Les impressions de Patricia Bardon Planchat, gagnante du Challenge Padd

Le complétiste multi-médaillé Astier Nicolas a félicité Patricia Bardon Planchat pour sa victoire lors de la remise des prix.
Crédit : PSV Photo

Samedi 04 novembre - 18h04 | À Lyon, propos recueillis par Lucas Tracol

Les impressions de Patricia Bardon Planchat, gagnante du Challenge Padd

Cet après-midi, Patricia Bardon Planchat a remporté la troisième édition du Challenge Padd grâce à Quadrille de la Cour. Tout sourire à l’issue de la remise des prix, l’éleveuse du champion olympique par équipes de Rio Qing de Briot*ENE-HN, est revenue pour GRANDPRIX sur cette performance.

 - Les impressions de Patricia Bardon Planchat, gagnante du Challenge Padd

Crédit : PSV Photo

Ce soir, Patricia Bardon Planchat aura le droit de faire un tour d’honneur sur la piste internationale. Grâce à sa victoire dans la finale du Challenge Padd cet après-midi, l’amazone sera en effet récompensée devant le public venu assister aux Equita Masters. Un succès qui a évidemment fait la joie de la cavalière, pas peu fière de son fils de Calypso d’Herbiers. “C’est toujours magique avec ce cheval-là et à chaque fois que je parle de lui je suis un peu émue. Il me donne tellement, on sent qu’il s’amuse et qu’il veut bien faire. Quand on est petit, on recherche toujours un peu le lien invisible du Petit Prince et c’est un peu ce qui se passe avec lui”, a expliqué Patricia Bardon Planchat, le sourire jusqu’aux oreilles et les yeux un peu humides.

Installée dans le sud de la France avec son mari, elle est passionnée depuis toute petite. “À la base je n’étais pas cavalière, car je considérais que c’était un peu compliqué toute seule. Mais j’ai eu la chance de rencontrer Patrice, mon mari, qui est cavalier. Cela fait vingt-huit ans que l’on travaille ensemble. Maintenant, notre fils monte également, ce n’est que du bonheur !
Trente-cinquième du classement général du Challenge Padd avant la finale, Patricia Bardon Planchat est revenue sur le fonctionnement du circuit qu’elle vient de remporter. “Il y a plusieurs étapes du Challenge Padd au cours de l’année. Il faut participer à au moins deux d’entre elles et ne pas prendre le départ de plus de cinq épreuves à 1,30m. Pour participer à la finale, il faut faire partie des cinquante meilleurs. Par chance, j’ai été qualifiée et Quadrille a fait le reste !” Le couple qu’elle forme avec le bai brun Quadrille de la Cour a donc été le meilleur des quarante-neuf duos engagés, sans que la cavalière ne l’explique trop. “Je ne sais pas ce qui a fait la différence, une magie entre nous peut-être ! Dans tous les cas tout le monde montait bien, tout le monde s’est battu et c’est passé pour nous.” 
Si certains s’inspirent des parcours de la concurrence et scrutent les moindres détails pour tenter de faire mieux, la cavalière préfère s’isoler avec son cheval. “En général, je reste au paddock et je ne regarde pas les barrages de mes concurrents. Je reste dans ma bulle avec mon cheval. En revanche, mon mari va voir pour prendre des informations. Avec lui et mon fils, je suis bien épaulée ! Au final, le plus important c’est de s’amuser et de se faire plaisir, c’est ça la plus belle des victoires je crois.

Une chose est sûre, l’histoire entre Patricia Bardon Planchat et Quadrille n’est pas prête de s’arrêter là, pour le plus grand bonheur de l’amazone. “Nous avons plusieurs fois pensé à le vendre car c’est notre métier. Mais en général, le concours hippique ne l’amuse pas du tout avec les autres cavaliers ! On reste donc ensemble, pour s’amuser en concours et à chaque fois c’est une victoire sur la joie de vivre.
 

À lire également...

Réagissez