Monkeying Around et Alertamalib’Or sacrés au Lion-d'Angers

Alertamalib'or et Monkeying Around champions du monde 2017
Crédit : Pauline Chevalier

Dimanche 22 octobre - 20h05 | Au Lion d'Angers, Pauline Chevalier

Monkeying Around et Alertamalib’Or sacrés au Lion-d'Angers

Le concours hippique a donné les nouveaux champions du Monde 2017 de six et sept ans, avec des chevaux prometteurs qui seront  probablement les chevaux de Paris 2024. La fête ensoleillée a été de toute beauté et le nouveau comité d’organisation peut être fier de cette grande édition.   

Monkeying Around de bout en bout

Monkeying Around de bout en bout - Monkeying Around et Alertamalib’Or sacrés au Lion-d'Angers

Birmane championne du future pour Thomas Carlile
Crédit : Pauline Chevalier

Le dernier test de saut d'obstacles s'est bien déroulé sur le parcours monté par Jean-Pierre Cosnuau. Les ténors ont tenu bon et ont ainsi démontré que ces jeunes six ans étaient des chevaux d’avenir. Izzy Taylor était très émue et très fière de la prestation parfaite de son grand Hanovrien Monkeying Around (Bertoli W). Alors qu’elle n’avait droit à aucune faute, elle réalise le sans faute victorieux en menant parfaitement son grand cheval, encore un peu vert dans son physique. Elle devance donc toujours Paul Tapner et Bob Chaplin (Cashell) qui a fait une démonstration de hauteur et de facilité. Le superbe gris devrait sans nul doute continuer à faire parler de lui. “Je suis tellement content de mon cheval et je m’en veux tellement de cette erreur de dressage qui nous coute une belle victoire. Bob est un cheval facile qui me permet de revenir sur les concours avec facilité car travaillant beaucoup dans mon bureau désormais, j’ai moins le temps de monter, mais Bob est facile et n’a pas besoin de beaucoup de travail. Je reviendrais l’an prochain pour gagner car Bob doit gagner (rires)”. Ensuite, c’est Thomas Carlile qui monte sur la troisième marche du podium grâce au beau sans faute de la championne Birmane (Vargas de Ste Hermelle). La jument de Gérard Brescon a réalisé un parcours facile et appliqué. “C’est une formidable championne”, a expliqué son cavalier ravi. “Elle a tout pour faire de très grosses épreuves. Elle sera là l’an prochain mais son objectif à long terme n’est pas le Mondial, c'est plutôt Paris 2024. C’est ma championne du future !” Derrière lui, Jesse Campbell place I Spye (Harlequin du Carel) à la quatrième place grâce à son sans faute et profite donc des barres de Elizabeth Power avec DSL The Entertainer (Omar) et Sarah Bullimore avec Corouet. L’autre français Mathieu Lemoine fait une barre avec Better Win (L’Arc de Triomphe) et termine onzième. 
 

Alertamalimb’or s’impose superbement au final !

Alertamalimb’or s’impose superbement au final ! - Monkeying Around et Alertamalib’Or sacrés au Lion-d'Angers

Le team Nicolas avec les propriétaires et les éleveurs du champion 2017
Crédit : Pauline Chevalier

Dans les sept ans, le chronomètre de cette ultime étape a assuré un suspens intense pour cette finale de saut d'obstacles. Resté en embuscade depuis le dressage, Astier Nicolas a su mettre en avant le talent de son formidable Anglo-Arabe Alertamalib’Or. Le fils de Yarland Summer Song et Dambine par Prince Ig’or est né chez Renaud et Marie-Christine De Laurrière et appartient à Astier, à son papa Paul mais aussi à Aliette Forrien, une éleveuse de chevaux de courses (Haras de la Réboursière et Montaigu). Serein, il a déroulé un parcours de toute beauté, conforté dans le choix de ne pas ajouter de foulées à la suite du parcours de Thomas Carlile, lui aussi parmi les rares sans faute. Astier a ainsi mis la pression sur le trio de tête. Et ce trio n’a pas pu lui résister. Christopher Burton, d’abord, avec Lawtown Boy a fait deux barres et, fairplay, a terminé avec le sourire face au soutien du public français pour son chouchou. La grande Mary King a assisté impuissante à sa dégringolade quand King Robert a poussé quatre barres et fait trois points de temps. Enfin, James Avery n'a pu empêcher Vitali de faire neuf points, laissant la victoire impériale au couple français. Le public toujours nombreux a alors pu laisser exploser sa joie et entonner une belle Marseillaise pour pallier à la défaillance technique de la musique.

“Je suis forcément tellement heureux”, a expliqué Astier tout sourire. “Ce cheval est un crack et représente mon avenir. J’étais frustré au dressage de ne pas réaliser la reprise que je voulais, mais tellement fier de lui sur le cross où même s’il a été plus flottant au début, il a pris confiance au fur et à mesure des sauts et a terminé superbement. Il n’était pas du tout éprouvé physiquement donc je savais que je pouvais terminer sans faute. Alert est un cheval vraiment très fiable et qui a toujours été précoce. Il devrait attaquer le format trois étoiles dès l’an prochain”.
Izzy Taylor avec Direct Cassino, un fils de Cassino, se souviendra de son Mondial 2017, puisque, auteure d’un beau sans faute, elle prend la deuxième place après l’avoir emporté dans les six ans. Enfin, Andrew Nicholson complète le podium avec panache. Yacabo BK, un cheval de son élevage fétiche en Espagne lui apporte un nouveau podium largement mérité. “Yacabo est un crack qui pourra faire quatre étoiles. C’est encore la preuve de la qualité formidable de l’élevage d’Anna et Pedro Beca avec qui j’ai une relation particulière et beaucoup de confiance. Je savais qu’il serait dans les dix premiers, il ne m’a jamais déçu. C’est un cheval qui m’appartient et on verra donc si je trouve un nouveau propriétaire pour lui qui me le laisse ou s’il est vendu ailleurs.”
L’anglaise Laura Collet est quatrième avec Sir Papillon, suivie de Ludwig Svennerstal et Box Léo, un des trois Jaguar Mail. Jaguar Mail est un des rares pères de trois chevaux cette année et a classé toute sa progéniture dans ce championnat des sept ans.
Côté français, Arthur Duffort est le deuxième meilleur français avec Gredington Maithyme et Gireg Le Coz vient ensuite avec Aisprit de la Loge. Grosse déception pour Jean-Loui Bigot qui pouvait largement prétendre à un classement mais qui chute sur l’obstacle numéro trois en étant désarçonné. 

Les Irlandais pour le meilleur stud book

Les Irlandais pour le meilleur stud book - Monkeying Around et Alertamalib’Or sacrés au Lion-d'Angers

l'Irish SPort Horse champion 2017
Crédit : Pauline Chevalier

Le classement final des Stud Book donne la victoire à l’Irish Sport Horse devant le stud Book allemand DSP et le Selle Français. 

Tous les résultats: http://www.worldsporttiming.com/results/le-mondial-du-lion-2017-167/schedule.html
 

À lire également...

Réagissez