Jérome Hurel s’impose à Paris dans l’épreuve GRANDPRIX-Magazine

Crédit : Sportfot

Jeudi 30 novembre - 16h43 | À Villepinte, Lucas Tracol

Jérome Hurel s’impose à Paris dans l’épreuve GRANDPRIX-Magazine

En cette première journée de compétition à Paris, l’épreuve majeure du CSI 2* a couronné le Francilien Jérome Hurel, sans faute et plus rapide que tout le monde grâce à son fils de Baloubet du Rouet, Urano. Pour le Danemark, Emil Hallundbaek a pris la deuxième place sur Chalisco et devance ainsi la Belge Gudrun Patteet juchée sur Sea Coast B52 F Z. 

Il s'est élancé en numéro cinq, et pourtant, Jérome Hurel est parvenu à faire la différence ! À l’occasion de la première journée de compétition, le cavalier de l’équipe de France est grimpé sur la plus haute marche du podium grâce à son fidèle Urano. Dans l’épreuve aux couleurs de GRANDPRIX-Magazine, il a été le seul à passer sous la barre des soixante secondes puisqu’il a arrêté le chronomètre Longines à 58”73. À seulement dix-neuf ans, le Danois Emil Hallundbaek ne s’est pas laissé impressionner puisqu’il a serré les tournants jusqu’à conclure son parcours en 60”24. Grâce à Chalisco, un fils de Chacco Blue de dix ans, il devance la Belge Gudrun Patteet, une habituée des beaux concours. Pour cette épreuve, elle avait choisi de miser sur Sea Coast B 52 F Z, un produit de Bamako de Muze avec une mère par Quidam de Revel.
Pourtant présents en nombre dans cette épreuve, les Français ont eu une sacrée concurrence avec les participants étrangers. La deuxième meilleure performance française a été réalisée par la Normande Félicie Bertrand, sixième et auteur d’un bon parcours sur Sultane des Ibis, toujours aussi bondissante et énergique. Le couple a été doublé pour quelques dixièmes par Jens van Grunsven – le neveu de l’iconique dresseuse néerlandaise Anky van Grunsven - et Zoé Conter, respectivement associés à Doma Sue et Zeta di Sabuci.

Huit, neuf, et douzième, les Français Delphine Perez, Timothée Anciaume et Carole Mille obtiennent eux aussi un classement dans cette épreuve. La cavalière du haras des Coudrettes a sellé pour l’occasion Untouchable Gips, tandis que le Normand a choisi Almeria Z. Carole Mille a quant à elle réalisé un parcours parfait grâce à Ucello de Beaufour, un fils de Le Tot de Semilly.
 

À lire également...

Réagissez