Virginie Thonon s'offre sa plus belle victoire à El Jadida

Crédit : Jessica Rodrigues/Morocco Royal Tour

Lundi 23 octobre - 11h48 | Lucas Tracol

Virginie Thonon s'offre sa plus belle victoire à El Jadida

Hier après-midi, le CSI 3*-W a clôturé la huitième édition du Morocco Royal Tour. Après Nadja Peter Steiner à Tétouan et Ibrahim Hani Bisharat à Rabat, c’est la Belge Virginie Thonon qui a affirmé sa très bonne forme en remportant l’ultime Grand Prix de la tournée marocaine. Aux rênes de High Tech Vy de Septon, elle devance le Suisse Pius Schwizer sur Balou Rubin R et Bassem Mohammed en selle sur Argelith Squid. Même s’ils ne sont pas présents sur le podium, les Bleus ont bien figuré dans cette épreuve, tout comme les Suisses, décidemment à l’aise sur ces trois concours !

Comme lors des étapes précédentes, le chef de piste italien Uliano Vezzani a su construire un parcours délicat, où le nombre d’abandons a été le même que le nombre de parcours parfaits. Six couples sont en effet parvenus à franchir la ligne d’arrivée sans la moindre faute. Réunissant douze cavaliers, la deuxième manche n’a pas été moins sélective puisqu’elle n’a donné lieu qu’à un seul parcours sans faute. Sur High Tech Vy de Septon, un BWP de dix ans qui évolue sous la sa selle depuis le mois d’avril, Virginie Thonon a en effet été la seule à laisser toutes les barres sur leurs taquets. Un double sans faute qui l’a menée sur la plus haute marche du podium et qui a confirmé son excellente dynamique puisqu’elle repart du Maroc avec six victoires et de très nombreux classements. Vainqueurs de la Coupe des nations de Rabat grâce à un sans -faute décisif, Pius Schwizer et Balou Rubin R ont une fois de plus obtenu un très bon classement en Grand Prix puisqu’ils se classent deuxièmes malgré une faute et avec le chronomètre de 38“95. Pour la France, Nicolas Deseuzes a été plus rapide sur son imposante Quilane de Lezeaux (38“50)., mais deux fautes l’ont malheureusement relégué à la onzième place du classement. Déjà classé la semaine passée grâce à l’exceptionnelle grise California, Bassem Mohammed a pu compter sur Argelith Squid du côté d’El Jadida. Sur son hongre de onze ans par Salito, le Qatarien a accroché la troisième place, juste devant deux tricolores.

Les Bleus et les Helvètes concluent de belle manière

Comme depuis le début du Morocco Royal Tour, les Français et les Suisses ont affiché une très bonne forme dans le Grand Prix CSI 3*-W d’El Jadida. Pour preuve, chaque nation a pu compter sur quatre représentants en deuxième manche. Outre la onzième place de Nicolas Deseuzes, Julia Dallamano a accroché le dixième rang grâce à sa grise Hoepala van het Daalhof. Plus haut dans le classement, le numéro deux français Simon Delestre termine au pied du podium grâce à Gain Line, un alezan qu’il monte depuis cet été et en lequel il croit beaucoup. Déjà aux honneurs à Rabat, Séverin Hillereau a conclu sa tournée sur une bonne note en prenant la cinquième place du Grand Prix sur son surpuissant Radja d’Artemis.
Déjà sur le podium grâce à la deuxième place de Pius Schwizer, la Suisse a également occupé les neuf, dix et douzième places de cette épreuve. Deuxième dans le Grand Prix CSIO 3*-W de Rabat, Alain Jufer a commis une faute dans chaque manche sur Rahmannshof Tic Tac, tout comme Nadja Peter Steiner et Saura de Fondcombe, gagnantes à Tétouan et quatrièmes à Rabat. Auteurs d’une faute en première manche, Aurélia Loser et Quelmec du Géry se sont quelque peu écroulés dans la deuxième puisqu’ils ont écopé de seize points de pénalité.  
 

À lire également...

Réagissez