Le circuit FEI Longines des Coupes des nations va évoluer en 2018

Crédit : Scoopdyga

Lundi 02 octobre - 15h17 | Sébastien Roullier

Le circuit FEI Longines des Coupes des nations va évoluer en 2018

Division 2 rabotée, Division 1 remodelée, Coupes des nations courues le dimanche, et dotations en hausse. Désormais disputé aux couleurs de Longines, le circuit FEI des Coupes des nations devrait encore évoluer l’an prochain. Samedi à Barcelone, le président Ingmar de Vos a présenté son projet aux organisateurs de CSIO.

Même si tout doit encore être approuvé par les organisateurs des CSIO puis la Fédération équestre internationale, via son comité de saut d’obstacles puis son assemblée générale, le circuit FEI Longines des Coupes des nations devrait connaître un nouveau lifting en 2018. À l’occasion de la finale mondiale disputée ce week-end à Barcelone, Ingmar de Vos, président de la FEI, a convié tous les organisateurs de grands CSIO 5* pour leur présenter son projet de réforme.

Première évolution essentielle, les Coupes des nations devraient désormais se disputer le dimanche, et non plus le vendredi ou le samedi comme aujourd’hui. Cette nouvelle programmation était attendue et réclamée de longue date par bon nombre de sélectionneurs nationaux et de cavaliers, estimant que l’épreuve par équipes doit être le point d’orgue d’un CSIO, et qu’elle doit donc être courue le jour où le public est le plus nombreux dans les tribunes et l’exposition médiatique la plus forte. Les Grands Prix devraient alors être avancés au vendredi, après-midi ou soir en fonction des capacités d’éclairage des terrains de concours.

La structure globale du circuit, issue d’une refonte entrée en vigueur en 2013, ne devrait pas changer. Ainsi, on conserverait sept Divisions : deux en Europe, une en Amérique du Nord et Centrale, ainsi qu’une au Moyen-Orient, en Amérique du Sud, en Asie et en Afrique. Pour autant, le nombre de CSIO FEI Longines devrait passer de vingt à moins de quinze, et tous proposer une dotation de niveau 5*. Dans le détail, on conserverait huit Coupes des nations en D1 européenne (Lummen, La Baule, Rome, Saint-Gall, Rotterdam, Falsterbo, Hickstead et Dublin comme en 2017?), trois en Amérique du Nord et Centrale (Ocala, Coapexpan et Langley comme en 2017?) et une au Moyen-Orient (très probablement Abou Dabi). En raison de règles sanitaires trop complexes et non harmonisées pour le transport international des chevaux, les Divisions d’Amérique du Sud, d’Asie et d’Afrique ne devraient pas organiser d’étapes avant plusieurs années encore.
 

Quelle dotation pour les Coupes ?


Les principales modifications concerneraient la D2 européenne. Cette année, à l’occasion de sept étapes (Linz, Drammen, Lisbonne, Uggerhalne, Sopot, Roeser et Gijón), dix-neuf nations se sont disputées les deux places en jeu pour la finale mondiale et l’accession en D1, décrochées par la Belgique et la Grande-Bretagne. En 2018, cette D2 ne devrait plus comporter qu’une seule étape, sorte de pré-finale qualificative pour la finale mondiale. Il s’agira d’un CSIO 5* organisé en fin de saison extérieure mais avant les Jeux équestres mondiaux de Tryon (du 11 au 23 septembre). Ce pourrait donc être celui de Gijón, programmé du 29 août au 3 septembre, à moins que la finale mondiale ne quitte Barcelone – la décision sera prise par le bureau de la FEI en fin d’année – auquel cas le CSIO 5* catalan, dont les organisateurs ont posé une date en juin 2018, pourrait rejoindre la D1 (au détriment de celui de Lummen?) et Gijón perdrait alors probablement son statut d’Officiel d’Espagne.

Afin que le sort des nations engagées en D2 ne se joue pas sur une seule Coupe, ce qui ne serait pas très juste sportivement, la Fédération équestre européenne devrait proposer à tous les CSIO 3 et 4* européens de rejoindre un sous-circuit de qualification… pour cette pré-finale. À ce jour, selon les dates posées au calendrier FEI de 2018, cela pourrait concerner ceux de Linz, Drammen, Uggerhalne, Lisbonne, Roeser, Sopot, Budapest et Šamorín.

Reste une question cruciale : quelle sera la dotation des treize étapes inscrites au calendrier 2018 des Longines FEI Nations Cups Series? Samedi à Barcelone, Ingmar de Vos aurait proposé aux organisateurs de CSIO 5* une enveloppe permettant d’augmenter “sensiblement” le prize money des grandes Coupes des nations. Sera-ce suffisant pour atteindre 400.000 euros, somme qui contenterait la plupart des cavaliers, propriétaires de chevaux de haut niveau et chefs d’équipe? On devrait en savoir plus en fin d’année lors de l’assemblée générale de la FEI.

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #98 GRANDPRIX n°98 JUILLET-AOÛT

GRANDPRIX #98

(GRANDPRIX n°98 JUILLET-AOÛT)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter