Splendide victoire de Gwendolen Fer au finish à Pau

Gwendolen Fer signe la pus belle performance de sa carrière
Crédit : Pauline Chevalier

Dimanche 29 octobre - 18h27 | A Pau, Pauline Chevalier

Splendide victoire de Gwendolen Fer au finish à Pau

Après son fantastique cross, Gwendolen Fer a tenu la pression jusqu’au bout bien accompagnée par son équipe. Avec son fantastique sans faute, elle signe l’unique victoire d’une cavalière française à ce niveau d’épreuve. Elle termine sa saison en fanfare et signe le retour parfait de son fidèle Romantic Love. Elle devance la formidable Sarah Bullimore qui classe ses trois chevaux et Cédric Lyard qui offre le cadeau d’anniversaire parfait à Alain Chevalier en montant sur la troisième marche du podium.  

Un cso technique et demandant précision et rapidité

Un cso technique et demandant précision et rapidité - Splendide victoire de Gwendolen Fer au finish à Pau

Sarah Bullimore a inpiré beaucoup de respect pour avoir classé trois superbes chevaux cette année
Crédit : Pauline Chevalier

Ce dernier test a une nouvelle fois démontré que Pau méritait pleinement sa quatrième étoile en terme de difficulté. Le public a une fois répondu présent en grand nombre portant ainsi les cavaliers à se surpasser. Les écarts ne permettaient aucune erreur et il fallait monter dans la technique et la rapidité. Arnaud Boiteau signe un des premiers sans faute, démontrant la grande forme de son cheval qui a finalement peu tourné cette année et revient en très grande forme.  Il est imité par peu de concurrents et les cartes sont rebattues à chaque passage.
Si Sarah Bullimore ne réussit pas trois parcours sans faute, elle réussit celui de Reve du Rouet ce qui lui permet de prendre la deuxième place finale et de quand même classer ses trois chevaux dans le top 15. Karin Donckers et Fletcha van’t Veraho terminent aussi leur saison en fanfare avec un beau sans faute. Après sa victoire dans le CIC2* ce matin avec Jalapeno, Karin repart de Pau avec des sourires. Progressivement, les cavaliers semblent trouver la solution et mettent la pression sur leur poursuivant à l’image d’Alexander Bragg et Zagreb puis Samantha Birch est Hunter Valley II. Ensuite, c’est d’abord Cédric Lyard qui fait des merveilles avec son grand anglo-arabe Qatar du Puech Rouget. Le couple signe un sans-faute magnifique s’assurant un beau classement et provoquant de nombreuses larmes de joies au sein de son équipe, Marion, Laurent, Laura et Alain bien sûr. Si Cédric ne se voit pas monter tout de suite sur le podium avec le sans faute de Sarah, il est aussi à la joie quand Gwendolen Fer réussit la même performance avec son fidèle Romantic Love. Après une année 2016 à oublier, de nombreuses questions, remises en question et beaucoup de travail, Gwendolen et son équipe a trouvé ce qu’il n’allait pas et à remis son Roro sur le haut du podium, sur la plus haute marche de manière fantastique. Je suis sur un nuage, je concrétise un rêve ! C’est un retour au top qui est une récompense pour tout le monde, mon équipe sur place, à l’écurie, mes propriétaires, mon frère, mes parents, mon compagnon. Je sais que j’ai su gérer la pression grâce au coaching mental de Maxime (Chataigner) mon compagnon. Je me suis isolée, je me suis raconté les histoires que j’ai l’habitude de me raconter sur le cross hier et sur le cso aujourd’hui. Je n’ai plus qu’une chose à faire maintenant : me mettre à l’anglais !

Un excellent final pour l'équipe de France

Un excellent final pour l'équipe de France - Splendide victoire de Gwendolen Fer au finish à Pau

Cédric Lyard et Qatar du Puech Rouget magnifiques troisièmes
Crédit : Pauline Chevalier

Michel Asseray et Thierry Touzaint avaient eux aussi un sourire radieux et savouraient cette victoire, la première victoire féminine à ce niveau de toute l’histoire des sports équestres français : Gwendolen est une cavalière en qui nous avons toujours cru, s’accordent-ils. C’est une fille talentueuse qui monte très bien et qui est notre avenir. Cédric nous montre que son Qatar est lui-aussi bien présent et que sa sélection à Badminton puis à Strzegom était normale. Nous sommes très fiers de ces deux cavaliers qui partagent la même passion. C’est cela aussi l’équipe de France. Astier Nicolas et Molakai ne peuvent éviter trois fautes et terminent sixième de ce Pau 2017.
 
L’édition 2017 se termine donc avec une belle marseillaise qui redonne le sourire à l’équipe de France qui enchaine deux marseillaises en deux week-ends de concours. Pau 2017 a été une édition splendide avec un cross puissant qui a donné le spectacle attendu à ce niveau si important d’épreuve. 

Tous les résultats: http://www.worldsporttiming.com/contenu/documents/0001_012131.pdf

À lire également...

Réagissez