“Le cœur n’y était pas mais il fallait le faire”, Thaïs Meheust

Le podium du CCI 2* à Châteaubriant.
Crédit : Châteaubriant, Castel Compétitions Équestres

Lundi 25 septembre - 09h26 | Lucas Tracol (avec communiqué)

“Le cœur n’y était pas mais il fallait le faire”, Thaïs Meheust

Après la journée dramatique de samedi, il a fallu que les cavaliers continuent à faire leur métier et donc se remettent en selle pour les CIC2*. Le soir, une concertation avec les cavaliers a conduit à l’annulation pure et simple de l’épreuve CCI*.

 - “Le cœur n’y était pas mais il fallait le faire”, Thaïs Meheust

Thaïs Meheust et Risotto Mail, vainqueurs du CIC 2*.
Crédit : Châteaubriant, Castel Compétitions Équestres

À la suite du drame survenu samedi, les cavaliers du CIC 2* ont tout de même tenu à terminer la compétition, brassard noir au bras. Le parcours construit par Fabrice Gibault était clair mais leur a posé quelques questions. La combinaison n°4, puis le gué et la grande combinaison dans la carrière n°13 a causé de nombreux refus. Ainsi, la jeune Julie Simonet essuie deux refus avec Sursumcord’or pour sa première épreuve à ce niveau. Elle laisse la victoire à Thaïs Meheust qui est une grande fidèle du concours de Châteaubriant. Associée avec son excellent Risotto Mail, elle a galopé avec aisance en prenant un peu de temps afin d’assurer son tour. “J’ai apprécié la prestation de mon cheval qui est un cheval avec toutes les qualités d’un excellent cheval depuis le dressage. Il me tenait à cœur de prendre le départ pour remercier les organisateurs qui font un travail difficile. Châteaubriant est un concours auquel je participe depuis que je suis toute petite, qui est familial et qui est à l’écoute de notre sport si difficile. Le cœur n’y était pas mais il fallait le faire”,a réagi la gagnante. Des propos partagés par Nicolas Touzaint, un fidèle aussi parmi les fidèles, qui termine second avec Eboli, un petit anglo‐arabe très prometteur. “Je suis ravi de mon travail du jour mais pas heureux du classement en soit. Nous faisons notre métier, il faut le faire. Il n’y a rien à reprocher aux organisateurs qui ont vécu un drame tout comme nous car l’équipe de Châteaubriant est une famille passionnée d’équitation”, a réagi le champion olympique par équipes d’AthènesMathieu Lemoine complète le podium avec Volaneau. Dans la suite du classement, on retrouve dans l’ordre Fabrice Saintemarie avec Saphir du Bisson, Christopher Six est Totem de Brecey, Benjamin Massie et Uzelle des Etiers et enfin à nouveau Mathieu Lemoine avec Vegas du Puychety*Biats.

L’ensemble de l’équipe d’organisation a tenu à remercier les cavaliers pour leur self‐control, leur sportivité et leur implication.
 

À lire également...

Réagissez