Espoir de la Mare s’est éteint

Espoir de la Mare aux côtés d'Alice Gaillard sa groom et de Jean Teulère aux Mondiaux de Jerez de la Frontera.
Crédit : Scoopdyga

Mardi 07 novembre - 11h06 | Lucas Tracol

Espoir de la Mare s’est éteint

Champion du monde à Jerez de la Frontera en 2002 et champion olympique par équipes à Athènes sous la selle de Jean Teulère, Espoir de la Mare a tiré sa révérence. À vingt-cinq ans, le bai s’est éteint, laissant derrière lui un sacré palmarès et une histoire hors du commun.

 - Espoir de la Mare s’est éteint

Espoir de la Mare et Jean Teulère sur le cross des Européens de Fontainebleau, lors de leur dernière sortie en concours complet.
Crédit : Scoopdyga

L’une des plus grandes stars françaises du concours complet est décédée. Espoir de la Mare, que rien ne destinait à devenir le champion qu’il a été, nous a quittés. Né en 1992 chez Raymon Goudrel, Espoir de la Mare a connu un destin pour le moins exceptionnel. Fruit du croisement un peu hasardeux de What a Joy et Touraine du Fresne, le bai était également connu pour son caractère bien trempé. “Quand il est né, Espoir de la Mare était déjà très beau, mais il possédait déjà un très fort caractère. Très nerveux, il m’avait envoyé au tapis quand on avait voulu lui faire les pieds”, avait expliqué son naisseur dans les colonnes du Hors-Série de GRANDPRIX Magazine de juillet-août 2014.
Débuté en saut d’obstacles par le cavalier amateur Bertrand Guichardière et essayé en compétition par Marc Dilasser, Jacques Friant ou Sylvie Thomas, il a ensuite croisé la route de Sébastien Chemin. En contact avec Jean Teulère pour la vente d’un cheval, le comptable de profession préfère orienter le complétiste vers Espoir, que Jean fait acheter à un ami propriétaire Christophe Dubois. “Même Jean a eu du fil à retordre avec Espoir à ses débuts”, avait confié l’homme d’affaires. 

 - Espoir de la Mare s’est éteint

Plein de charisme, Espoir de la Mare a offert l'or individuel à Jean Teulère lors des Mondiaux de 2002.
Crédit : Scoopdyga

Espoir a donc débuté le concours complet à sept ans aux ordres de Jean Teulère, réalisant quelques parcours chaotiques et ponctués de dérobades, notamment sur les pointes. Après une victoire dans le CIC-W de Martinvast, le bai et son cavalier croisent la route d’Alice Gaillard, une groom qui, selon les mots de Jean Teulère, a joué un “rôle capital” dans la carrière du bai. Aux Jeux équestres mondiaux de Jerez de la Frontera en 2002, le couple rafle l’or individuel après un cross sans faute aux obstacles et un hippique pénalisé de seulement une barre. Une trajectoire hors du commun pour ce cheval qui était encore en difficulté sur le niveau Pro2 quelques mois auparavant.
De retour en championnats deux ans plus tard à Athènes à l’occasion des Jeux olympiques, le cheval fait à nouveau preuve de son immense talent. En Grèce, la France accroche l’or par équipes après le déclassement de l’Allemagne.
En 2009, le cheval déclare une tendinite lors des championnats d’Europe de Fontainebleau, signant la dernière sortie du cheval en concours complet. À ce jour, Espoir de la Mare et Jean Teulère restent les seuls médaillés individuels français de concours complet dans l’histoire des Jeux équestres mondiaux. Disparu à un quart de siècle, Espoir de la Mare restera éternellement une légende du concours complet français.  

À lire également...

Réagissez