Simone Blum coiffe Roger-Yves Bost au poteau à Lausanne

Crédit : Scoopdyga

Dimanche 17 septembre - 16h50 | À Lausanne, Yeelen Ravier

Simone Blum coiffe Roger-Yves Bost au poteau à Lausanne

Temps fort final du CSI 5* de Lausanne, en Suisse, le Grand Prix aura été plein de surprise ! Alors que tout le monde pensait que la victoire était promise à Roger-Yves Bost et Sydney Une Prince, Simone Blum a créé la surprise avec DSP Alice en décrochant la victoire. Simon Delestre et Chadino, toujours aussi réguliers, ont complété le podium.

14h15 sonnaient le coup d'envoi du dernier temps fort du CSI 5* de Lausanne, en Suisse. Quarante-quatre cavaliers, et non quarante-sept puisque Philippe Rozier, Jessica Springsteen et Samantha McIntosh ont préféré ne pas partir, étaient au départ de ce Grand Prix à 1,60m, construit par le célèbre et pointu Uliano Vezzani.

À deux mètres du Léman, avec un paysage de fond il faut le dire splendide, Meredith Michaels Beerbaum a été l'ouvreuse des opérations. En selle sur sa jeune et prometteuse Daisy, l'Allemande n'a laissé que le vertical en milieu de triple à terre. Après le passage de Paul Estermann, qui a concédé le même score, c'est Nadja Peter-Steiner qui a bouclé le premier sans-faute. La Suissesse, qui vivait son premier championnat international à Göteborg il y a un mois, a déroulé un superbe tour sur sa même Saura de Fondcombe, décidément très bonne. Elle a été rejointe cinq cavaliers plus tard par Simone Blum. L'Allemande, discrète mais en très grande forme cette saison, a signé un parcours vierge de pénalité, associée à DSP Alice. Werner Muff fut le deuxième Suisse à se qualifier pour le barrage, déroulant une prestation parfaite avec le jeune et déjà très fiable Daimler. Tenants du titre du Grand Prix, Robert Whitaker et Catwalk IV ont eux sacrément manqué de chance, écopant un point de temps. Comme assez souvent, Athina Onassis a également dépassé le chronomètre imparti de deux points, mais a signé un magnifique parcours sur un MHS Going Global flamboyant. À sa suite, l'Italien Emanuele Gaudiano, a été le quatrième cavalier à se qualifier pour le barrage sur Chalou. 

Pour le plus grand bonheur du public, venu en nombre aujourd'hui malgré des prévisions météorologiques peu attrayantes, Janika Sprunger s'est également sortie du parcours sans difficulté aux rênes d'Edesa's Basantos, qu'elle ne monte que depuis juillet dernier. Chapeau bas ensuite pour Alberto Zorzi ! L'Italien a déroulé, en selle sur le puissant et excellent Ego van Orti, un tour fabuleux, en rythme et sans sursis. Retour réussi pour Mary Lou 94, la jument de Henrik von Eckermann qui l'accompagnait aux championnats d'Europe de Göteborg, puisque les deux sont sortis avec un joli score vierge. De même pour Steve Guerdat et sa pépite Bianca, qui ont tout de même concédé une faute sur le très fautif vertical huit. Nicola Philippaerts et Chilli Willi ont eux quitté la piste sans aucun point au compteur. Les deux Français Roger-Yves Bost et Simon Delestre ont en fait de même, associés à des Chadino et Sydney Une Prince aériens. Kevin Staut, qui montait son Rêveur de Hurtebise*HDC en préparation pour la finale de Coupe des nations de Barcelone, a lui écopé d'une faute sur le vertical en entrée de triple.

Simone Blum défie la fusée Roger-Yves Bost avec culot

La météo tenait bon, et la seconde manche à onze a débuté. C'est Robert Whitaker qui a ouvert le bal, associé à Catlwak IV. Pénalisé d'un point de temps dépassé au premier tour, le Britannique a préféré assurer ses arrières en déroulant un sans-faute propre. Alberto Zorzi a alors fait son entrée. Malgré les indéniables progrès du cheval avec l'Italien en terme de tempo, le cavalier des écuries Tops n'a pas réellement pu imposer un chronomètre de référence. Sans-faute, le duo a terminé en 43"45. Janika Sprunger a elle laissé une barre à terre, Edesa's Basantos touchant l'oxer de l'avant-dernière ligne, tout comme Emanuele Gaudiano qui a fait tomber le double Longines. À son tour, Roger-Yves Bost s'est élancé. Il n'a pas fait mentir son surnom de "fusée", sa Sydney Une Prince franchissant la ligne d'arrivée sans faute en 39"27 ! Henrik von Eckermann a lui ensuite confirmé le bon retour de Mary Lou, malgré un quatre points en début de course. Après le passage de Nicola Philippaerts, qui n'a pu rivaliser avec le chronomètre du Français leader, Simon Delestre en est passé près. Le Tricolore, en selle sur le très régulier Chadino, a poussé la galopade pour terminer sans pénalité, en 40"22, deuxième au provisoire. Werner Muff aurait pu bousculer les opérations sur Daimler, mais a fauté sur l'oxer en fin de parcours, de même que Nadja Peter-Steiner et Saura de Fondcombe. Alors que tout le monde pensait le Grand Prix plié, Simone Blum a fait parler son culot. Déjà deuxième du Grand Prix 5* de Dublin cet été, l'Allemande, associée à DSP Alice, a devancé d'une seconde (!) Roger-Yves Bost, lui volant la victoire.
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #98 GRANDPRIX n°98 JUILLET-AOÛT

GRANDPRIX #98

(GRANDPRIX n°98 JUILLET-AOÛT)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter