Jeudi 30 novembre - 08h55

Au sommaire du numéro de décembre-janvier de GRANDPRIX MAGAZINE

Dans le numéro de décembre-janvier, retrouvez en couverture un portrait consacré au petit prodige alezan de Simon Delestre, Hermès Ryan des Hayettes. Pour cette édition, GRANDPRIX MAGAZINE est parti à la rencontre de l’étoile montante du concours complet Alexis Goury, du meneur Benjamin Aillaud et de la spectaculaire dresseuse Anna Blomgren. Gagnante du CCI 4* de Pau, Gwendolen Fer est la cavalière du mois, tandis que la star de dressage Jazz est l’étalon du mois. Retrouvez le magazine en kiosques, en ligne, et au Salon du cheval de Paris, sur le stand G014, dans le hall 5A.

Pour Hermès Ryan des Hayettes, le meilleur est peut-être à venir ! 
Le 5 novembre à Lyon, Hermès Ryan des Hayettes a gagné le troisième Grand Prix CSI5* de sa carrière et le deuxième en Coupe du monde Longines, près de deux ans après sa dernière grande victoire conquise à Vérone. À l’aise sur tous les terrains, cet attachant petit alezan semble enfin de retour au sommet de son art, et totalement remis de la blessure qui avait contraint Simon Delestre à un terrible forfait de dernière minute aux Jeux olympiques de Rio. En 2018, le couple devrait retrouver l’équipe de France avec l’objectif de briller aux Jeux équestres mondiaux de Tryon. Grand Prix retrace l’itinéraire de ce génial et généreux crack, chouchou du public français.
 
“Préparer ses chevaux, les écouter et se tenir prêt”, Alexis Goury
Pur produit de la démocratisation de l’équitation française, depuis deux saisons, Alexis Goury ne cesse de grimper dans la hiérarchie mondiale du concours complet, récoltant les fruits de son travail et de son implication. Médaillé d’or par équipes et de bronze en individuel aux championnats d’Europe Jeunes Cavaliers en 2016, il a conclu sa très belle saison 2017 avec une troisième place lors du prestigieux CCIO 3* de Boekelo sur son fidèle Trompe l’Œil d’Emery.
À vingt-deux ans, le pensionnaire du Pôle France de Saumur semble réunir les qualités nécessaires pour se hisser au plus haut niveau. Avant la trêve hivernale, il s’est raconté à Grand Prix.
 
Anna Blomgren, the girl on fire 
Si son nom n’est pas encore très célèbre en dehors du Landerneau du dressage, difficile de passer à côté de ses vidéos, vues et partagées des centaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux, mêlant piaffer, passage, tronçonneuses, motos, gigantesques bâches, engins de chantiers ou encore simulations d’attaques armées ! Au-delà du buzz, Anna Blomgren est aussi une cavalière internationale suédoise au CV déjà bien rempli, nouvelle actrice du mélange des disciplines. Portrait.
 
Benjamin Aillaud, meneur et bien plus encore 
Depuis plus de quinze ans, Benjamin Aillaud conjugue avec bonheur compétitions de haut niveau en attelage à quatre chevaux, spectacles équestres et enseignement. Avant de s’élancer dans la Coupe du monde, récompense d’une saison extérieure exceptionnelle, cet homme de cheval aux multiples talents, aussi humble qu’atypique, s’est confié à Grand Prix. Rencontre avec celui qui vient d’être désigné « Best Driver 2017 ».
 
Dans ce numéro, retrouvez également cinq pages sur les chevaux d’Armor d’Yvon Ollivier, un sujet sur l’éveil de la Corée du Sud en matière d’élevage, ou encore le portrait de l’étalon star du dressage, Jazz. Côté technique, trouvez un dossier spécial sur la bride, pourquoi l’utiliser et comment ? Dans la rubrique vétérinaire, apprenez-en plus sur les dents, tandis que côté juridique, la fiscalité de la vente du cheval de sport par les particuliers est au sommaire.
 
Retrouvez le magazine en kiosques, au Salon du cheval de Paris, sur le stand G014, mais également en commande ICI

À lire également...

Réagissez