Julien Gonin intouchable dans le Grand National de Lorient

Le podium du Grand National de Lorient.
Crédit : DK Prod

Dimanche 08 octobre - 19h42 | Damien Kilani

Julien Gonin intouchable dans le Grand National de Lorient

En traversant l’Hexagone dans la nuit de mercredi à jeudi, Julien Gonin n’a sans doute pas imaginé être à pareille fête ce soir. De toutes les remises des prix, l’Isérois s’est imposé ce dimanche dans le Grand Prix du Grand National FFE qui faisait étape à Lorient au Celtik Jump.

Le Grand Prix a été plutôt très difficile ce dimanche sur la piste éphémère du Celtik Jump. Devant un parterre de passionnés, Julien Gonin n’a pour autant pas tremblé et a donné du fil à retordre à tous ses poursuivants. Vainqueur en 2015 sur Queen Girl Kervec qui en profitait pour tirer sa révérence sur une victoire, l’Isérois de trente-quatre ans est revenu le mors aux dents, et Soleil de Cornu dans ses bagages.

Trois sans-faute, deux signés Gonin

Trois sans-faute, deux signés Gonin - Julien Gonin intouchable dans le Grand National de Lorient

Julien Gonin en selle sur Weraton.
Crédit : DK Prod

 Le parcours du Grand National du Celtik jump a pourtant semblé très compliqué, malgré la qualité du plateau présent à Lorient. Des cinquante-cinq couples au départ, les dix-sept premiers en piste ne sont parvenus à trouver la clé du succès. Il a fallu attendre le passage de la révélation de l’édition 2017 du Grand National, Benoît Cernin, pour enfin avoir un qualifié sans aucune pénalité. Derrière le Bourguignon, un autre homme venu de l’Est de l’Hexagone a fait résonner le jingle du sans faute d’Alexandre Depagne. En selle sur Weraton puis sur Soleil de Cornu, Julien Gonin a réussi là où tous les autres cavaliers en piste ont échoué.

Match à neuf dans le final

En deuxième manche, neuf cavaliers et dix chevaux (deux pour Julien Gonin), le public a eu droit à une véritable démonstration. Premier à s’élancer, Julien a définitivement privé les autres concurrents de victoire en réalisant le double sans-faute. Seul Benoît Cernin a eu la possibilité de l’en empêcher. Sur, un Uitlander du Ter ultra performant, et à l’assaut de l’ultime ligne, oxer – vertical face au public, Cernin lâche la bride et exulte avec deux secondes d’avance sur la ligne d’arrivée. Une performance qui va transcender l’Isérois qui, dans le couloir du Parc des expositions de Lorient, se prépare à s’élancer avec son deuxième cheval Soleil de Cornu CH.  Au terme d’un barrage et d’une dernière ligne parfaite, le regard de Julien se tourne vers le grand écran de chronométrage qui indique 35”95, soit treize centièmes de moins que le Bourguignon ! Thomas Rousseau a été le troisième Homme du Grand National avec sa cinquième place sur le splendide Up To You*GFE, Bruno Selva s’intercalant au pied du podium avec un point de temps dépassé en première manche.

À lire également...

Réagissez