Mardi 17 octobre - 18h36 | Lucas Tracol

Daniel Deusser, les Suisses à Rabat, Maxime Livio, et l’équipe espagnole dans les tops et les flops du week-end

Inaugurée la semaine dernière, la nouvelle rubrique hebdomadaire “Les tops et les flops du week-end“ revient sur les faits marquants de ces sept derniers jours. Daniel Deusser, les helvètes à Rabat, Maxime Livio, l’équipe espagnole et Robert Brenna sont les acteurs de cette rubrique pour la semaine qui vient de s’écouler.

LES TOPS

Daniel Deusser de retour au plus haut. Pour la toute première étape de la Coupe du monde de la saison 2017/2018, l’Allemand Daniel Deusser a frappé un grand coup. Plus discret ces derniers mois en termes de résultats, le pilote de l’écurie Stephex a non seulement remporté le Grand Prix 5* secondaire d’Oslo, mais s’est également imposé dans l’étape du circuit indoor. Samedi, il a en effet été le meilleur sur Tobago Z, un étalon de neuf ans qui courait son tout premier Grand Prix. Une première réussie qui a mis Daniel Deusser sur une très bonne dynamique puisque, le lendemain, il a tout simplement remporté la Coupe du monde aux rênes de Cornet 39, le pie gris qui signait son premier grand succès. Outre ces deux victoires, il a également pu compter sur Cornet d’Amour, deuxième d’une épreuve à 1,45m après avoir été arrêté de longs mois à la suite du CSI 5* de Wellington, en mars. La machine semble donc relancée pour le numéro seize mondial.
 
La Suisse rafle presque tout sur son passage à Rabat. Après une première semaine très réussie au Morocco Royal Tour, avec en point d’orgue la victoire de Nadja Peter Steiner et Saura de Fondcombe dans le Grand Prix CSI 3* de Tétouan, les Suisses ont poursuivi sur leur excellente dynamique du côté de Rabat. La razzia a débuté dès jeudi lorsque Alain Jufer a remporté la première épreuve majeure sur Casall, une vitesse dans laquelle Nadja Peter Steiner associée à Celeste 26 et Pius Schwizer sur Leonard de la Ferme CH se sont adjugés les trois et quatrième places. Le lendemain, Schwizer a s’est non seulement imposé dans l’épreuve en deux phases sur Chidame Z, mais il a également offert le sans faute décisif à son équipe dans la Coupe des nations. Grâce au double zéro de Nadja Peter Steiner sur Saura de Fondcombe et aux sans faute en deuxième manche d’Aurélia Loser en selle sur Quelmec du Géry et de Pius Schwizer sur Balou Rubin R, l’équipe menée par Andy Kistler s’est imposée devant la France. Le lendemain, les deux premières places du winning round ont été accrochées par Pius scwizer sur Leonard de la Ferme CH et Nadja Peter Steiner sur Celeste 26. Dimanche, Alain Jufer et Rahmanndhof Tic Tac ont été les meilleurs dans la 1,45m à barrage, une épreuve dans laquelle Florence Schwizer-Seydoux et Starlette de Maillet se sont classées troisièmes. Pour parachever ce week-end déjà bien réussi, Alain Jufer s’est octroyé une belle deuxième place dans le Grand Prix grâce à Casall, tandis que Nadja Peter Steiner a terminé au pied du podium, toujours sur son excellente Saura de Fondcombe. Bref, quatre jours de domination presque incontestable pour les helvètes !
 
Maxime Livio sur son excellente lancée. Champion de France à Lamotte Beuvron au début du mois de septembre, Maxime Livio semble être sur une excellente dynamique. Après s’être imposé au CICO 3* de Waregem grâce à Pica d’Or, son hongre de quatorze ans par Trésor du Renom, le numéro trois mondial a remporté le CIC 3* de Montelibretti sur Vick du Gisors, un Selle Français de huit ans. Deuxième à l’issue du dressage, le Tricolore a pris les commandes de la compétition après le cross, un test sur lequel il n’a écopé que de six points de pénalité. Un sans-faute sur l’hippique lui a permis de transformer l’essai. Pour ne rien gâcher, Maxime Livio a accroché la deuxième place du CIC 2* sur Tzar of her Dreams. À seulement vingt points de Nichola Wilson au classement mondial, le Bleu pourrait bien gravir une nouvelle marche le mois prochain… La route sera toutefois un peu plus longue pour dépasser Michael Jung, qui domine son sujet avec cent-quatre-vingt-neuf points d’avance sur Maxime Livio.

LES FLOPS

Quel avenir pour l’équipe espagnole de saut d’obstacles ? Chef d’équipe de l’Espagne depuis près de quatre ans, Éric van der Vleuten a fait le choix de mettre un terme à sa collaboration avec la Fédération équestre espagnole. De retour à haut niveau depuis le début de l’année 2016, le Néerlandais souhaiterait se consacrer pleinement à sa carrière de cavalier. La RFHE est donc à la recherche de quelqu’un pour succéder au néerlandais. Pas vraiment à la fête en termes de résultats ces derniers mois avec une neuvième place aux championnats d’Europe Longines de Göteborg et la quatrième position dans la consolante de la finale mondiale de la Coupe des nations Longines à Barcelone, les pilotes hispaniques auraient certainement besoin d’un leader pour redresser la barre. Affaire à suivre donc…
 
Roberto Brenna sanctionné pour mauvais comportement. Le tribunal du sport de la Fédération italienne de sports équestres a suspendu le cavalier de dressage Roberto Brenna pour une durée d’un mois. Cette décision est intervenue à la suite du championnat d’Italie, lors duquel le cavalier a fait preuve d’un comportement jugé indigne d’un sportif. Médaillé de bronze lors de cette compétition, Roberto Brenna ne s’est pas rendu à temps à la remise des prix, cette-dernière ayant été décalée sans que les cavaliers n’aient été mis au courant. Appelé au micro, il est finalement arrivé en courant en pleine cérémonie et apparemment très agacé. En hurlant, il a en effet expliqué qu’il refusait cette médaille avant d’insulter les juges et de jeter son casque au sol. Un rapport de ce comportement a donc été envoyé par les juges, ce qui a mené au verdict du tribunal des sports de la FISE. Le cavalier s’est par ailleurs excusé dans une lettre avant de se rendre au tribunal. 

À lire également...

Réagissez