Agathe Martin s'offre la finale de l'Amateur Gold Tour - Institut Esthederm

Crédit : PSV/Jean Morel

Lundi 06 novembre - 20h23 | Lucas Tracol (avec communiqué)

Agathe Martin s'offre la finale de l'Amateur Gold Tour - Institut Esthederm

Comme chaque année depuis la création du circuit Amateur Gold Tour – Esthederm en 2010, c’est à Lyon que s’est clôturé ce circuit fédéral avec sa finale réservée aux trente meilleurs cavaliers de la saison. Après deux épreuves vendredi et samedi courues sur l’une des deux pistes nationales du salon, les trente finalistes avaient rendez-vous dimanche matin en milieu de matinée sur la prestigieuse piste internationale pour disputer leur Grand Prix, synonyme de finale. C’est finalement Agathe Martin, la plus jeune des engagés, en selle sur Waikiki K qui s’est adjugée cette huitième édition. 

La motivation, l’envie mais également la concentration ont été palpables dimanche à Lyon lors du Grand Prix 1m25, dessiné comme chaque année par Jean-François Gourdin. 
Au final, dix-huit des trente couples ont réussi à terminer leur premier tour sans aucune pénalité et à se qualifier pour le barrage. Pour les douze autres, la finale s’est arrêtée à l’issue de leur premier tour, à cause d’une ou plusieurs fautes au cours de leur parcours. Parmis eux, Sarah Marcel Dirick, meilleure cavalière de la saison et deuxième l’an dernier de cette finale, avec Trynytee des Aunettes. 
Ce barrage à dix-huit a tenu toutes ses promesses ! Karine Alegre de Vega, déjà finaliste en 2015 avec Trocadero d’Eden, a été la première à s’élancer. La cavalière des Hauts-de-France a bien tenté sa chance mais a fauté à deux reprises. C’est seulement la huitième barragiste, Elisabeth Guyot, qui a su trouver la solution pour signer le premier double sans-faute avec Uline du Thot. Elle a ensuite été imitée par Nicolas Bourgeot, le vainqueur de l’étape de Lons-Le-Saunier – Courlans, toutefois moins rapide avec Un Deux Trois Folie.
 
Déjà finaliste la saison passée, Agnès Mirguet a quant à elle réussi à abaisser le chronomètre de référence avec Zique. Une position de leader qu’elle n’a pas eu le temps d’apprécier car Romain Tichit et Utrillo de Moyon ont amélioré ce temps. Âgée de seulement douze ans, Agathe Martin ne s’est pas laissée impressionner par ses aînés. Gagnante de l’étape d’Hardelot, la cadette de l’épreuve a serré ses virages avec Waikiki K, ce qui lui a permis de grappiller de précieuses secondes. Avec un chronomètre de 31“15 secondes et devant sa famille et ses proches, la jeune Nordiste s’est ainsi offert la finale. Mission accomplie pour cette jeune collégienne de 5ème coachée par Alexis Borrin, pour qui la finale de Lyon était l’un des objectifs de la saison ! 

La deuxième place du podium revient à Romain Tichit qui est parvenu à se placer devant Agnès Mirguet. 
Lors de la remise des prix, tous les trois ont été récompensés par de nombreux cadeaux offerts par l’Institut Esthederm, Lami-Cell et l'un des partenaires médias du circuit, GRANDPRIX. 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #98 GRANDPRIX n°98 JUILLET-AOÛT

GRANDPRIX #98

(GRANDPRIX n°98 JUILLET-AOÛT)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter