Daniel Deusser défie Simon Delestre dans le Grand Prix Longines de Paris

Crédit : Scoopdyga

Dimanche 03 décembre - 18h26 | À Villepinte, Yeelen Ravier

Daniel Deusser défie Simon Delestre dans le Grand Prix Longines de Paris

Temps fort final de cette édition des Longines Paris Masters 2017, le Grand Prix Longines a sacré Daniel Deusser. Cet après-midi, l'Allemand a été de loin le meilleur avec son sublime Cornet d'Amour, de retour à haut niveau, coiffant au poteau Simon Delestre et l'extraterrestre Hermès Ryan des Hayettes. Lauren Hough a conclu ce trio de tête.

Le coup d'envoi du Grand Prix Longines des Paris Masters 2017 a été donné à 15h, à Villepinte. Quelques minutes avant le top départ, un hommage a été rendu en l'honneur de Jean Rochefort, disparu il y a quelques jours. Jean-Maurice Bonneau et Guillaume Canet ont, les larmes aux yeux, parlé de leur regretté ami, honoré par une standing ovation.
En comptant le forfait d'Emanuele Gaudiano, trente-cinq cavaliers se sont affrontés sur un parcours de Louis Konickx, constructeur des derniers championnats d'Europe. Aujourd'hui, le chef de piste avait proposé un parcours sérieux aux dimensions hautes et larges. Le dessin fut également un sujet délicat, si bien que le Colombien Carlos Enrique Lopez Lizarazo a préféré sauter l'obstacle numéro 8 au lieu du numéro 3... Partie en deuxième, Athina Onassis a elle préféré abandonner après trois sauts. Si elle n'a pas donné d'explications, MHS Going Global semblait en forme.

Le premier sans-faute a failli être enregistré au quatrième partant, Andrew Kocher. Malheureusement, l'Américain et son excellent Navalo de Poheton de seize ans ont dépassé le temps imparti, concédant un point. Juste après lui, le score vierge a été signé par Edward Levy et Sirius Black. Une belle performance pour le Tricolore, déjà troisième vendredi. Pour le plus grand bonheur du public, Nicolas Delmotte, victorieux à Dinard cet été avec le même Ilex VP, lui a emboîté le pas. Voisin de l'Hexagone, le Belge Jos Verlooy en a fait de même après un tour énergique sur le généreux Caracas. Grosse frayeur ensuite pour l’Israélien d'adoption Daniel Bluman, qui a dû opter pour la position de sécurité dans le double 9 avant de se retirer. Jane Richard Philips et Alberto Zorzi ont également arrêter en cours de route. La jument de ce dernier, Fair Light van't Heike, s'est sacrément perchée sur l'oxer numéro huit, laissant une grosse faute derrière elle. Réputée pour sa vitesse et son agilité, la petite Ohlala a été parfaite aujourd'hui, bouclant le score vierge sous la selle de l'Américaine Lauren Hough.

Parcours idyllique également pour Leopold van Asten et son fabuleux VDL Groep Zidane, de retour à haut niveau après une légère blessure cette année. Quatre points malheureux en revanche pour Eric Lamaze, péchant sur l'oxer 10 aux rênes d'une Fine Lady 5 bien fraîche. Très étonnant, le Salomon de Maikel van der Vleuten, qui disputait l'un de ses premiers Grands Prix 5*, a franchi la ligne d'arrivée sans aucune pénalité. Il fut ensuite rejoint par Pénélope Leprevost et Simon Delestre, associés aux bondissants Vagabond de la Pomme et Hermès Ryan des Hayettes. Vainqueur du Grand Prix 5* de Madrid dimanche dernier, Roger-Yves Bost a accompagné ses camarades au barrage sur son olympique Sydney Une Prince, bien énergique cet après-midi. Le numéro un mondial Kent Farrington et le champion olympique de Londres Steve Guerdat ont complété ce groupe de douze barragistes.

Ryan au top, Ilex VP confirme

Ryan au top, Ilex VP confirme - Daniel Deusser défie Simon Delestre dans le Grand Prix Longines de Paris

Crédit : Scoopdyga

Le barrage à douze s'est ouvert par le passage d'Edward Levy. Le Français, très en forme, a directement osé allonger le galop de Sirius Black. Le couple a franchi la ligne d'arrivée en 37''95, péchant sur la palanque 3 et un vertical. Nicolas Delmotte a signé le premier double zéro, en 41''11 sur Ilex VP. Si son chronomètre était battable, le Normand a réalisé une superbe performance avec son hongre de neuf ans ; le duo semble devenir une valeur sûre pour les Bleus...
Candidates sérieuses à la victoire, Lauren Hough et Ohlala ont facilement abaissé le chronomètre à 38''62, prenant la tête des opérations. L'Allemand Daniel Deusser ne partait pas favori pour concurrencer Lauren Hough, et pourtant ! Le trentenaire a bouclé un tour incroyable en 37''95 sur Cornet d'Amour, de retour en 5* depuis quelques semaines et qui disputait le premier Grand Prix 5* depuis son retour. Favoris du public, même Simon Delestre et Hermès Ryan des Hayettes n'ont pas réussi à passer la barre des 37'', bouclant son tour en 38''08, et ont dû se contenter de la troisième place.

Victoire flamboyante donc pour Daniel Deusser et Cornet d'Amour, qui ajoutent une nouvelle ligne à leur palmarès déjà bien fourni.
 

À lire également...

Réagissez

  • Alexandra Dubois - le 04/12

    Nicolas Delmotte , normand ?? il est Ch'ti et depuis toujours....Ses installations sont dans le Nord , près de Douai depuis bien longtemps !!!