« L’important est de voir les poneys en extérieur »

Maxime Couderc, un cavalier en forme. (Photo d'archives)

Vendredi 18 février - 17h32 | m.carfantan

« L’important est de voir les poneys en extérieur »

Trois mois après sa nomination au poste de sélectionneur de l’équipe de France Poneys, Olivier Bost fait le point sur les prochaines échéances nationales et internationales. Si, à deux mois du CSIOP de Fontainebleau (BIP), la composition de l’équipe de France n’est pas encore connue, pour le sélectionneur, il est encore trop tôt : « On sort de la saison indoor. Aujourd’hui, l’important est de voir les poneys en extérieur avant de faire un choix. Evidemment, j’ai un ou deux piliers dans ma tête, mais tout est ouvert. » Quant aux critères de sélection, « Il faut surtout de la régularité et être bien sur 1m30 », précise Olivier Bost.



Au programme pour le nouveau sélectionneur, les étapes de la Tournée des As de Mantes Saint Martin et de Jardy en mars. Il dévoilera ensuite une liste de dix/quinze couples qui iront fouler la piste du grand parquet de Fontainebleau du 15 au 17 avril. Enfin, un stage sera organisé à Lamotte Beuvron avec les couples les plus performants. Cinq seront retenus pour porter les couleurs françaises sur la scène européenne. Jaszkowo (Pologne) est en ligne de mire pour les jeunes cavaliers. Pourtant, l’objectif principal de l’équipe de France Poneys cette année reste de « construire des couples sur le long terme ».



Il faudra patienter pour connaître la prochaine composition de l’équipe de France Poneys. Pourquoi pas Maxime Couderc et Onaro ? En remportant le CSIOP de Manerbio le week end dernier, ils se placent comme le couple en forme du moment. De même que Tressy Muhr, auteur d’un triple sans faute dans le Grand Prix de Bordeaux avec Kalifa de la Barre. L’équipe de France Poneys en vue ? Verdict dans les prochaines semaines.

MAT

À lire également...

Réagissez