Uzès a couronné ses futurs champions

Crédit : Société Hippique Française

Mardi 10 octobre - 09h29 | Elsa Kuntz

Uzès a couronné ses futurs champions

Les cavaliers d’endurance avaient rendez-vous à Uzès ce weekend pour la Grande Semaine, dernière semaine de concours consacrée à l’élevage organisée par la Société Hippique Française. L’épreuve phare de cette finale a évidemment été celle des chevaux de six ans qui s’est déroulée le vendredi sur leur première 90kms en vitesse libre. Les chevaux de quatre ans se sont illustrés le samedi sur 40kms et les chevaux de cinq ans ont clôturé ce rendez-vous sur l’épreuve de 60kms.

 - Uzès a couronné ses futurs champions

Crédit : Société Hippique Française

Le championnat
La finale SHF d’Uzès, véritable vitrine du jeune cheval d’endurance, rassemble les futurs cracks de la discipline et permet d’observer l’évolution de l’élevage et de la génétique. Les chevaux sont de plus en plus sélectionnés en amont, et les élevages de plus en plus performants.
Le classement du championnat n’est pas soumis au chronomètre, mais à trois critères validés par points : le point vitesse (1point), le point récupération (2points) et le point allure (jugement vétérinaire à 1 point), déterminés à l’issue de la course. Les chevaux ayant obtenu les quatre points sont considérés comme les meilleurs espoirs de l’endurance française et obtiennent la mention “Élite”.
Pour obtenir ces points, les couples doivent courir à une moyenne supérieure ou égale à 15.8km/h sur l’ensemble des boucles. En rentrant au contrôle vétérinaire dans les cinq premières minutes après avoir franchi la ligne d’arrivée avec une fréquence cardiaque inférieure ou égale à cinquante-quatre pulsations minutes, ils obtiennent 2 points de récupération, 1 point sera attribué pour tout cheval contrôlé dans les dix minutes de son arrivée. Le dernier point se joue lors du contrôle final où la régularité, la souplesse et la symétrie des allures sont soumises au jugement vétérinaire. Le critère métabolisme du cheval entre alors en ligne de compte, selon les critères définis par le règlement du championnat.
 
Neuf pépites chez les six ans 
L’épreuve des chevaux de six ans en vitesse imposée s’est courue le jeudi (les résultats ICI).
Vendredi s’est déroulée l’épreuve phare des jeunes chevaux de six ans en vitesse libre cette fois. Les groupes d’environ quinze chevaux ont pris successivement le départ de l’épreuve à partir de 7h15. Pour cause, ce sont cent-cinquante jeunes chevaux qui se sont élancés sur les 96kms répartis en quatre boucles : Sud (27km) / Nord(21km) / Sud (27km) / Nord(21km).
Au terme de cette journée de compétition, la terre du Gard a consacré neuf chevaux Élite :

  • BAJ DE L'ANGELIQUE mené par Edmée MERLIN et sacré champion de France
  • BESSAMAI DU CAUSSANEL monté par Maeva VALENTIN
  • ALLTAIR DE FIGNOLS monté par May MANIFACIER
  • BAIKAL EL MILORA sous la selle d’Isabelle CHAUDY
  • BAHIDJA DE LA BARAQUE monté par Paul BIDEI
  • ABLA DE BOZOULS et Mélissa BISOFFI
  • WINARUZ EL DJIN montée par Clémentine CHAUD
  • BALTIKA D'AURABELLE sous la selle de Camille GARBET
  • BON GENIE DE LA COMBE et Justin MOUROU
Dans ce même championnat, vingt-et-un chevaux ont obtenu la mention “excellent”.
 

Les chevaux de 5 et 4 ans
Le samedi et dimanche se sont courues les épreuves des chevaux de quatre ans sur 40kms et de cinq ans sur 60km. Pour la première, la vitesse imposée était comprise entre 12km/h et 15km/h. Le point vitesse a été accordé aux chevaux dont la vitesse moyenne était comprise entre 14.8km/h et 15km/h pour les chevaux de cinq ans courant sur 60kms. Quarante-neuf chevaux ont ainsi relevé le défi sur les trois-cent-quatorze partants. Parmi eux, les meilleurs se sont illustrés par leurs temps de récupération : Paul Bard est 1er avec Chaitana des Chaises (1“54), César Donnais et Pashawan de Lafon  sont 2èmes (2“55),  Laure Dezamy prend la 3ème place avec Foxtrot Niellans (3“17), Julien Montenon et RL Samurai sont 4èmes (3“21), Marjorie Mascalchi en selle sur Caraibe D'Elgadir s’adjugent la 5èmes place (3“34), Lucie Milot et Champion Larzac sont 6èmes en 3:43, Muriel Judic et Shazam du Cuiron qui récupère en 3:51 sont 7èmes. Erwan Droumaguet et Calinda Aya sont 8èmes (3“53), Maeli Andre et Cruzie d'Ax sont 9èmes (3“58), Emeline Pauthonnier en selle sur Cookie Hipolyte est 10ème.
Les chevaux de quatre ans se sont quant à eux affrontés sur une épreuve de présentation en carrière, avant que les points de récupération et contrôle vétérinaire n’entrent en jeu. L’épreuve a consacré 14 chevaux “Excellents”, 21 “très bon”, et 17 “bons” sur les 69 partants de l’épreuve.
 
L’épreuve Beau et Bon
En parallèle et sur le même site, l’Association du Cheval Arabe a organisé la troisième édition du Concours national du cheval arabe “bon et beau“, épreuve où sont prises en compte les aptitudes sportives, les allures et les caractéristiques physiques dans la race des Jeunes Chevaux. Ce concours est ouvert aux chevaux de race arabe ou issue d’arabes, nés en France et inscrit au Studbook du Cheval Arabe, qualifiés sur 20kms pour les chevaux de quatre ans, 40kms pour es chevaux de cinq ans et 60kms pour les chevaux de six ans. Les chevaux étaient présentés et jugés par classe d'âge, collectivement puis individuellement en main. Jugés à l’arrêt sur le modèle puis aux allures du pas et du trot, ce concours permet de classer les chevaux par catégorie : Or, Argent, Bronze et de valoriser un cheval arabe qui a obtenu certaines qualifications sur le circuit SHF dans une optique “race” plus que discipline. Les résultats sont à venir sur le site de la SFH : ICI.

Retrouvez ici la grille de notation du concours

À lire également...

Réagissez