'Cette victoire n'est pas une surprise', P. Rozier

P. Rozier et Randgraff aux Gucci Masters. (Ph. Scoopdyga)

Samedi 05 mars - 22h10 | admin_root

'Cette victoire n'est pas une surprise', P. Rozier

Avec trois podiums dont deux victoires, Philippe Rozier a brillé ce week-end à Göteborg. En selle sur Randgraaf et Idéal de Roy, le cavalier confirme sa bonne forme. Pour Grand Prix Replay, il revient sur sa performance.
 



Quel est votre sentiment quatre jours après le CSI 5* W de Göteborg et votre victoire dans la grosse épreuve du samedi avec Randgraaf ?
Aujourd’hui, tous les feux sont au vert. Aux Gucci Masters de Paris, j’étais très content de ma sixième place. Après, il y a eu une troisième place à Bordeaux. On avançait, on avançait, il fallait bien qu’on gagne un jour ! On ne peut pas dire que cette victoire est une surprise.
 



Comment s’est déroulée l'épreuve ?
C’était vraiment un bon Grand Prix. Le parcours était difficile : on était seulement huit au barrage sur une quarantaine de partants ! De toute façon, on était sûr d’être classés. Je n’avais rien à perdre, surtout que je partais en dernier au barrage. J'ai pu voir les tours précédents, ça m'a aidé. Après, sur la piste, j’ai tout tenté. Et puis, l’ambiance était surchauffée dans l’Arena. C’est rare de voir autant de monde. Le cheval n’a pas été gêné, au contraire. Ça nous a donné des ailes !
 



Vous remportez aussi une épreuve avec Idéal de Roy…
Oui, j’ai un cheval exceptionnel en vitesse. Il en est à sa quatre-vingt-deuxième victoire en épreuves internationales !
 



Quel est votre programme pour les prochaines semaines ?
Pour la fin de la saison indoor, je vais essayer d’aller à s’Hertogenbosch aux Pays-Bas, j’aimerais aussi participer au Saut Hermès à Paris. Avant, je vais aller quinze jours à Follonica en Italie pour le Tuscan Jumping Tour. Aujourd’hui, mon objectif, c’est de me maintenir au haut niveau.
 

À lire également...

Réagissez