Bassem Mohammed signe un retour en force à Doha

Crédit : Stefano Grasso/LGCT

Samedi 11 novembre - 17h35 | Yeelen Ravier

Bassem Mohammed signe un retour en force à Doha

Etape finale du Longines Globl Champions Tour édition 2017, le Grand Prix 5* de Doha s'est conclu en cette fin d'après-midi par la victoire de Bassem Mohammed. Chez lui, le Qatarien s'est imposé aux rênes de Gunder, devançant Janika Sprunger et Peder Fredricson, associés aux excellents Bacardi VDL et H&M Christian K.

C'est à 16h que le dernier Grand Prix du Longines Global Champions Tour de l'année a lancé son coup d'envoi. Vingt-cinq cavaliers, comme il en est de rigueur pour ce nouveau règlement, y étaient au départ. Et, a contrario des éditions précédentes, cette ultime étape n'avait pas vraiment des airs de bouquet final à la pression monstrueuse. En effet, Harrie Smolders avait dores et déjà remporté le circuit lors de l'avant-dernière étape de Rome en  y prenant la deuxième place. 

Première à ouvrir le bal, Lauren Hough a déroulé un bon tour sur sa fidèle Ohlala, mais a concédé une petite faute un vertical en début de tour. Maikel van der Vleuten, parti juste après elle, n'a pas flanché et a bouclé un magnifique sans-faute sur le très en forme VDL Groep Verdi, vainqueur du Grand Prix 5* de Vérone il y a deux semaines. Associé à l'excellent Forlap, qui revient de mieux en mieux depuis son retour dans les écuries du Belge, Gregory Wathelet a lui aussi écopé d'une légère faute sur le premier plan d'un oxer en entrée de double. Ils ont finalement été plutôt nombreux à ne concéder que quatre points. Cela a été le cas également pour Henrik von Eckermann ou encore Eric Lamaze, qui, associés à Chaccano ou Fine Lady 5, ont accusé une faute sur un vertical en début de tour et le vertical suivant. Bertram Allen et sa fidèle Molly Malone V en ont fait de même. Malgré un bon parcours, le couple, un peu en difficulté cette année, a fauté sur le deuxième plan de l'oxer précédant le triple. 

Champion d'Europe à Göteborg fin août, Peder Fredricson n'a lui pas laissé passer sa chance. Aux rênes de l'étonnant H&M Christian K, le Suédois a bouclé un superbe sans-faute. Peu surprenant, Bacardi VDL a encore une fois signé une prestation parfaite. Aérien et au contrôle, l'étalon de Janika Sprunger n'a pas semblé à la peine. Kevin Jochems a lui bien surpris son monde. Le jeune néerlandais, aux commandes d'Alcazar Sitte, s'est qualifié pour le barrage après un excellent tour. Les cavaliers de l'écurie Tops, Bassem Mohammed et Edwina Tops Alexander, l'ont imité. Ces deux-là, qui n'ont pourtant pas couru beaucoup d'étapes cet été pour diverses raisons, se sont montrés à la hauteur sur Gunder et California. Pour Harrie Smolders, heureusement qu'il avait déjà empoché la victoire du circuit à Rome ! Le Néerlandais, associé au régulier Don VHP Z, n'a pu empêcher une faute sur le fautif premier double... Lourde contre-performance en revanche pour Alberto Zorzi. Alors qu'il aurait pu terminer sa saison en beauté, l'Italien a essuyé un refus de Fait Light van't Heike sur le vertical en entrée de triple, à la suite d'une reprise peut-être un peu trop forte. Le couple est sorti avec onze points de pénalité. Martin Fuchs et Pieter Devos ont relevé le tir en se qualifiant pour le barrage. Enfin, Kevin Staut, seul Français ayant parvenu à se qualifier pour ce Grand Prix final, a signé un exceptionnel et bien monté sans-faute avec Silver Deux de Virton*HDC.

 - Bassem Mohammed signe un retour en force à Doha


Bassem Mohammed se transcende à la maison

C'est donc un barrage à onze qui s'est couru à Doha. Premier à s'élancer, Maikel van der Vleuten a déroulé un bon sans-faute sur VDL Groep Verdi, franchissant la ligne d'arrivée en 37"76. Honorable, mais battable. Ce que Peder Fredricson n'a pas manqué de faire à la suite ! Le héros des championnats d'Europe de Göteborg a bouclé un bon barrage en 37"41 en selle sur H&M Christian K. Un chronomètre encore battu juste après par Janika Sprunger et son incroyable Bacardi VDL. Même si le bai perd un peu de temps en l'air avec ses énormes sauts, le couple a été exemplaire. Gageons que leur ascension se poursuive!
Malgré un refus sur un vertical après un virage peut-être trop serré, excellente performance pour le jeune Kevin Jochems et Alcazar Sitte, qui terminent neuvièmes. À leur suite, Bassem Mohammed a tout tenté. Le Qatarien, dans son pays, a pris une sacrée revanche après une saison en demi-teinte. Franchissant la ligne d'arrivée en 35"31, Gunder et son pilote ont pris la tête des opérations. Malheureusement pour eux, personne n'est arrivé à lui passer devant. Kevin Staut a bien failli lui griller la priorité avec un chronomètre de 35"39, mais a écopé d'une faute sur le deuxième vertical. 

La victoire de ce Grand Prix est donc tombée dans les mains de Bassem Mohammed, suivi de Janika Sprunger et Peder Fredricson.
 

À lire également...

Réagissez