Du changement en endurance… pour 2019

Crédit : Sportfot

Vendredi 24 novembre - 11h37 | Muriel Judic

Du changement en endurance… pour 2019

À l’occasion de l’assemblée générale de la Fédération équestre internationale qui s’est déroulée du 18 au 21 novembre, de nombreux points de règlements ont été discutés dans la majorité des disciplines, et l’endurance n’y a pas échappé. Nouvelles catégories de courses élitistes, augmentation du temps de repos pour les chevaux les plus rapides, âge des équidés compétiteurs relevé, ou encore changement du poids minimum sur les CEI*** : le nouveau règlement FEI applicable aux courses d’endurance à partir de 2019 réserve son lot de surprises.

À Montevideo, le brainstorming a semble-t-il payé. Des nouveautés apparaissent dans le futur règlement des courses FEI, avec la volonté affichée de préserver l’intégrité physique des chevaux. L’assemblée générale de la FEI qui s’est conclue mercredi 22 novembre a validé un certain nombre de changements en matière d’endurance équestre. Au 1er janvier 2019, le poids minimum pour un cavalier (selle incluse) passera ainsi de 75 à 70 kg pour les CEI 3* - comme pour les CEI2* - mais aussi pour les nouvelles catégories CEI 4* et CEI 5* ainsi que les championnats internationaux.
En effet, un nouveau système d’étoiles verra le jour avec l’apparition de CEI4* et CEI5*, des compétitions primées et un plus haut-niveau requis pour les chevaux et les cavaliers. Ce système qui offre des gains induit des pré requis spécifiques au niveau de l’organisation, devant permettre l’application des règles FEI et assurer le bien-être des chevaux. 
Par ailleurs, afin d’éviter que des personnes mineures puissent être enregistrées comme entraineurs, l’âge minimal des entraineurs déclarés à la FEI passe à dix-huit ans. 
L’âge des chevaux pouvant prendre part à une compétition a lui été revu à la hausse. Ainsi, les équidés pouvant être engagés en CEI 5*, CEIOs et autres championnats devront désormais être âgés de 9 ans (au lieu de 8 jusqu’à présent). Quant au championnat du monde des jeunes chevaux et les championnats se courant sur moins de 130 km, ils devront avoir 8 ans contre 7 ans à l’heure actuelle. Exit donc le Mondial des 7 ans dont la dernière édition a eu lieu à Bruxelles en août dernier. 

Du nouveau pour le système de qualification

Un autre amendement majeur concerne les périodes de repos des équidés. Une mesure qui repose sur des études scientifiques présentées lors du forum des sports en avril dernier et au forum de l’endurance FEI en mai dernier. Un temps de repos supplémentaire de 7 jours sera donc requis pour les chevaux ayant atteint ou dépassé une moyenne de 20 km/h. Cette période de repos sera aussi appliquée aux athlètes qui n’auront pas terminé leur épreuve mais qui auront couru à cette même vitesse moyenne sur une boucle au moins. 
Les critères de qualification établis pour les nouvelles courses estampillées 4* et 5* visent à mettre en avant l’expérience des cavaliers et des chevaux, les critères de qualification des uns et des autres seront ainsi plus lisibles. À cela s’ajoute toute une batterie de règles définissant les qualifications des chevaux et des cavaliers lors des championnats locaux. Le tableau des qualifications – mis à jour en juillet dernier - est en ligne sur le site de la FEI
 
La période de qualifications pour les Jeux équestres mondiaux de 2018 ayant débuté l’an dernier, les règles pour l’année 2018 ne changeront pas par rapport à cette année 2017. Il faudra donc attendre le 1er janvier 2019 pour voir le nouveau règlement FEI entrer en vigueur. 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #102 GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE

GRANDPRIX #102

(GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter