Olivier Guillon s'impose à Paris

Olivier Guillon et Vitot du Château
Crédit : PSV Morei

Dimanche 26 novembre - 17h11 | Marc Verrier

Olivier Guillon s'impose à Paris

Olivier Guillon et Vitot du Château remportent le Grand Prix Pro Elite 1,50 m du Salon du Cheval à l'issue d'un palpitant barrage à douze.

Trois chevaux au barrage pour Benoît Cernin

Benoît Cernin n'aura pas fait le grand chelem en remportant le Grand Prix Pro Elite à 1,50 m après s'être adjugé les deux épreuves majeures des jours précédents. Mais ce n'est pas faute d'avoir essayé !

Dans ce Grand Prix qui regroupait quarante-et-un partants, ils sont douze couples à s'être qualifiés pour le barrage, dont Benoît Cernin, qui réussissait la performance d'être sans-faute avec ses trois chevaux. 
Le Belge Gaëtan Decroix, installé en Normandie, est privé de confrontation au chronomètre pour avoir dépassé le temps imparti d'un peu plus d'une seconde, alors que son impressionnant Quel Homme de Hus avait survolé les obstacles sans difficulté. 

Un barrage haletant

Ouvreur du barrage avec Unamour du Suyer, Benoît Cernin met d'emblée la pression sur ses concurrents en réalisant un sans-faute avec Unamour du Suyer dans un bon chrono. 
Alice Trehoust fait une faute avec Quira d'Orion, tandis que Philippe Lazare/Salto de Sam et Pierre Cabochette/Aston du Haras des Barrag sortent sans pénalité mais avec un temps bien moins rapide que le leader.

Pour seize centièmes, Margaux Bost et As de Papignies prennent la tête, mais Benoît Cernin reprend aussitôt son bien avec Uitlanders du Ter, en étant une seconde plus rapide que la Francilienne.
Pauline Charreau fait une faute avec Balandro avant qu'Hugo Breul ne vienne jouer placé avec Utahmano Alu, prenant la quatrième place du provisoire. 

Olivier Guillon ne tergiverse pas et demande le maximum à Vitot du Château, qui répond parfaitement et coupe la ligne avec plus d'une demi-seconde d'avance sur le Bourguignon. 
Sophia Mariller prend l'option d'assurer le sans-faute avec Type Top du Monteil sans se soucier du chrono, ce qui lui vaudra la neuvième place finale. 

Benoît Cernin n'avait pas dit son dernier mot, puisqu'il lui restait encore une cartouche. Le chrono affiche soixante-treize centièmes de moins que celui d'Olivier Guillon, mais au prix d'une faute. On ne peut pas gagner à tous les coups...
Dernier partant, Paul Delforge s'élance avec Terre du Banney, jument de l'élevage familial. Il tente crânement sa chance, mais échoue à onze centièmes, pour une néanmoins très belle deuxième place.

Résultats complets, CLIQUER ICI

À lire également...

Réagissez

  • Lorène - le 27/11

    En attendant un éventuel 5* , vous pourrez voir Olivier ce week-end au Longines Masters de Paris dans les épreuves 2*

  • mire - le 26/11

    Super ,vivement la possibilité de revoir Olivier en 5 étoiles......!!

Le mag

GRANDPRIX #96 GRANDPRIX n°96 MAI

GRANDPRIX #96

(GRANDPRIX n°96 MAI)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter