Daniel Deusser récidive pour la première Coupe du monde à Oslo

Crédit : Scoopdyga (archives)

Dimanche 15 octobre - 15h49 | Yeelen Ravier

Daniel Deusser récidive pour la première Coupe du monde à Oslo

Cet après-midi avait lieu toute première des treize étapes de Coupe du monde Longines, à Oslo. Au terme d'un palpitant barrage à sept, c'est Daniel Deusser, vainqueur hier du Grand Prix secondaire, qui s'est une nouvelle fois imposé, en selle sur Cornet 39. Kevin Staut a dû s'avouer vaincu pour quelques dixièmes de seconde avec For Joy van't Zorgvliet*HDC, suivi d'Edwina Tops Alexander, de retour à haut niveau.

C'est à 14h que le premier Grand Prix de Coupe du monde Longines de la saison a débuté, au CSI 5* d'Oslo, en Norvège. Sur des barres à 1,60m comme il en est de rigueur, et sur un parcours du Britannique Robert John Ellis, trente-huit cavaliers se sont élancés. 
Il n'a fallu attendre que le quatrième partant pour que les spectateurs, venus en nombre, applaudissent le premier sans-faute. Alors que Meredith Michaels Beerbaum a failli en être avec Daisy, c'est bien Douglas Lindelöw et Zacramento, en pleine ascendance, qui ont offert le premier score vierge. Deux cavaliers plus tard, le premier Français, Aldrick Cheronnet, est parti. Sélectionné pour cette étape d'ouverture avec Tanael de Bonnes, probablement en vue de la finale de Coupe du monde de Bercy en avril prochain, le Tricolore a bouclé un bon parcours malgré une faute. Le deuxième sans-faute a été Mark McCauley, seizième à s'élancer, associé à son tout bon Miebello. Alors qu'il a récemment démissionné de ses fonctions comme chef d'équipe de l'Espagne, Eric van der Vleuten a failli en faire de même. Le Néerlandais, en selle sur Wunschkind, a malheureusement péché sur la palanque numéro trois. Lourd score juste après pour Simon Delestre. Le Lorrain, accompagné d'un Chadino très frais, n'a pu empêcher une faute sur le numéro un, le numéro cinq et sur le triple suivant. Malgré un joli parcours, Olivier Robert et Quenelle du Py ont eux concédé deux fautes, sur la très fautive palanque numéro trois et le dernier. Pas de succès non plus pour Pieter Devos, qui a essuyé un refus d'Apart sur la palanque numéro trois. 

De retour à haut niveau depuis lle CSI 5* de Lausanne après son accouchement, Edwina Tops Alexander a elle signé un sans-faute parfait avec California, avec qui elle avait gagné le Grand Prix 5* de Paris en mars. Deux cavaliers plus tard, Peder Fredricson en a fait de même avec H&M Christian K, décidément bien décider à épauler comme il se doit l'incroyable All In. Scénario identique pour Kevin Staut, qui a été le seul Français à se qualifier pour le barrage. Le leader de l'équipe de France a bouclé un superbe parcours avec For Joy van't Zorgvliet*HDC, qui n'a décidément pas fauté depuis son retour en compétition. Il a été imité de suite par Daniel Deusser, vainqueur du Grand Prix secondaire hier, cette fois-ci avec l'atypique Cornet. Le dernier à réaliser le score vierge a été Bertram Allen, associé à Izzy by Picobello. 
À noter, la lourde contre-performance de Gregory Wathelet, qui, après des fautes d'Eldorado van het Vijverhof sur les cinq premiers obstacles, a décidé d'en rester là.

Kevin Staut se fait griller la priorité par Daniel Deusser

Premier à s'élancer dans ce barrage à sept, Douglas Lindelöw a préféré ne pas prendre tous les risques. Associé à Zacramento, le Suédois a franchi la ligne d'arrivée sans faute en 39"27. Mark McCauley et Miebello ont eux dès le début écopé de quatre points, et ont finalement terminé derniers de ce second tour. Peder Fredricson, en selle sur H&M Christian K, a lui déroulé une prestation parfaite, trop lent malheureusement pour monter sur le podium. Retour réussi pour Edwina Tops Alexander. L'Australienne est parvenue à imposer un bon tempo avec California, réalisant un double zéro en 38"22. Kevin Staut est alors passé en tête du Grand Prix avec For Joy van't Zorgvliet*HDC. Le duo, très en forme depuis son retour, a franchi la ligne d'arrivée en 36"96. Alors que la victoire semblait à portée de mains du Français, Daniel Deusser l'a devancé avec un dixième de seconde de moins, associé à Cornet. Bertram Allen, dernier à partir, concédant une faute, a laissé filer la victoire à l'Allemand.

Outre la superbe razzia de Daniel Deusser, qui a remporté les deux épreuves majeures, la performance de Kevin Staut est évidemment à souligner ! Après cette première étape, le Français est donc deuxième du classement général. Prochaine étape, Helsinki, la semaine prochaine !
 

À lire également...

Réagissez