Mercredi 08 novembre - 13h00 | Haras de la Cense

Nouvelle rubrique : Bien apprendre le montoir

En octobre et novembre, en partenariat avec le Haras de la Cense, GRANDPRIX vous propose de découvrir en exclusivité à travers des vidéos la méthode d'approche et de rencontre avec le cheval, extraite du livre "Le Jeune cheval : le comprendre pour mieux l'éduquer" de la Cense. Partagé dans ce deuxième volet, la méthode d'apprentissage du montoir.  

Une éducation réussie permet aux chevaux d’exprimer 100% de leur potentiel.

L’étape du montoir permet de préparer le cheval à accepter le cavalier. Il ne faut pas la négliger car si elle est bien comprise par le cheval, elle peut éviter des réactions violentes dues à la surprise et à la peur lorsque le cheval aura le cavalier sur le dos.
On peut identifier trois zones délicates, qu’il faut préparer avant de monter un cheval : une à droite et une à gauche, le long des flancs (là où seront les jambes du cavalier), et la troisième au-dessus de la selle (à la place du buste du cavalier).

La zone aveugle est un endroit délicat pour le cheval pour différentes raisons. En effet, rien dans sa vie de cheval ne vient se positionner au-dessus de son dos. Le cheval n’a pas l’habitude de voir un objet non seulement au-dessus de son dos, mais aussi à droite et à gauche, comme le sera le cavalier. Ce qui peut être effrayant, au-delà de voir le cavalier des deux côtés en même temps, c’est surtout de le voir disparaître lorsqu’il est dans sa zone aveugle. Le cavalier doit donc lui apprendre à gérer cette situation avant de le monter. En effet, lorsque vous travaillez à pied, le cheval peut toujours chercher à fuir ce dont il a peur, mais lorsque vous serez sur son dos, sa seule solution, s’il a peur du cavalier, sera de s’en débarrasser. C’est dans cette perspective que nous allons apprendre au cheval à venir au montoir.
 

Votre premier objectif est de faire comprendre à l’animal qu’il y a plus de confort pour lui lorsqu’il vient le long du montoir que s’il en est éloigné. Lorsque votre cheval se place le long du montoir sur une simple demande, vous pouvez passer à l’étape suivante.

Une fois la zone du montoir rendue sereine et confortable pour le cheval, commencez à le désensibiliser en vous plaçant sur le cube ou la barrière. Au début, utilisez des outils simples avec lesquels le cheval est en confiance, le stick par exemple, et recommencez la désensibilisation au début (un seul côté, garrot, dos, croupe, puis l’autre côté…). Lorsque votre cheval est confiant avec la désensibilisation de base au montoir, travaillez la zone aveugle.

Le but n’est pas de rester avec le stick ou le drapeau fixe au-dessus du cheval, mais de l’habituer progressivement à le voir passer de gauche à droite, puis revenir à gauche. Si le cheval bouge au début, laissez-le faire, puis demandez-lui de revenir se positionner à côté de vous. Une fois que le cheval accepte que le drapeau passe de droite à gauche, faites de même avec votre bras. Appuyez-vous légèrement contre le cheval pour passer votre bras de l’autre côté et toucher l’animal. Caressez d’abord l’encolure, puis le dos, et revenez à l’encolure pour glisser vers des endroits plus sensibles comme l’épaule et les flancs. Augmentez progressivement les mouvements de votre bras jusqu’à tapoter le siège de la selle. Cet exercice permet à l’animal d’appréhender un peu mieux la zone aveugle au-dessus de lui mais aussi de s’habituer aux mouvements et au poids sur son dos.

 

  • Pour en apprendre davantage sur les premiers pas du jeune cheval,  découvrez « Le jeune cheval : le comprendre pour mieux l’éduquer »,  un ouvrage de référence dédié à la relation entre l’homme et le cheval et aux méthodes d’apprentissage du Haras de la Cense. Bénéficiez également des conseils et des secrets de professionnels du débourrage grâce à un support vidéo unique : « Le Jeune Cheval, le film », disponible sur le site internet du Haras de la Cense, rubrique E-Campus.

À lire également...

Réagissez