La France dégringole après le cross, la Nouvelle-Zélande garde le cap à Boekelo

Derniers à s'élancer aujourd'hui, Karim Florent Laghouag et Entebbe de Hus ont conclu leur parcours avec 35,2 points de pénalité.
Crédit : Scoopdyga (archives)

Samedi 07 octobre - 17h15 | Lucas Tracol

La France dégringole après le cross, la Nouvelle-Zélande garde le cap à Boekelo

C’est une journée riche en rebondissements que les complétistes ont connu aujourd’hui aux Pays-Bas. Sous la pluie de Boekelo, le cross du CCIO 3* a en effet redistribué les cartes, excepté pour les Néo-Zélandais qui conservent leur leadership. Journée difficile pour la France qui, deuxième hier, a franchement dégringolé au provisoire. Toutefois, de très belles performances sont à noter chez les individuels !  

Pour cette ultime étape de Coupe des nations de l’année, le cross de Boekelo a donné du fil à retordre aux engagés, y compris aux meilleurs pilotes du monde. Pour preuve, un seul couple est parvenu à rentrer maxi : il s’agit de l’Australien Christopher Burton sur Cooley Lands. Sans faute aux obstacles, tous deux ont franchi la ligne d’arrivée après exactement dix minutes d’effort, ce qui leur a permis de faire une exceptionnelle remontée de soixante places, ils sont désormais neuvièmes.
Déjà en tête hier, la Nouvelle-Zélande a conservé sa pole position après ce test, notamment grâce aux excellents parcours de Tim Price en selle sur Cekatinka et Mark Todd sur son petit mais génial McClaren. Avec seulement quatre points de temps, les premiers sont d’ailleurs en tête de l’individuel avec 0,4 points d’avance sur Alex Hua Tian et Don Geniro, premiers à l’issue du dressage hier. Avec Andreas Dibowski, Felix Etzel et Jörg Kurbel dans le Top 20 provisoire, l’Allemagne remonte ce soir à la deuxième place de la compétition par équipes, devant l’Irlande représentée par Sam Watson, Declan Cullen, Austin O’Connor et Michelle Kenny.
Si aucun Néerlandais ne s’est encore imposé sur ce CCIO 3*, Tim Lips sur Bayro et Alice Naber-Lozeman pourraient bien écrir l’histoire demain puisqu’ils sont pour l’instant trois et quatrième.

Les Bleus à la peine par équipes...

Deuxièmes à l’issue du dressage, les Bleus engagés dans la compétition par équipes ont connu une journée difficile aujourd’hui. Ouvreur de l’équipe, Camille Lejeune a écopé de seize points de temps sur Tahina des Isles mais, sans faute aux obstacles, il a pu donner de précieuses informations à ses coéquipiers. Malheureusement, tous se sont faits piéger, à commencer par Mathieu Vanlandeghem qui a essuyé un refus de Safran du Chanois ENE*HN sur l’entrée de la combinaison placée en numéro dix-neuf. Après trois dérobades de Topsecret d’Eglefin, Nicolas Touzaint a été éliminé, rendant le score de Karim Florent Laghouag déterminant. Après un début de cross sans encombre, le Nogentais s’est finalement fait surprendre par un refus de son meilleur cheval Entebbe de Hus sur une pointe placée après une butte en fin de parcours. Ces déconvenues placent la France septièm avant l’hippique, à 36,4 points du podium. Toutefois, quelques très belles performances sont à noter pour les pilotes engagés en individuel !

... mais très en forme en individuel !

Si l’équipe de France a été à la peine, une bonne partie des Tricolores a brillée aujourd’hui ! Sixième derrière Mark Todd et meilleur Français pour le moment, Astier Nicolas a réalisé un superbe cross sur son jeune Vinci de la Vigne (huit ans !), seulement pénalisé de 7,20 points de temps. Il devance Aurélien Leroy et Seashore Spring pour seulement 0,3 points d’écart. À cinq points et moins de la tête, tous deux ont donc encore de sérieuses chances de podium ! Également sans faute aux obstacles mais pénalisé de 13,60 points de temps, Thibault Fournier et Siniani de Lathus sont pour le moment douzièmes, soit six rangs de mieux que Sidney Dufresne et Swing de Perdriat. Raphael Cochet sur Sherazad de Louvière et Benjamin Massié en selle sur Une Eau Vive Dubanier sont respectivement vingt-deux et vingt-neuvième. À l’issue de son parcours, Alexis Goury et Trompe l’Oeil d’Emery ont quant à eux été pénalisés de cinquante points car le couple n’aurait semble-t-il pas franchi le premier élément de l’obstacle numéro vingt-trois entre les fanions. Un résultat que le staff français a contesté en portant réclamation auprès des juges. S’ils revenaient sur leur décision, cela permettrait au couple de passer de la cinquante-neuvième place à la quatrième.
 
Ultime test, le concours hippique déterminera demain quelle équipe sera la meilleure de cette saison de Coupe des nations et qui remportera ce CCIO 3* en individuel.
 

À lire également...

Réagissez