Isabell Werth comme une évidence à Genève

Crédit : Scoopdyga

Vendredi 08 décembre - 15h41 | À Genève, Lucas Tracol

Isabell Werth comme une évidence à Genève

Aujourd’hui, les dresseurs se sont élancés sur la première épreuve du CDI 5* de Genève. Sur la piste de Palexpo, c’est évidemment la numéro un mondiale qui l’a emporté. Sur Don Johnson FRH, l’Allemande Isabell Werth a devancé sa compatriote Bernadette Brune sur Spirit of the Age et la Suissesse Antonnella Joannou sur Dandy de la Roche CMF.

Qui de mieux qu’Isabell Werth pour ouvrir les hostilités à Genève ? Aux rênes de Don Johnson, l’Allemande s’est une fois de plus imposée en Grand Prix, réalisant la moyenne de 74.900%. Le hongre de seize ans qui évolue à haut niveau depuis 2011 n’a toutefois pas réussi à accrocher ses meilleures notes, puisqu’il arrive au Hannovrien de dépasser les 78% sur cette reprise aux figures imposées. À treize ans, Spirit Of The Age a quant à lui obtenu la meilleure note de sa carrière à un tel niveau de compétition en Grand Prix. Sous les ordres de l’Allemande Bernadette Brune, le fils de Stedinger avec une mère par Donnerhall a davantage séduit les juges que d’habitude, qui lui ont attribué la moyenne de 73.540%.
À domicile, Antonella Joannou a complété le podium grâce à un Dandy de la Roche CMF des grands jours. Rarement au-delà des 70% sur cette épreuve, l’étalon de douze ans a permis à sa cavalière d’accrocher 71.780%, soit près de trois points de mieux que l’an passé. À la suite du classement, on retrouve un autre cheval de la Roche puisque Well Done de la Roche CMF a permis à son cavalier Patrik Kittel de prendre la quatrième place du classement grâce à la note de 71.520%. Avec son troisième cheval, le Suédois a donc une fois de plus réussi à se classer dans une épreuve de prestige. Il devance sa compatriote Anna Blomgren sur Torveslettens Quattro, une jument grise pommelée de neuf ans aux allures relevées spectaculaires qui semble prometteuse.
 
À 12h30, Nicole Favereau a eu la lourde tâche d’ouvrir le bal. Sur Ginsengue, la Française a obtenu la note de 67.640%. Le couple a commis une petite faute sur le début de la ligne de changements de pied et termine finalement à la onzième place. Passé en seconde partie d’épreuve, le Rhônalpin Pierre Volla s’est élancé à la suite d’Isabell Werth, un sacré défi en somme. Sur une Badinda Altena relâchée, le Français a délivré une reprise appréciée à 69.500%, synonyme de huitième place finale. Fier des progrès de sa jument, il a toutefois regretté quelques fautes, notamment à la sortie du premier piaffer et sur le zigzag.
 
Demain, les dresseurs du CDI 5* s’élanceront sur le Grand Prix Special dès 8h15. 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #101 GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE

GRANDPRIX #101

(GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter