Julien Epaillard roi de la vitesse dans le Longines Speed Challenge de Paris

Crédit : Scoopdyga

Vendredi 01 décembre - 23h31 | À Villepinte, Lucas Tracol

Julien Epaillard roi de la vitesse dans le Longines Speed Challenge de Paris

Épreuve emblématique des Longines Masters, le Longines Speed Challenge a couronné le Normand Julien Epaillard ce soir ! Aux rênes de Cristallo A*LM, le pilote a réussi à s’imposer malgré la détermination du tenant du titre, Kevin Staut, finalement deuxième avec Ayade de Septon*HDC. Parti en dernier, l’Italien Lorenzo de Luca complète le podium avec Limestone Grey.

 - Julien Epaillard roi de la vitesse dans le Longines Speed Challenge de Paris

S'il n'a réussi à conserver son titre, Kevin Staut est tout de même deuxième du Longines Speed Challenge.
Crédit : Scoopdyga

Une chose est sûre, le Longines Speed Challenge n’est vraiment pas une épreuve comme les autres ! Dans ce format inédit, une barre ne coûte pas quatre points de pénalité, mais ajoute deux secondes au chronomètre, rendant possible la victoire avec une ou plusieurs fautes. Un avantage que les cavaliers engagés ont su utiliser à bon escient. Pour preuve, Julien Epaillard s’est laissé piéger sur l’entrée du double placé en numéro huit, ce qui ne l’a pas empêché de l’emporter. Grâce à l’efficacité hors du commun de son petit Cristallo A*LM, un fils de Casall de treize ans au galop on peut plus incisif, le Normand a ainsi fait retentir la Marseillaise en franchissant la ligne d’arrivée en 59“99, un chronomètre auquel se sont ajoutées les deux secondes qu’impliquent une barre à terre. C’est face à des tribunes très enthousiastes qu’il a volé la tête de l’épreuve à Kevin Staut, alors confortablement installé à la place de leader.
Sur Ayade de Septon*HDC, le numéro trois mondial a en effet réalisé un parcours à la fluidité remarquable, lui permettant de sortir de piste avec le temps de 61“65. Vainqueur de cette même épreuve l’an passé avec Elky van het Indihof*HDC, il n’aura rien pu faire face à Julien Epaillard, visiblement motivé par le challenge. Dernier à s’élancer, l’Italien Lorenzo de Luca a bien tenté sa chance sur Limestone Grey et termine finalement à la troisième place (63“53).  

Paillot et Cottard poursuivent sur leur lancée, Bosty à la peine

Longtemps en tête de l’épreuve grâce à de belles prises de risques, Leopold van Asten et VDL Groep Miss Untouchable sont finalement quatrièmes devant Edward Levy, parti en numéro quatre avec Rafale d’Hyverniere. Déjà troisième hier, Alexandra Paillot et Tonio la Goutelle ont obtenu un nouveau classement ce soir puisqu’ils se classent huitièmes malgré une faute sur la très fautive sortie du double numéro dix. Le couple est devancé par le Danois Emil Hallundbaek et Maikel van der Vleuten sur Chalisco et Danna Blue. Dixième malgré deux fautes de Régate d’Aure, le Francilien Grégory Cottard a obtenu son troisième classement sur trois épreuves courues ce week-end.  
Pourtant habituées à aller très vite, les Américaines Reed Kessler, Lauren Hough et Laura Kraut n’ont pas vraiment connu de réussite dans cette épreuve puisqu’avec au moins une faute chacune, elles terminent au-delà de la vingtième place sur Christy 3, Ohlala et Confu. Pas de chance non plus pour Roger-Yves Bost qui a à nouveau dû faire face au caractère facétieux de Pégase du Murier, refusant de sauter le mur placé en numéro trois du premier coup. Après un début de parcours exemplaire, Steve Guerdat a quant à lui essuyé un refus d’Urzo d’Iso sur l’oxer numéro neuf, ce qui l’a poussé à interrompre son parcours.
 
Pour une année de plus, le Longines Speed Challenge reste donc aux mains des français grâce à la victoire de Julien Epaillard. Le prochain rendez-vous pour cette épreuve se déroulera en février à Hong-Kong.
 

À lire également...

Réagissez