Max Thirouin empoche la dernière du Grand National au Mans

Crédit : Sportfot (archives)

Dimanche 12 novembre - 16h40 | Yeelen Ravier (avec communiqué)

Max Thirouin empoche la dernière du Grand National au Mans

Cet après-midi, les regards en France étaient notamment tournés vers Le Mans, dans la Sarthe, pour l'ultime étape du Grand National de saut d'obstacles de la saison. Après un Grand Prix plutôt difficile et un zeste de suspens, c'est Max Thirouin qui a triomphé avec Utopie Villelongue. Mathieu Noirot et Jérome Hurel ont complété ce podium.

Les coups de 12h30 ont aujourd'hui lancé l'épreuve finale du week-end au Mans, le Grand Prix du Grand National de saut d'obstacles. Dernière étape du circuit, cette épreuve annonçait bien du suspens ! Quatre écuries, Euro Mat - Hoover, Mors And More, WBA - Ar Tropig, et Spring Cheval étaient en effet encore en compétition pour le podium final, dont la victoire. 

Soixante douze couples étaient au départ de ce Grand Prix, dont quelques têtes d''affiche immanquables ! Pénélope Leprevost, notamment. Engagée avec Royal de Licques, avec qui elle pécha sur un oxer en fin de parcours, l'amazone a tout de même réussi à se qualifier pour le barrage avec Ilena de Mariposa, sa très prometteuse fille de Flora de Mariposa. Julien Gonin, membre de l'écurie Spring Cheval, a vécu le même scénario. Le Rhône-Alpin a accusé un lourd score de quatorze points, fautant notamment sur un vertical en début de tour puis deux oxers, avec Soleil de Cornu CH, qui ne semblait pas être dans ses grands jours. Le pilote a tout de même rempli le contrat, mais avec Weraton (auparavant nommé Well Done). Contre-performance entière en revanche pour l'écurie leader Euro Mat - Hoover, représentée par Mathieu Billot et Julien Anquetin, puisque les deux n'ont pas réussi à signer le sans-faute. Carton plein à l'inverse pour Mors And More, Romain Potin et Benoit Cernin bouclant deux superbes sans-faute, associés à un Impressario vd Heffinck très frais et Unamour du Suyer. Pour l'équipe WBA - Ar Tropig, Jérome Hurel a sauvé le suspens en déroulant un magnifique parcours sans pénalité aux rênes de son fidèle Ohm de Pontual. Son coéquipier Grégory Cottard a lui préféré abandonner avec Pepyt' des Elfs, et a accusé dix-sept points sur Bluezette. 

Un peu plus discrète ces derniers mois, Alexandra Ledermann, peu sous pression par rapport au circuit du Grand National, a bouclé un sublime sans-faute avec Requiem de Talma. Laurent Goffinet et Quinette du Quesnoy en ont fait de même, tout comme Marc Dilasser et l'attachante Cinderella, fille de Clinton. Mathieu Noirot et Max Thirouin, acompagnés de Otello du Grasset et Utopie Villelongue ont complété le groupe de dix barragistes.
À noter, la malheureuse et lourde contre-performance d'Olivier Robert et Quenelle du Py. Si l'alezane était très bien revenue à la compétition ces dernières semaines, elle a ici péché sur le vertical numéro un et le numéro trois. Après deux autres fautes sur des oxers, son pilote bordelais a préféré jeter l'éponge.

Max Thirouin tente tout

Si Alexandra Ledermann n'est pas parvenue à réitérer son score vierge de la première manche, écopant de huit points avec Requiem de Talma, Pénélope Leprevost a également échoué. La meilleure cavalière française actuelle a écopé de quatre points avec Ilena de Mariposa, de plus en plus régulière à moyen niveau. De bonne augure ! Sous pression puisque jouant un podium final pour le classement général, Jérome Hurel a réussi son pari avec Ohm de Pontual. Le champion a franchi la ligne d'arrivée sans faute en 41". Mathieu Noirot est parvenu à abaisser son chronomètre, associé à Otello du Grasset, enregistrant un temps de 40"22. Max Thirouin a lui été chercher la victoire jusqu'au bout ! Le sympathique cavalier a été phénoménal sur Utopie Villelongue, bouclant son parcours sans faute en 37"03.

Le classement général du Grand National à venir...
 

À lire également...

Réagissez