Christophe Deuquet nous a quittés

Crédit : Mélina Lhermite/Grand Prix

Mercredi 15 novembre - 16h56 | Lucas Tracol

Christophe Deuquet nous a quittés

À l’âge de cinquante-et-un ans, Christophe Deuquet a choisi de nous quitter. Installé à Bel Air près de Tours, le cavalier et entraineur animé par l’envie de transmettre était bien connu dans le monde du saut d’obstacles, notamment pour son enseignement de qualité et ses compétences en formation de jeunes chevaux.

Aujourd’hui, nous apprenons la disparition soudaine de Christophe Deuquet. Installé dans la forêt tourangelle aux écuries de Bel Air depuis quelques années et figure du saut d’obstacles pour la formation de chevaux ou pour l’enseignement, le cavalier avait également une casquette d’organisateur de concours puisqu’avec sa femme Marie Laure, il accueillait dans ses installations et depuis quelques années le Grand National de Tours-Pernay. Un temps installé à Saint-Pierre-les-Étieux dans le Cher, Christophe et sa femme avaient saisi l’occasion de s’installer dans l’Indre-et-Loire, au cœur de cinquante hectares de forêt. Un emplacement paisible qu’il décrivait comme “bien utile pour détendre les chevaux”.

Comme compétiteur, Christophe Deuquet a concouru à un très beau niveau, connaissant ses heures de gloire au début des années 1990, où il intègre l'équipe de France avec Quercitron III. Il a également participé avec succès à des Grands Prix 1,50m avec Osiris du Bessin, Quenotte de Nantuel, Balkan, Edelf Bauchetière, Karma de Nantuel, Jicky de Nantuel ou encore Lekentucky d'Aurois.

Avec sa femme, Christophe Deuquet avait notamment fait naitre Tobago Chevrier, un cheval qu’il a monté jusqu’en 2014 avant de le confier à Pénélope Leprevost. Vendu depuis à Geneviève Mégret, le fils de Clinton avait les faveurs de son naisseur qui affirmait n’avoir jamais monté un si bon cheval.
 
La rédaction de GRANDPRIX adresse ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches de Christophe Deuquet. 

À lire également...

Réagissez

  • OrientdeFrebourg - le 16/11

    Un très grand formateur aussi bien de jeunes chevaux que de jeunes cavaliers...bon courage à la grande famille Duke