Julia Krajewski contrôlée positive à Strzegom

Julia Krajewski et Samourai du Thot à Strzegom
Crédit : Pauline Chevalier

Mercredi 08 novembre - 21h04 | Pauline Chevalier

Julia Krajewski contrôlée positive à Strzegom

Il y a quelques heures, la championne allemande a fait elle-même une annonce sur les réseaux sociaux qui fait état d’une mauvaise nouvelle. Un contrôle effectué pendant les championnats d’Europe de Strzegom a révélé son cheval Samourai du Thot positif à une substance non dopante mais catégorisée comme médicamenteuse contrôlée. SI l'examen de l'échantillon B confirme celui de l'échantillon A, l’Allemagne devra rendre sa médaille d’argent au profit de la Suède, tandis l’Italie récupérerait la médaille de bronze.  

Julia Krajewski a devancé l’annonce officielle de la FEI qui a informé il y a quelques heures la Fédération équestre allemande (DOKR) du résultat positif de Samouraï du Thot, le Selle Français de onze ans avec lequel elle s'est classée dix-huitième des championnats d'Europe Longines de Strzegom, fin août en Pologne. La substance détectée est la Firocoxib, un médicament aux vertues analgésiques et anti-inflammatoires. Cette molécule existe dans deux médicaments, un pour les équidés (Equioxx) et un pour les canidés (Previcox).

La cavalière allemande explique ne pas "comprendre pourquoi son cheval s'est retrouvé positif car il n’a reçu aucun médicament et qu’il était controlé négatif lors du test effectué par la Fédération allemande le 3 août avant le départ pour ces championnats." Il semblerait qu’Equioxx soit un médicament plutôt rare pour les chevaux de sport, car il peut être détecté pendant très longtemps. Selon l'ADMR (Anti Doping and Medication Control Rules), il faut compter une période de trente jours. L’équipe de la cavalière fait donc l’hypothèse d’une contamination par le Prévicox et exclut toute contamination alimentaire dans la mesure où ce médicament ne se trouve pas de manière naturelle.

"Il n'y avait pas seulement une trace, mais une quantité importante de Firocoxib détectée. Le niveau détecté ainsi que le temps de décomposition approprié suggèrent une administration entre le vendredi après-midi et samedi matin (entre le test de dressage et le cross-country, ndlr). Avec le résultat de l'échantillon B, nous espérons recevoir des documents qui, nous l'espérons, nous permettront de tirer d'autres conclusions sur l'heure exacte ou la quantité ingérée. Malheureusement, il n'y a pas d'enquête sur les caméras vidéo dans les écuries de Strzegom. Nous ne pouvons donc pas nous fier à l'analyse vidéo, mais nous devons nous fier aux données médicales. D'autres options ont également été étudiées: en tant que médicament sur ordonnance, le Firocoxib n'est pas utilisé dans la production de complément alimentaire pour tout type de bovins, il n'est pas naturellement présent dans l'herbe ou les herbages. Une source de contamination accidentelle peut être le médicament pour chien Previcox: Il contient un dosage beaucoup plus élevé qu'Equioxx. Nous étudions actuellement la possibilité d'une causalité des chiens et le résultat positif du test de Sam. Le cheval a été recontrôlé récemment et le résultat est négatif."

En attendant l’annonce officielle de la FEI, l’équipe allemande cherche donc des réponses à l’événement qui a pu conduire à l’ingestion de ce médicament par Samouraï. C’est une terrible nouvelle pour l’équipe allemande. Julia Krajewski explique à juste titre qu’elle s’attendait à être contrôlée puisque l’Allemagne était favorite. Elle rappelle également être favorable aux règles mises en place par la FEI en matière de lutte antidopage. Elle se dit sous le choc et cherche des réponses qui pour l’instant n’arrivent pas.
 
Même si l’échantillon B est toujours en cours d'analyse, la cavalière ne se fait pas d’illusions et sait qu’elle encourt 3500 francs suisses d’amende mais pas de sanction de compétition. Comme le dit lui-même le vétérinaire de l’équipe, "recourir devant le tribunal de la FEI n’aurait de sens que si nous pouvions dire comment le cheval a été contaminé et cela, nous ne le savons pas." Son résultats individuel ainsi surtout que celui de son équipe devraient donc être annulés et la médaille d’argent de l'Allemagne rendue à la Suède, tandis que l’Italie récupérerait la médaille de bronze.
On attend désormais la confirmation de ces informations de la part de la FEI.

À lire également...

Réagissez

  • OrientdeFrebourg - le 09/11

    Je trouve la réaction de la cavalière et de l'équipe allemande très smart. Il semble évident qu'il n'y a pas eu d'administration volontaire dans l'objectif d'améliorer la performance - la substance étant non dopante. Pour autant ils ne crient pas au complot ou au sabotage et ne remettent pas en cause les règles de la FEI en la matière! A bon entendeur!!!