, Willi Melliger avait glâné le même métal quatre ans plus tard à Sydney. C’est avec l’incomparable Calvaro V qu’il a conquis ses plus beaux succès. Champion de Suisse à six reprises, le cavalier a été l’un des piliers de la composition helvétique des années 80 jusqu’au début des années 2000. 
Sélectionné pour concourir aux championnats d’Europe à treize reprises, Willi Melliger a ramené autant de médailles, dont quatre d’or. Par équipes, le pilote a décroché l’or en 1983 à Hickstead sur Van Gogh, en 1993 à Gijón sur Quinta C et en 1995 à Saint Gall sur Calvaro V. En 1993, il s’était même offert le plus beau des métaux en individuel, devançant Michel Robert sur Sissi de la Lande et Michael Whitaker sur Midnight Madness. 

Parmi les dix finales de la Coupe du monde auxquelles il a pris part, Willi Melliger a réalisé sa meilleure performance à Genève, en 1996. Devant son public, il avait réussi à monter sur la deuxième marche du podium grâce à son immense gris Calvaro V, se plaçant ainsi en dauphin d’Hugo Simon et E.T FRH. 

Après avoir pris sa retraite sportive il y a sept ans, Willi Melliger s’est consacré à l’entrainement de jeunes cavaliers, en prenant notamment les rênes des équipes suisses juniors et jeunes cavaliers jusqu’en 2016. 

La rédaction de GRANDPRIX adresse ses plus sincères condoléances aux proches de Willi Melliger.

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #96 GRANDPRIX n°96 MAI

GRANDPRIX #96

(GRANDPRIX n°96 MAI)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter