Victoire historique pour Robert Diez à Florac, l'élevage français à l'honneur

Le vainqueur du CEI 3* de Florac, Robert Diez Noguera sur Sunit du Colombier.
Crédit : Lozère endurance équestre

Vendredi 15 septembre - 15h52 | Elsa Kuntz

Victoire historique pour Robert Diez à Florac, l'élevage français à l'honneur

L’espagnol Robert Diez Noguera et son fidèle Sunit du Colombier ont marqué l’histoire du circuit 3* en remportant ce week-end les mythiques 160km de Florac pour la deuxième année consécutive.

Circuit mythique d’un  3*. 
Revenu à l’ancien format en cinq étapes, cette édition du CEI 3* de Florac s’annonçait difficile et technique. Passage obligé mais redouté, la montée de Montmirat se trouvait dans l’ultime étape de cette épreuve. Il était clair dès le départ que le terrain montrerait la qualité des chevaux et le niveau des cavaliers dans la gestion de l’effort. Dès 4h30 et tout au long de la journée, la pluie et le froid sont venus s’ajouter à la difficulté.
 
Un groupe de tête qui garde le suspens 
Pour sa première participation à Florac, Daniel Ollivier a tenu la tête des quatre premières boucles en selle sur Pot Made. Fort d’une récupération rapide et d’un bon train sur la piste, il a fait son chemin avec l’Espagnol Robert Diez, l’Omanais Ali Hassan Yousaf Al Farsi sur Kandjar du Boulve et Caroline Denayer en selle sur l’expérimentée Papillon du Parc.
La dernière étape décisive a permis au cavalier espagnol de remonter du terrain et de gagner 7,11 minutes sur son poursuivant. Il boucle son parcours avec une moyenne de 16.34km/h. Daniel Ollivier prend quant à lui la deuxième place. Le cavalier omanais Ali Hassan Yousaf Al Farsi monte sur la troisième marche du podium et son cheval Khandjar du Boulve remporte le prix de la meilleure condition au lendemain de l’épreuve après la visite vétérinaire. Caroline Denayer et Papillon du Parc sont quatrièmes à vingt-neuf minutes de la tête.
 
Top 10 de chevaux d’exceptions
C’est sur un sprint que le reste du classement s’est déterminé, pour le plus grand bonheur des spectateurs. Rachel Almeras sur Twiska du Cade ont été les meilleures pour s’adjuger la cinquième place. Le couple se classait déjà cinquième en mai lors de la très réputée course du CEI3* de Castelsagrat. Emilie Kuntz et son fidèle Rafale d’Aurabelle sont sixièmes  (meilleure récupération cardiaque au cumul avec 7’34min, devant Pot Made à 8’24min). Belle performance pour Pierre Auffret et Pampa de Becherel, huitièmes pour le premier 3* de la jument. Virginie Atger et Tonik Armor, gagnantes du CEI3* de Costaros en 2016 sont huitièmes.
Le top 10 est complété par Marion Wasilewski et Taigua d’Argane, neuvièmes à 14,9km/h de moyenne et l’Italienne Béatrice Chiapponi sur Tarassaco Bosana à 14,1km/h de moyenne, soit 11h18min de course.
Cette exceptionnelle édition et ce retour au « Florac mythique » a été salué par tous les cavaliers car elle a sur mettre en valeur de vraies performances techniques. C’est aussi l’élevage français qui est à l’honneur avec un top 9 de chevaux français, tous issus de la lignée Persik, l'étalon emblématique de la discipline.


Tous les résultats : ICI
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #101 GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE

GRANDPRIX #101

(GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter