Dartagnan de Beliard décroche son premier titre à Pompadour

Dartagnan de Beliard majestueux Champion des 4 ans
Crédit : Pauline Chevalier

Jeudi 14 septembre - 21h59 | A Pompadour, Pauline Chevalier

Dartagnan de Beliard décroche son premier titre à Pompadour

Thomas Carlile était venu en force avec une partie de sa génération de quatre ans notamment celle de l’élevage de Beliard, dont l’éleveur Gérard Brescon est le principal propriétaire de Thomas. Avec Dartagnan de Béliard, il a mis tout le monde d’accord en prenant le large dès le début de la compétition.  

 - Dartagnan de Beliard décroche son premier titre à Pompadour

Spring Thyme de la Rose s'adjuge le critérium
Crédit : Pauline Chevalier

J’ai eu une année très intense en terme de génération de quatre ans avec un grand nombre de chevaux, explique Thomas Carlile qui continue de truster ce titre depuis quelques années. J’ai de nombreux chevaux de qualité et avec les propriétaires on a choisi d’emmener ceux présents ici. Ce sont tous des chevaux dans lesquels je vois un vrai potentiel. Dartagnan de Beliard (Quite Easy*Diamant de Semilly) est un cheval hors norme qui déjà dégage quelque chose de particulier et ce depuis qu’il est né. Il bouge très bien, a une excellente technique et est très sérieux en tout. C’est le frère utérin de Birmane en qui je crois beaucoup.  Donatien Schauly réussit à intercaler son excellent Djin du Pestem*Mili (Nartage*Verdi) à la seconde place mais en étant à près de cinq point du leader. Ce même leader place Darmagnac de Beliard (Canturo*Barbarian) à la troisième place. C’est un cheval encore un peu ému par la présence du cavalier mais qui pour moi est d’une autre dimension. Il a une galopade extraordinaire et pourra faire du CCI4* à terme je pense. Thomas Carlile domine une fois encore les jeunes chevaux tout comme Camille Lejeune qui s’impose aussi comme un formateur important des générations du futur. Cette année, c’est Dame Decoeur Tardonne qui lui donne encore une mention ELITE. Cette fille de Lando et d’une mère par Contender est chic et très prometteuse.  Elle devance Dumble d’Or de Condé (Denario*Damiro B) et Véronique Réal qui forme là ses montures du futur. Dans la suite du classement Camille Lejeune et Thomas Carlile sont encore présents avec respectivement Dorlane des Isles (Newton de Kreisker*Almach des Isles) et Dragon Fly XL (Numéro Uno*Arpège du Bois) et Mathieu Vanlandeghem met en avant ses quatre ans qu’il estime beaucoup, Némésis Pompadour (Fango In Blue*Ryon d’Anzex) en tête.
Le critérium qui intègre les chevaux des autres studs books donne la victoire à une cheval de Thomas Carlile une nouvelle fois avec l’élégante Spring Thyme de la Rose. Cette jument baden-wurtenberger est très particulière pour Tom car c’est la fille de Prada, une jument aillant fait CCI4* sous la selle de Lucinda Frédéricks. Lors de son passage c’est les Frédéricks, le jeune Carlile avait découvert cette jument qui avait alors six ans. Spring  est son premier produit né par transfert d’embryon. C’est une jument très polyvalente et appliquée. J’ai toujours été un peu intérogatif quant aux pères de dressage mais Sir Donnerhall est une des meilleurs pères de jeunes chevaux de complet en Allemagne car il amène locomotion et sang et ce croisement avec Prada est top. Spring est le clone de Prada avec une meilleure technique, beaucoup de brillant et très appliquée. Elle saute avec aisance. Je suis vraiment content de l’avoir.
Thomas Carlile est donc toujours en train de former les jeunes générations et cela reste une marque de fabrique pour lui mais c’est finalement indispensable dans le fonctionnement de son écurie : J’aime former les jeunes chevaux et je m’y applique car c’est ma clientèle. En France, les clients sont des producteurs, des éleveurs de chevaux que l’on doit mettre en avant pour le futur, surtout en complet. Nous n’avons que peu d’investisseur prêt à mettre de l’argent pour trouver un bon sept ou huit ans. C’est une donnée capitale dans l’économie d’une écurie.
Thomas est aussi présent dans les autres générations et dans le haut du classement en cinq ans déjà. Chez les cinq ans où les 17 au modèles ont été distribués, la bataille fait rage entre Thomas Carlile avec Cestuyla de L’Esques et Cadet de Béliard et Donatien Schauly. Demain, le cross pourrait donner un autre visage au classement provisoire.
 
Tous les résultats: http://pompadour.shf.eu/fr/evenement/finales-nationales-shf/resultats.html
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #98 GRANDPRIX n°98 JUILLET-AOÛT

GRANDPRIX #98

(GRANDPRIX n°98 JUILLET-AOÛT)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter