Inatteignable, Philipp Weishaupt s'offre le million à Calgary

Crédit : Spruce Meadows Master

Lundi 11 septembre - 09h15 | Lucas Tracol

Inatteignable, Philipp Weishaupt s'offre le million à Calgary

Point d’orgue de cette semaine canadienne, le Grand Prix du CSIO 5* de Calgary a couronné un cavalier qui connaît bien le Grand Chelem Rolex de saut d’obstacles. Et pour cause, en s’imposant hier soir (dans l’après-midi en Amérique du Nord, décalage horaire oblige), l’Allemand Philipp Weishaupt a remporté sa deuxième étape de ce circuit après Aix-la-Chapelle en 2016. Seul double sans faute et toujours aux rênes de son gris LB Convall, il remporte pas moins d'un million d'euros de dotation et devance Luciana Diniz sur Fit For Fun 13, bien malheureuse d’avoir manqué un nouveau grand rendez-vous, et l’Américain McLain Ward sur la brillante HH Azur. Retour sur un Grand Prix qui n’a pas manqué de saveur… 

Sacré exploit qu’a réalisé Philipp Weishaupt à Calgary ! Devant des bords de piste bondés et sur deux parcours monstrueux, le cavalier à la veste grise des écuries Beerbaum a réalisé une véritable démonstration sur un LB Convall réglé comme du papier à musique. C’est presque une tradition, les parcours de Calgary sont gros, sélectifs, et les dessins du chef de piste vénézuélien Leopoldo Palacios Jugo n’ont pas dérogé à la règle. Pour preuve, seuls sept des quarante-trois couples engagés sont parvenus à sortir indemne du premier acte. Placé en fin de parcours, le triple a fait des ravages et notamment privé quelques sacrées pointures de deuxième manche. Christian Ahlmann sur le métronome Taloubet Z, Steve Guerdat sur Hannah, et même le tenant du titre Scott Brash avec Ursula XII se sont fait piéger sur cette combinaison. Ce dernier reste d’ailleurs assuré pour quelques mois de plus d’être l’unique cavalier de l’histoire à avoir réalisé le Grand Chelem. Vainqueur à Aix-la-Chapelle et donc en lice pour l’exploit, Gregory Wathelet a en effet vu ses espoirs s’envoler après une faute sur la spa et une autre sur l’entrée du tripe aux rênes d’Eldorado van het Vijverhof. 

Weishaupt exulte, Diniz pleure...

Weishaupt exulte, Diniz pleure... - Inatteignable, Philipp Weishaupt s'offre le million à Calgary

Philipp Weishaupt sur son fantastique gris LB Convall à la remise des prix.
Crédit : Spruce Meadows Master

Pour la deuxième manche, Leopoldo Palacios Jugo n’a pas eu la main légère non plus. Médaillé d’or par équipes et de bronze en individuel il y a moins d’un mois, Cian O’Connor a préféré abandonner après plusieurs fautes de Good Luck, peut-être émoussé après de tels rendez-vous. Très soutenus par leur public, Éric Lamaze et Fine Lady 5 n’ont ajouté qu’un point à leur score ce qui leur a finalement conféré la cinquième place du classement. Devant, l’Italien Emilio Bicocchi a réalisé l’une des meilleures performances de sa jeune carrière en terminant quatrième de ce mythique Grand Prix. Sérieux prétendants au titre, McLain Ward et sa géniale HH Azur se sont faits piéger sur le milieu de triple, synonyme de troisième marche du podium. Avant-dernier à s’élancer, Philipp Weishaupt a délivré un parcours d’une maitrise exemplaire sur un LB Convall très à son affaire. Seul duo double sans faute jusqu’alors, seules Luciana Diniz et Fit For Fun auraient pu les défier au barrage. La Portugaise y a cru, et pourtant… Une grossière erreur sur l’ultime obstacle a fait rouler quelques larmes sur ses joues et laissé filer la victoire à l’Allemand. Rageant pour l’amazone qui, une fois de plus, voit un grand titre lui échapper pour peu de choses. Comme à Aix-la-Chapelle en juillet dernier, Luciana Diniz termine deuxième sur sa fantastique fille de For Pleasure. À seulement dix ans, LB Convall a quant à lui offert un nouveau grand titre à Philipp Weishaupt. Une victoire  qui est, et restera, l’une des plus belles de sa carrière. 

Sans réussite sans la Coupe des nations, les Bleus ont vu la belle onzième place du Rhônalpin Julien Gonin sur Soleil de Cornu CH. Malgré une seconde manche entachée notamment d’une très lourde faute sur l’entrée de double, le couple réalise la meilleure performance tricolore devant Kevin Staut et Silver Deux de Virton*HDC, privés de deuxième acte pour une faute sur l’entrée de triple. Même score pour Olivier Robert et Quenelle du Py, fautifs sur un oxer jaune placé en milieu de parcours.
 

À lire également...

Réagissez