Mardi 21 novembre - 17h15 | Lucas Tracol

Hannah, Patrice Delaveau, Simone Blum et DSP Alice, Bassem Mohammed et Sidney Dufresne sont dans les tops et les flops du week-end

Comme chaque semaine, GRANDPRIX vous propose de revenir sur les tops et les flops du week-end. Ce mardi, la jument de Steve Guerdat, Hannah, Simone Blum et son exceptionnelle Alice et Patrice Delaveau sont dans les tops tandis que Sidney Dufresne et Bassem Mohammed ont eu moins de réussite.

Les tops

Hannah ou l’incroyable ascension d’une jument d’exception
Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Hannah et Steve Guerdat se sont bien trouvés ! Dimanche à Stutgart, la baie a remporté l’étape Coupe du monde de Stuttgart sous la selle du champion olympique. Un résultat qui est venu parachever une saison 2017 riche en succès. Associés depuis le mois de février, le Suisse et la fille de Dulf van den Bisschop n’ont pas tardé à truster les podiums puisqu’ils ont remporté leurs deux premiers Grands Prix, au CSI 3* de San Giovanni et au CSIO 5* de Lummen. Vainqueur à Falsterbo en juin, le couple a également réalisé un double sans faute dans la mythique Coupe des nations d’Aix-la-Chapelle avant de prendre la cinquième place du Grand Prix au CSIO 5* de Dublin. Avec trois victoires en Grand Prix CSI 5* en moins d’un an, il ne fait aucun doute que la BWP de dix ans fera encore parler d’elle dans les années à venir.
 
Simone Blum et DSP Alice poursuivent sur leur lancée 
Elles ont pris part à leur premier CSI 5* en juin à Rotterdam, et depuis la route a été belle. En moins d’un an, Simone Blum et DSP Alice se sont faites une place dans la Mannschaft, pourtant peu accessible tant la concurrence est rude en Allemagne. À Stuttgart, l’alezane de dix ans et sa cavalière ont remporté l’épreuve majeure du premier jour avant de s’imposer le lendemain dans le Mercedes German Master, une épreuve à barrage très prisée. Pour sa première Coupe du monde, le couple s’est adjugé la quatrième place derrière trois cadors de la discipline. Une très belle performance pour ce couple qui, s’il était réserviste aux championnats d’Europe Longines de Göteborg, pourrait bien faire partie intégrante des très grandes échéances sous couleurs allemandes dans les années à venir.
 
Patrice Delaveau de bout en bout à Rouen
Ce week-end, le double médaillé d’argent des mondiaux de Caen a fait des émules du côté du CSI 4* de Rouen. Vainqueur de l’épreuve d’ouverture sur Vestale de Mazure*HDC, Patrice Delaveau a également remporté le Grand Prix grâce à la rapide Léontine Ledimar Z*HDC. Mais le Normand ne s’est pas contenté de ces deux victoires puisqu’il a également obtenu trois autres bons classements. Quatrième d’une épreuve à 1,40m vendredi avec Vestale de Mazure*HDC, il s’est adjugé la deuxième place de l’épreuve majeure samedi grâce à Urcos de Kerglenn*HDC, son bai qui lui a également permis de se classer quatrième de la vitesse dimanche. Un week-end riche en succès donc pour le pilote qui ne peut pourtant pas compter sur ses meilleurs chevaux, arrêtés pour blessures.

Les flops

Bassem Mohammed manque le doublé à Doha
Vainqueur de l’étape finale du Longines Global Champions Tour la semaine passée, Bassem Mohammed est passé à côté du doublé ce week-end. Dans le Grand Prix Coupe du monde du CSI 4*-W de Doha, la victoire est en effet revenue au Qatarien Sheikh Ali Bin Khalid Al Thani. Sur son génial First Devision, sixième aux Jeux olympiques de Rio, le cavalier a devancé sa voisine d’écurie, l’Australienne Edwina Tops-Alexander. Fautif à une reprise sur Gunder lors du tour initial, Bassem Mohammed n’a donc pu doubler la mise à domicile.
 
Sidney Dufresne se fait une frayeur à Stuttgart
Parti à Stuttgart avec la ferme intention de récupérer son titre obtenu en 2015 dans le cross indoor de Stuttgart, le Tricolore Sidney Dufresne n’a pu réaliser l’exploit mercredi soir. Partis grands favoris puisque vainqueurs de ce cross indoor en 2015, mais aussi à Genève en 2015 et 2016 et à Paris l’an passé, le pilote et son gris Looping de Buissy ont en effet chuté assez lourdement sur un directionnel. Également engagé dans le CSI 5*-W, le numéro un mondial Michael Jung n’a quant à lui pas manqué une nouvelle chance de briller puisqu’il s’est imposé avec Corazon.  

À lire également...

Réagissez