Les cracks de demain sont prêts à en découdre au Mondial du Lion

Crédit : Mondial du Lion

Mercredi 18 octobre - 16h27 | Lucas Tracol

Les cracks de demain sont prêts à en découdre au Mondial du Lion

Dès demain et jusqu’à dimanche, les meilleurs chevaux de six et sept ans de la planète ont rendez-vous au Lion-d’Angers à l’occasion du Mondial du Lion. Evénement mythique pour les inconditionnels de concours complet, vingt-trois nations seront représentées dans le Maine-et-Loire à l’occasion de ces championnats du monde des chevaux de six et sept ans.

À ne pas manquer 
Pour la trente-deuxième édition du Mondial du Lion, les hostilités seront lancées dès demain 9h avec le dressage pour les chevaux de six ans. Pour les chevaux âgés d’un an de plus, la compétition débutera à 13h. L’incontournable cross se déroulera dès 10h samedi pour les six ans et à partir de 13h pour les sept ans. Composé d’obstacles emblématiques tels que le hibou, l’araignée ou les dragons, le parcours imaginé par Pierre Michelet sera cette année enrichi de nouveaux profils, dont un serpent. Dimanche, les plus jeunes prendront le départ du concours hippique dès 11h tandis que le coup d’envoi du test final pour les chevaux de sept ans sera donné à 14h. De nombreuses pointures de la discipline ont fait le déplacement dans le parc départemental de l’Isle Briand. Dans le championnat des sept ans, Christoper sur Bob Chaplin, Izzy Taylor avec Monkeying Around, Jonty Evans sur John the Bull ou encore Andrew Nicholson et As Is tenteront d’accrocher le plus précieux des métaux. Pour ce qui est des six ans, Christopher Burton a aussi préparé Lawtown Boy, Gemma Tattersall prendra le départ avec Chilli Knight, Andreas Dibowski s’élancera sur Belfast 35 tandis qu’Andrew Nicholson courra après le titre avec Yacabo BK.
 
Les enjeux
Véritable repère de futurs champions, le Mondial du Lion permet de révéler les chevaux qui brilleront demain. Pour preuve, le double champion olympique La Biosthetique Sam a fait ses armes au Lion d’Angers, tout comme Entebbe de Hus et Bart L, tous deux champions olympiques par équipes avec Karim Laghouag et Mathieu Lemoine aux Jeux de Rio l’été dernier. Avant eux, Expo du Moulin, Galan de Sauvagère ou encore Hidalgo de l’Ile ont foulé la même piste. Les jeunes chevaux qui s’élanceront au Mondial du Lion ont donc de belles années devant eux et il ne fait aucun doute qu’on retrouvera certains d’entre eux aux Jeux olympiques de Paris 2024.
 
Les Bleus
Côté français, ils seront neuf couples à défendre leurs chances dans le championnat des chevaux de sept ans et trois dans celui des six ans. Dans cette dernière catégorie, la championne de France Birmane sera de la partie sous la selle Thomas Carlile. Couronné meilleur cheval de sept ans à Lamotte-Beuvron en septembre, Alertamalib’Or s’élancera sous la selle de son propriétaire et cavalier, le double médaillé olympique Astier Nicolas. 
 

À lire également...

Réagissez