Maikel van der Vleuten vole la vedette à Zorzi à Vérone

Crédit : Scoopdyga (archives)

Dimanche 29 octobre - 16h39 | Yeelen Ravier

Maikel van der Vleuten vole la vedette à Zorzi à Vérone

Cet après-midi se jouait la troisième des douze étapes du circuit Coupe du monde, à Vérone, en Italie. Aux rênes de son fidèle VDL Groep Verdi, Maikel van der Vleuten a empoché la mise, au nez d'Alberto Zorzi, l'une des vedettes nationales. Pieter Devos a brigué la troisième place, juste devant Lorenzo de Luca, au pied du podium.

C'est à 14h15 que le Grand Prix Longines, troisième étape de Coupe du monde de la saison, a lancé son coup d'envoi. Trente-sept cavaliers y étaient au départ afin d'espérer engranger des points pour la finale du circuit, qui se déroulera en avril à Paris.

Ce Grand Prix, construit par le local Uliano Vezzani, a évidemment donné du fil à retordre aux couples engagés, et même aux plus expérimentés ! John Whitaker, tout comme Daniel Deusser, ont en effet préféré arrêter leur parcours en cours de route après plusieurs fautes de Comme Il Faut et SX Hidalgo VG. Grégory Wathelet a lui accusé une lourde contre-performance après avoir écopé de seize points de pénalité sur MJT Nevados. Même Kevin Staut, qui comptait sur son cheval de tête Rêveur de Hurtebise*HDC, a dû accepter une petite défaite après avoir fauté à trois reprises. Son compatriote Roger-Yves Bost, accompagné de sa championne olympique Sydney Une Prince, a lui manqué quelques centimètres pour sauter la sortie du triple sans encombre. Avec quatre points, le Barbizonnais a au moins lancé son compteur du classement général en engrangeant un point. Pénélope Leprevost et Simon Delestre sont eux parvenus à boucler le score parfait, aux rênes de Vagabond de la Pomme et Hermès Ryan des Hayettes. 

Ceux qui étaient en forme aujourd'hui, c'était bien les Italiens ! Chez eux, devant des spectateurs très enjoués, Luigi Polesollo, Emilio Bicocchi, Lorenzo de Luca et Alberto Zorzi ont été remarquables, se qualifiant pour le barrage. Ces deux derniers, favoris du public, ont même eu droit à un accueil bien spécial! De retour après des championnats d'Europe Longines compliqués à Göteborg, Bertram Allen et le puissant Hector van d'Abidjhoeve sont sortis de piste avec huit points. Malgré une faute chacun, de très bons parcours sont à souligner pour Christian Ahlmann, sur Colorit, et Edwina Tops-Alexander avec California. Score identique pour Steve Guerdat et Bianca, qui ont péché sur l'entrée de triple. Comme toujours cependant, la jolie baie a semblé à l'aise et en forme! Cian O'Connor, Eduardo Alvarez Aznar, Janika Sprunger et Pieter Devos ont eux signé le score vierge. En fin d'épreuve, Maikel van der Vleuten et son fidèle VDL Groep Verdi sont également sortis du parcours sans encombre. Le Néerlandais, qui a décidé d'optimiser la fin de carrière de son crack en ne courrant que des Grands Prix, semble avoir fait le bon choix !

C'est donc un barrage à onze qui a cloturé cette épreuve de haute voltige. Pénélope Leprevost n'a pu empêcher une faute sur l'entrée du double Longines, tout comme Simon Delestre, qui a péché sur un vertical en fin de parcours.
Après les sans-faute d'Alberto Zorzi et de Lorenzo de Luca, la victoire semblait promise au premier. Avec son adorée Fair Light van't Heike, l'Italien souhaitait plus que tout s'imposer sur ses terres. Mais Maikel van der Vleuten en a décidé autrement ! Alors que l'on aurait pu penser VDL Groep Verdi plus lent naturellement, le Néerlandais a démontré le contraire en toute tranquilité. Le duo a franchi la ligne d'arrivée en 35"91, devançant ses dix adversaires.

La tête du classement provisoire de Coupe du monde est donc tenu par Alberto Zorzi, qui relègue Kevin Staut à la deuxième place à un point d'écart. Maikel van der Vleuten tient pour l'instant la troisième place.
 

À lire également...

Réagissez

  • chergarmail - le 30/10

    Toujours les mêmes avec leur plume acide qui font des constats négatifs, des critiques de ceci ou cela ! ça ne va jamais. Quand c'est pas Rozier qui ramasse... c'est un autre. Là c'est au tour de Bost. Quand il a largement contribué à la médaille d'or aux JO, au même titre que Rozier d'ailleurs, il n'y avait pas de commentaire. Tout le monde applaudissait. Maintenant que ça va moins bien pour lui depuis quelques concours sur des combinaisons et malgré toute son expérience, les donneurs de leçons sortent les griffes. Il ne faut surtout pas être en période de doute ou avoir un coup dur ou je ne sais quoi... sinon bim, on se fait dézinguer. On aimerait tellement vous y voir sur des triples à 160. Peut-être devriez-vous aller lui donner des cours

  • Syl Pit - le 30/10

    ça devient problématique pour un cavalier sélectionnable en équipe de France ...comme on a pu encore le voir à Barcelone...Depuis plus de 3 ans , 90% des fautes de Bosty , sont dans les combinaisons , avec parfois une conclusion catastrophique (chute , panache , etc...) Pour le qlqs centimètres , en fait , il en manquait au minimum 60 cm....Au moins , Simon a su "empoigner" Ryan ( qui a des plus petites foulées que Sydney ) pour ce sortir de ce triple assez peu fautif .

  • OrientdeFrebourg - le 30/10

    Je suis un grand grand fan de Bosty mais est-ce un crime de lèse-majesté que d'évoquer un souci dans les triples?

  • Syl Pit - le 29/10

    J'aime bien le "lui a manqué quelques centimètres" pour Sydney....encore un gros pédalage dans un triple pour Bosty....Quand à Cian O'Connor , ce n'est pas sur le double qu'il fait faute mais sur l'oxer 2 du barrage où Skyhorse s'arrête = 4 pts 6 pts de temps dépassé .