Adelinde Cornelissen justifie son rang

Adelinde Cornelissen et Aqiedo
Crédit : DR IFCE

Dimanche 24 septembre - 20h04 | Anne-France Billard

Adelinde Cornelissen justifie son rang

Deuxième de la RLM, Adelinde Cornelissen a justifié son statut de favorite en s'imposant dans le GP Spécial. Bonne troisième place pour Philippe Limousin.

Adelinde en championne

Adelinde Cornelissen est une vraie championne et l’a démontré une nouvelle fois : dans le Grand Manège, les spectateurs saumurois ont pu assister ce matin, dimanche 24 septembre à une démonstration sur le Grand Prix Spécial qu’elle termine avec 76,235%. En selle sur Aqiedo, la vice-championne olympique signe en effet une présentation avec des lignes de changements de pied au temps impressionantes, et des passage-piaffer remarquables.

D’ailleurs, faisant le point sur sa prestation, elle avouait « je suis à nouveau vraiment très, très contente, de cette prestation, certes, mais aussi du week-end dans sa globalité. A nouveau, avec Aqiedo, je sors sans faute de la reprise, donc je ne peux pas être plus heureuse ! »

L’Espagnol Sergio Martin Palos a, quant à lui, fait son possible pour s’aligner. A la deuxième place, il totalise en effet 73,510% avec Batuta et présente, tout du long de sa reprise des enchaînements passage-piaffer souvent proches de la perfection. Certes, sa reprise est entâchée par une lourde faute dans la première ligne de changement de pieds au temps, pour laquelle il avoue qu’il y a eu « un peu de contraction sur la diagonale. Mais je suis très content cela mis à part, car il n’y a vraiment pas longtemps que nous travaillons ensemble. Après, nous pouvons encore gagner certainement quelques petits points, améliorer encore l’expression, mais aujourd’hui je suis vraiment totalement satisfait. »
 

Philippe Limousin en bonne forme

A la troisième place, un peu plus loin dans les points, puisqu’il totalise 69,706 %, Philippe Limousin a présenté pour la France son Rock’n Roll Star sans faute majeure, avec une certaine homogénéité. Le Saumurois confirme donc à domicile sa bonne forme.
Lionel Du Tranoy, juge en M sur cette épreuve, a d’ailleurs mentionné aussi la qualité de cette épreuve : « nous avons jugé ici une épreuve de vraiment bon niveau et c’était très agréable. Pour les premiers, qui ont vraiment fait la différence, le classement était évident. Nous avons vu une belle équitation et de bons chevaux. »
 
L’Inter B qui a suivi ce Grand Prix Spécial n’a d’ailleurs pas modifié cette donne : il est remporté, comme la veille, par la Britannique Maria Eilberg associée à Royal Concert (72,302%) devant son frère, Michael George Eilberg, en selle cette fois sur Fuerst Sinclair (71,071). Entraînés par leur père, Ferdi Eilberg, les deux cavaliers ont donc participé à toutes les remises de prix des épreuves auxquelles ils ont pris part. Interrogé sur ce week-week, Ferdi Eilberg a fait le point sur leurs performances et a expliqué « nous sommes très contents des chevaux, car sur le Medium Tour, nous sommes venus avec des chevaux peu expérimentés, qui ont très bien travaillé, spécialement aujourd’hui (mis à part le fait que Michael fait une erreur de tracé le premier jour et perd des points...). Ils étaient ici pour gagner en confiance. Bien sûr, nous avions aussi Marakov, qui lui est expérimenté avec ses 17 ans. Il s’est très bien présenté sur le Grand Tour. Il est venu juste après nos championnats nationaux, directement, et nous sommes très contents de lui ! » La troisième place revient à la Française Véronique Pruede Seguret avec Bamona, avec une moyenne de 68,889%, qui mis à part une erreur dans les changements de pied au temps, a présenté une reprise également homogène.

Le CDI saumurois de cette fin de saison était donc un grand cru !

Résultats complets, CLIQUER ICI

À lire également...

Réagissez