Mardi 10 octobre - 16h38 | Lucas Tracol

Alexis Goury, Emanuele Gaudiano, Golvers Hill et l’équipe de France de complet dans les tops et flops du week-end

Ce mardi, Grand Prix inaugure une nouvelle rubrique hebdomadaire intitulée “Les tops et flops du week-end”. Une occasion de revenir sur les exploits et contreperformances les plus marquantes de la fin de semaine écoulée. Alexis Goury, Emanuele Gaudiano, Golvers Hill et l’équipe de France de concours complet en sont les premiers acteurs.

LES TOPS

Alexis Goury frappe un grand coup. Pour sa toute première participation au CCIO 3* de Boekelo, et son deuxième CCI de niveau 3*, Alexis Goury a marqué les esprits. Aux rênes de Trompe l’Œil d’Emery, un cheval qu’il a acheté à quatre ans et qu’il a pris lui-même le soin de former, le jeune pilote du Pôle France Jeunes de Saumur a bouclé dimanche trois jours de compétition irréprochables en ne concédant que 0,8 point lors du cross, avant de signer un parcours parfait à l’hippique. Aux côtés du Néo-Zélandais Tim Price et du Néerlandais Tim Lips sur le podium, Alexis Goury a vécu un moment marquant de sa jeune carrière qu’il a qualifié de “vraiment impressionnant”.
 
Emanuele Gaudiano rafle tout à Tétouan. La première des trois étapes du Morocco Royal Tour a été marquée par l’indiscutable domination d’Emanuele Gaudiano. Toujours redoutable dans les épreuves de vitesse, l’Italien au style pas toujours académique a glané pas moins de quatre victoires! Après avoir enlevé l’épreuve d’ouverture aux rênes de Carlotta 232, le carabinier s’est imposé dans l’épreuve majeure du vendredi, toujours sur la même jument. Deuxième d’une autre Vitesse à 1,35m le lendemain sur Einstein, il s’est encore montré le plus rapide dans la Spéciale en Deux Phases sur Quinn van de Heffinck, avant de s’emparer du Winning Round sur l’imprenable Carlotta 232. Lors du Grand Prix, remporté par la Suissesse Nadja Peter-Steiner sur Saura de Fondcombe, Emanuele Gaudiano a tout de même été stoppé dans son élan, commettant une faute sur Quinn van de Heffinck.
 
Nigel Coupe et Golvers Hill, aussi à l’aise dans les grands espaces qu’en indoor ! Du côté de Birmingham, les Britanniques ont eu le plaisir de voir un de leurs couples fétiches remporter le Grand Prix du Horse of The Year Show (HOYS). Et pas n’importe quel couple, puisqu’il s’agit de Nigel Coupe et Golvers Hill, le duo qui a remporté le mythique Derby d’Hickstead en juillet dernier. Cette fois, ils se sont imposés devant le légendaire John Whitaker, pourtant en selle sur le redoutable Argento, et cinq autres couples au rendez-vous du barrage. À en juger par le contraste saisissant entre une petite carrière indoor aux obstacles on ne peut plus délicats et une immense piste en herbe sur laquelle sont disposés des obstacles massifs nécessitant une sacrée dose de bravoure, il ne fait aucun doute que cette paire sait faire preuve d’une rare polyvalence.

LE FLOP

Dur week-end pour l’équipe de France de concours complet. Si Alexis Goury et Astier Nicolas, qui couraient en individuel, ont brillé lors de l’ultime étape du circuit FEI des Coupes des nations, il n’en a pas été de même pour l’équipe de France. Pour composer son quatuor, Thierry Touzaint avait sélectionné des couples plus ou moins expérimentés. Aux Pays-Bas, les Bleus ont peiné malgré une bonne entrée en matière récompensée par une deuxième place à l’issue du dressage. Les choses se sont compliquées lors du cross. Après le sans-faute aux obstacles de Camille Lejeune et Tahina des Isles, Matthieu Vanlandeghem a essuyé un refus de Safran du Chanois*ENE-HN sur l’entrée de la combinaison numéro 19, Nicolas Touzaint a été éliminé après trois désobéissances de Topsecret d’Églefin, et Karim Laghouag a également essuyé un refus de son olympique Entebbe de Hus en fin de parcours, après un début pourtant impeccable. Ce dernier couple est tout de même parvenu à boucler un parcours parfait à l’hippique, tout comme les ouvreurs de l’équipe. Au final, les Bleus ont dû se contenter de la sixième place dans cette Coupe des nations. Une contre-performance à relativiser puisque Topsecret participait à son premier CCI 3*, et que de vrais progrès ont globalement été constatés sur le rectangle de dressage.
 

À lire également...

Réagissez