Jeudi 14 septembre - 11h55 | Lucas Tracol et Léa Tchilinguirian

Ils rêvent tous de Paris 2024

Au lendemain de l’annonce officielle de l’attribution des Jeux olympiques 2024 à la ville de Paris, un sentiment positif prédomine chez les acteurs du monde équestre français. Tous parlent d’un rêve et ont dans un coin de leur tête cet événement qui placera la capitale française au centre de la planète sportive. Pierre Volla, Gwendolen Fer, Michel Robert, Victor Levecque, Adeline Hécart, Romain Potin ou encore Alexandra Paillot ont livré à Grand Prix leur sentiment sur cet événement d’envergure exceptionnelle. 

Pierre Volla : “Je suis ravi que ce soit chez nous ! Maintenant il ne nous reste plus qu’à préparer des chevaux et être compétitifs pour cette échéance. C’est fantastique d’avoir les Jeux Olympiques à domicile. J’ai eu la chance de participer aux Jeux de Rio de Janeiro et, lorsque les Brésiliens entraient en piste, c’était juste l’euphorie dans les tribunes ! Nous allons nous battre pour y être. Versailles est un cadre magnifique, il y a déjà eu une très belle échéance cette année. C’était très beau et les gens en ont gardé un très bon souvenir. Tout le cadre de Paris va être vraiment fantastique !”
 
Gwendolen Fer : “Je suis très contente, en partie parce que pour le moment l’équitation reste au programme des Jeux olympiques. C’est une très bonne chose pour notre discipline. Forcément, j’espère que ça fera du bien à notre sport d’avoir un public français. Je pense que tout le monde rêve de courir dans le parc du château de Versailles. Si les sports équestres sont vraiment organisés là-bas, ce sera extraordinaire ! Tout cavalier souhaite prendre part aux Jeux olympiques. 2024, ça reste tout de même très loin et je ne sais pas sur quels chevaux je pourrai compter d’ici là. Pour l’instant ça reste quelque chose de lointain et c’est encore tôt pour me projeter. Le majestueux cadre de Versailles ajoutera quelque chose à la compétition. Il y a tout à y gagner d’organiser ça dans un cadre aussi beau !”
 
Alexandra Paillot : “C’est un rêve, mais ça reste très loin pour moi ! Je crois que ça va être magnifique, en plus Versailles est un cadre magique pour les sports équestres. Mais c’est vraiment de l’ordre du rêve ! ”
 
Romain Potin : “C’est génial ! Aussi bien au niveau sportif que pour la France, c’est top. Je peux dire que c’est un rêve, le chemin est tellement long pour arriver à des échéances comme celles-ci. J’aimerais déjà être performant en CSI 5*, après je pourrai y penser peut-être plus sérieusement. Versailles reste un lieu mythique, connu dans le monde entier. Même si ça ne sera pas exactement la même configuration, nous avons déjà pu voir le CSI cette année qui a été super. Versailles, ça fait déjà tout ! Ça parle aux gens, et cette ville donne déjà tout son charme à l’événement.”
 
Victor Levecque : “ Nous savions déjà que la France allait obtenir l’attribution des Jeux Olympiques 2024 alors à l’annonce officielle, je n’ai pas été énormément surpris. Maintenant, nous sommes sûrs à 100%. C’est tout un chemin parcouru pour que ce soit réalisable. Cavaliers comme spectateurs, je pense que ces jeux resteront à chacun dans nos mémoires. Participer à cet événement est mon rêve depuis tout petit. C’est un objectif à très long terme car il faut rester modeste, je n’ai pas encore le niveau. Pour le moment, je me concentre sur ce qui est à mon échelle puis j’avancerai étape par étape. Les maquettes sont fantastiques ! J’espère que tout sera réalisé. L’avantage de Versailles est que tous les sports équestres seront au même endroit. Je pense pas qu’il n’y ait meilleur lieu en France pour ces épreuves et courir le cross sur le parc du château de Versailles ne peut être que beau et productif.”
 
Michel Robert : “La France mérite bien les Jeux olympiques ! Dans la tête des gens, ce qui est associé à cet événement sont les médailles d’or des cavaliers français en règle générale. Pour notre sport, cela peut avoir un retentissement important. Ça va être une très bonne source de motivation, à la fois pour les cavaliers mais aussi pour les organisateurs de concours. Je crois que ça peut être un grand événement ! Nous avons réussi les Jeux équestres mondiaux, on va réussir les Jeux olympiques, que ce soit au niveau de l’organisation ou au niveau des résultats des cavaliers. Je pense que Versailles peut être un bon emplacement. Mais on peut aussi se faire la réflexion qu’il y en a beaucoup d’autres existants qui pourraient être développés, je pense notamment à Chantilly ou Fontainebleau. C’est peut-être un peu dommage de faire des investissements à Versailles si ce n’est pas pour garder les infrastructures. Quand on sait par exemple que les investissements énormes faits à Athènes n’ont jamais pu servir après les Jeux olympiques, c’est bien dommage.”
 
Adeline Hécart : “C’est super de pouvoir accueillir les Jeux olympiques à Paris, notamment pour notre sport. Je pense que c’est une bonne nouvelle pour tout le monde. Ça peut créer un engouement du grand public pour notre sport donc j’ai été très contente d’apprendre cette nouvelle. Évidemment, c’est un rêve d’y participer mais il faut garder les pieds sur terre. C’est le rêve de tout sportif de participer à un tel événement un jour. Mais il faut se donner les moyens d’y arriver, avoir des chevaux. Il y a énormément de facteurs qui entrent en ligne de compte et c’est encore loin. Je ne sais pas encore si j’aurai le niveau un jour. Versailles est un endroit extraordinaire donc au niveau du lieu ça ne peut pas être plus beau. Il faut espérer qu’il y ait assez de place, que tout soit prêt pour accueillir les Jeux. Ça n’est pas un concours normal donc je pense que ça demande beaucoup de travail aux organisateurs. Il faut vraiment faire appel aux meilleurs pour mettre toutes les chances de notre côté et faire de ces Jeux une réussite. Heureusement, nous disposons de très bons professionnels en France.”

À lire également...

Réagissez