Jeudi 10 février - 16h03 | AnneClaireL

GP Coupe du monde de Bordeaux : l'option allemande

Il faut croire que la Coupe du monde de Bordeaux lui porte chance. Après avoir été l’un des deux seuls barragistes du Grand Prix Coupe du monde 2010, l’Allemand Philipp Weishaupt remporte l’épreuve 2011, grâce à une option…culottée !


 
Interrogé sur les barrages qu’il préfère courir, ceux à deux (référence à celui qu’il disputait ici même contre son compatriote [Marcus Ehning]) ou ceux à douze comme ce soir, [Philipp Weishaupt] répondait, espiègle : « Je préfère ceux que je remporte ! » Et effectivement, quelle victoire ! Pour sa première intervention à Bordeaux, le chef de piste italien Uliano Vezzani avait prévu un parcours que les cavaliers ont reconnu comme parfaitement juste et équilibré. De la dentelle diront certains, notamment au vu du barrage extraordinaire où onze des douze concurrents signeront le double sans-faute, dans un chronomètre réduit à un mouchoir de poche, dominé par un audacieux Allemand, parfaitement accompagné.

 
« En effet, Catoki est très bien dressé, mais certains chevaux, malgré tout le dressage du monde, ne seront jamais capable de sa finesse », commentait l’heureux gagnant. Alors qu’il est l’un des premiers qualifiés pour le barrage, Philipp Weishaupt aura un large temps pour observer le parcours de ses concurrents et chercher la faille du barrage à venir. « Bien sûr que cette option devant l’oxer numéro 3 a sauté aux yeux de l’ensemble des cavaliers. Mais j’étais venu chercher quelques points et je redoutais vraiment un écart de Napoli, qui est un cheval assez regardant. J’ai donc préféré jouer la sécurité. D’autant que je savais qu’il serait rapide dans la suite du parcours », expliquait [Simon Delestre], plus rapide d’un centième que [Rolf-Goran Bengtsson]. Le Suédois a également misé sur la sécurité, mais lui dans la galopade finale, qui lui avait valu quelques semaines auparavant, à Londres, une faute sur le dernier obstacle : rageant, qu’il souhaitait à tout prix éviter à Bordeaux.

 
Au classement provisoire de la Coupe du monde, Bordeaux donne à la France, qui comptait déjà sur les performances ultérieures de [Kevin Staut], une deuxième énorme chance de qualifié en la personne de Simon, qui a d'ores et déjà annoncé qu'il courra les trois dernières épreuves. Les semaines à venir s’annoncent alors chargées pour le Lorrain qui se prépare un planning particulièrement dense : « Il ne faut pas trop tirer sur la corde, mais mes chevaux ont besoin de ce rythme », concluait-il.

 
A Bordeaux, Daniel Koroloff

 
Résultats :
1. Philippe Weishaupt (GER) - Catoki - 0/0/34'05
2. Simon Delestre (FRA) - Napoli du Ry - 0/0/34'79
3. Rolf-Göran Bengtsson (SWE) - Ninja la Silla - 0/0/34'80
4. Billy Twomey (IRL) - J't'aime Flamenco - 0/0/34'88
5. Pius Schwizer (SUI) - Ulysse X - 0/0/35'29
6. Ludger Beerbaum (GER) - Chaman - 0/0/35'52
7. Sergio Alvarez Moya (ESP) - Wisconsin 111 - 0/0/36'09
8. René Lopez (COL) - Noblesse des Tess - 0/0/36'28
9. Marco Kutscher (GER) - Cornet Obolensky - 0/0/37'28
10. Lars Nieberg (GER) - Lord Luis - 0/0/37'30
 
 

À lire également...

Réagissez