Des Bleus en très grande forme au Longines Masters de Paris

Encore une fois, Simon Delestre et Hermès Ryan des Hayettes ont été exceptionnels cet après-midi.
Crédit : Scoopdyga

Dimanche 03 décembre - 18h04 | À Villepinte, Sébastien Roullier

Des Bleus en très grande forme au Longines Masters de Paris

Les Français ont signé une magnifique performance d’ensemble dans le Grand Prix du Longines Masters de Paris, cet après-midi au Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte. S’ils n’ont pas pu empêcher l’Allemand Daniel Deusser de s’imposer sur leurs terres avec le revenant Cornet d’Amour, cinq des dix Tricolores au départ se sont hissés jusqu’au barrage, dont ils ont été de beaux animateurs.

Dix cavaliers français ont pris part au Grand Prix du Longines Masters de Paris, cet après-midi au Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte. Et cinq d’entre eux ont signé un sans-faute lors du tour initial, accédant à un barrage particulièrement spectaculaire. Absolument impeccable en début d’après-midi, Edward Levy, ouvreur de cette finale au chronomètre, a eu le mérite de jouer crânement sa chance. Malheureusement, son excellent Sirius Black a fauté à deux reprises sur les verticaux 6 et 5, ce qui l’a relégué à la onzième place finale. Déjà vainqueurs des Grands Prix CSI 5* de Dinard et CSI 4* de Liège, Nicolas Delmotte et Ilex VP ont signé le premier double sans-faute de ce Grand Prix, rapide et sérieux, mais qui ne leur a offert que la septième place finale.
 
Après le barrage supersonique de l’Allemand Daniel Deusser et du fabuleux Cornet d’Amour, trois autres couples avaient le sort de la Marseillaise entre leurs mains. Pénélope Leprevost a signé un second tour aussi parfait techniquement que le premier avec un Vagabond de la Pomme en grande forme. Rapide, mais pas assez pour emporter la décision, la paire s’est classée à une fort belle quatrième place. Quelques instants plus tard, Simon Delestre et Hermès Ryan des Hayettes ont tenté de rééditer leur exploit d’Equita Lyon… et ils ont bien failli y parvenir! Toujours aussi spectaculaires, le Lorrain et son Selle Français ont galopé très fort mais n’ont pas pu retirer de foulées là où les vainqueurs avaient su le faire, notamment dans la dernière ligne. À l’arrivée, on n’a compté que treize centièmes d’écart et donc une brillante deuxième place pour Simon. Roger-Yves Bost était bien décidé à gagner devant ses fans. Hélas, ce barrage ne s’est pas passé aussi bien qu’il l’aurait souhaité, la très vaillante Sydney une Prince ayant buté sur l’oxer 15 et le vertical 5. Vainqueurs du Grand Prix Coupe du monde de Madrid dimanche dernier, ils n’ont pas gagné cette fois-ci, mais n’ont pas à rougir de leur huitième place.
 

Les belles promesses d’Urhelia

 
Parmi les autres Bleus en piste au tour initial, il y a eu du bon et du moins bon. Du bon pour Cédric Angot et Saxo de la Cour, en léger manque de rythme au début de leur parcours, mais très à l’aise par la suite. Hélas, ils ont concédé quatre points sur l’oxer 9b placé à la sortie du double. De belles promesses pour Grégory Cottard, même si le Francilien a compté douze points après trois fautes sur le vertical 7b placé au milieu du triple et les oxers 8 et 9b. Pour sa première apparition à ce niveau, Urhelia Lutterbach a montré une vraie capacité à sauter 1,60m. On devrait donc revoir ce couple à l’avenir.
 
Le tour d’Alexandra Paillot et Lumina s’est avéré plus frustrant. La Cantilienne n’a pas su aborder idéalement l’oxer 8, dont sa jument a renversé le second plan après avoir pédalé en l’air. On a vu une seconde faute sur le 9b, puis l’ancienne championne de France a sagement décidé d’en rester là. La performance de Julien Épaillard a été plus consistante, sa Toupie de la Roque, qui sautait là son premier Grand Prix CSI 5* en indoor, n’a concédé qu’une faute sur l’oxer 4, avant de se promener, à grande vitesse qui plus est, sur le reste du tracé. Auteur du meilleur chronomètre des trente-cinq concurrents, le Normand a terminé quatorzième. Enfin, Kevin Staut a connu moins de réussite. Après un début de parcours impeccable, le numéro trois mondial a lâché huit points avec Rêveur de Hurtebise*HDC: une petite faute des postérieurs sur l’oxer 10 et une seconde un peu plus franche des antérieurs sur le vertical 13. Les champions olympiques trouveront sûrement vite une nouvelle occasion de briller.

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez