Le cross indoor de Genève sourit à Karim Laghouag

Crédit : Scoopdyga

Samedi 09 décembre - 20h00 | À Genève, Lucas Tracol

Le cross indoor de Genève sourit à Karim Laghouag

Quel couple ! Moins d’un mois après avoir accroché la neuvième place dans le cross indoor de Stuttgart, Karim Laghouag et Punch de l’Esques viennent de s’imposer à Genève, face à une concurrence de taille. Pour preuve, le podium est complété par Michael Jung et Sidney Dufresne, respectivement associés à Corazon et Looping de Buissy.

Le public genevois aime les épreuves spectaculaires, et il n’a pas été déçu aujourd’hui lors du cross indoor ! Sur la piste de Palexpo, seize couples se sont en effet élancés à l’assaut du cross indoor, sur un parcours long et sinueux où il ne fallait pas être le plus rapide, mais être le plus proche du temps “idéal” donné par le chef de piste. Au final, c’est Karim Laghouag qui a été le meilleur sur son fidèle Punch de l’Esques. Aussi à l’aise en indoor qu’à l’extérieur, l’alezan s’est laissé piloter et n’a écopé que deux points sous la selle de son champion olympique de cavalier. C’est bien simple, en quatre éditions du cross indoor de Genève, la victoire est à chaque fois revenue aux Français puisque Eddy Sans s’imposait en 2014 et que Sidney Dufresne l’emportait en 2015 et 2016.
En selle sur une jument de sept ans (!) avec qui il a déjà remporté le cross indoor de Stuttgart il y a moins d’un mois, Michael Jung a délivré une nouvelle démonstration. Sur Corazon, le multimédaillé qui participe également au CSI 5* a écopé de cinq points. Parti en fin d’épreuve, Sidney Dufresne a déroulé un début de parcours idéal sur Looping de Buissy, un cheval qui lui a notamment permis de s’imposer deux fois ici, mais a laissé le dernier obstacle à terre ce qui l’a fait reculer à la troisième place. Une faute rageante mais qui a une fois de plus prouvé la régularité de cet excellent cheval de dix-huit ans.

En s’élançant en numéro un, Rodolphe Scherer n’a bénéficié d’aucune information et a donc dû se lancer à l’aveugle sur le redoutable parcours. Sur Cœur de Crack, le cheval qui lui a permis de s’imposer dans le cross indoor de Saumur il y a quelques semaines, le Tricolore a effectué un parcours sans faute, mais trop lent pour le temps imparti. Lui et son fils d’Indoctro ont tout de même pris la quatrième place, devant l’Irlandais Jan Van Beek juché sur Vamp du Monselet. Pour la Grande-Bretagne, Laura Collett termine à la septième place malgré un saut raté sur une pointe redoutable que son cheval a plutôt violemment accroché avec les postérieurs. Sur ce même obstacle, Thomas Carlile a essuyé une dérobade d’Opium de Boisy, son fils de Trésor du Renom de quinze ans.
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #98 GRANDPRIX n°98 JUILLET-AOÛT

GRANDPRIX #98

(GRANDPRIX n°98 JUILLET-AOÛT)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter