''Un sentiment indescriptible'', Philipp Weishaupt

Crédit : Sportfot

Mercredi 00 - 00h00 | Lucas Tracol (avec communiqué)

''Un sentiment indescriptible'', Philipp Weishaupt

Dimanche, aux rênes de LB Convall, Philipp Weishaupt a remporté Grand Prix du CSIO 5* de Calgary à l’occasion des Spruce Meadows Masters. Il a ainsi célébré la deuxième victoire de sa carrière sur le Grand Chelem de saut d’obstacles après s’être imposé dans le Grand Prix du CHIO d’Aix-la-Chapelle en 2016. À trente-deux ans, le cavalier des écuries Beerbaum a ajouté une sacrée ligne à son palmarès. Voici ses impressions à l’issue de cette épreuve si particulière.  

Beaucoup de cavaliers rêvent d’une victoire sur une étape du Grand Chelem de saut d’obstacles, et vous, vous en êtes à votre deuxième. Est-ce que votre joie est tout aussi intense que la première fois ?
Philipp Weishaupt : Complètement ! Aix-la-Chapelle et Calgary sont deux Grands Prix que tout cavalier rêve de gagner. Le sentiment d’avoir remporté les deux à l’aube de ma jeune carrière est tout simplement indescriptible. Je veux surtout remercier mon cheval LB Convall sans qui ce triomphe n’aurait été impossible. Sa qualité est hors du commun. Lorsque nous avons gagné à Aix-la-Chapelle, LB Convall n’avait que neuf ans et il était au début de sa carrière. Cette victoire fut un peu une surprise et l’a projeté sur la scène internationale. À Calgary, nous faisions partie des favoris dès le début et ce n’était pas particulièrement facile pour moi d’assumer ce rôle.  Mais mon cheval m’a facilité la tâche. Il m’a donné de bonnes sensations tout au long du concours, et dimanche, il a sauté d’une façon extraordinaire.

C’est un cheval qui connaît très bien Spruce Meadows, n’est-ce pas ? 
P.W. : Tout à fait. À 10 ans, il en est déjà à son cinquième Calgary. LB Convall adore  “l’International Ring”. De telles grandes pistes en herbe lui conviennent particulièrement. L’an dernier, nous sommes restés cinq semaines sur le circuit estival de Spruce Meadows. Cela a été une préparation idéale pour Aix-la-Chapelle et bien évidemment pour le “Masters”. 


Cependant, les deux prochaines étapes du Grand Chelem de saut d’obstacles se courront en indoor et sur une piste en sable : comment évaluez-vous vos chances pour ces deux Grands Prix à venir ?
P.W. : Je crois en les qualités de LB Convall, même en indoor, et je vais bien sûr le préparer aussi bien que possible pour ces deux étapes. Mais on peut toujours se préparer au mieux et se présenter au meilleur de sa forme, il reste une part de chance pour gagner une étape de ce circuit. Ce qu’a réalisé Scott Brash il y a deux ans, en remportant les trois Grands Prix du Grand Chelem consécutivement, n’est pas prêt de se reproduire de sitôt. Mais les étapes du Grand Chelem restent les quatre plus beaux concours du monde. Unir les deux meilleurs indoors et les deux meilleurs concours sur herbe est vraiment quelque chose de spécial et chaque cavalier rêve de remporter le Grand Chelem. En tout cas, je vais concentrer toute mon énergie pour tenter de relever ce défi !

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #109 GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #109

(GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter