Le Sunshine Tour vu par Roger-Yves Bost

Roger-Yves Bost, un habitué du Sunshine Tour.

Vendredi 25 février - 18h01 | AnneClaireL

Le Sunshine Tour vu par Roger-Yves Bost

Le coup d’envoi du Sunshine Tour a été donné mardi. Au programme : un mois de compétition à Vejer de la Frontera. Pour la dix-septième édition du Sunshine Tour, près de cinq cents cavaliers d’obstacle et de dressage sont attendus en Andalousie du 22 février au 27 mars. Les participants profitent généralement de ce concours pour relancer des chevaux en manque de compétition.



[Roger-Yves Bost] est un habitué du Sunshine Tour.

 « C’est vrai qu’il n’y a pas beaucoup de Français ici. En tout cas, ça fait quatre ans que je viens à Vejer. Je connais l’endroit par cœur », confie le cavalier. « Le Sunshine Tour est idéal pour remettre les chevaux en conditions. Les terrains en herbe sont d’excellente qualité. C’est un endroit immense, les chevaux ne sont pas confinés aux boxes. » Le cavalier francilien s’est déplacé en famille. Clémentine et Nicolas Bost sont aussi du voyage. Les deux frères et sœurs préparent le Jardy Jump qui aura lieu fin mars. « Ça va les faire avancer », poursuit Roger-Yves Bost.



Le cavalier a prévu de rester trois semaines en Espagne. Il présentera entre autres [Nikyta d Elle] et [Nippon d Elle], deux montures confiées par la famille Pignolet. Il s’agit de la première compétition de l’étalon Nippon d’Elle depuis qu’il a rejoint l’écurie Bost. Le cavalier français est enthousiaste : « Ce cheval a beaucoup de potentiel. Derrière [Ideal de la Loge], j’ai aujourd’hui un bon piquet de chevaux de dix, onze ans. C’est prometteur ». Nul doute que le Selle Français, par Chérif d’Elle et Havave d’Elle, fera partie de ses futurs chevaux de tête. A Vejer de la Frontera, Bosty sortira plusieurs jeunes chevaux avant de s’envoler pour le Global Champions Tour de Doha avec Idéal de la Loge et [Nifrane de Kreisker].



MAT

À lire également...

Réagissez