Kent Farrington reprend la main à Calgary

Crédit : Spruce Meadows

Samedi 09 septembre - 10h37 | Yeelen Ravier

Kent Farrington reprend la main à Calgary

Pour cette troisième journée de compétition de haut niveau au CSIO 5* de Calgary, au Canada, Kent Farrington a repris les choses en main ! L'Américain, numéro un mondial, s'est imposé dans l'épreuve phare du jour, associé à Gazelle. Lillie Keenan complète le trio de tête avec Pius Schwizer.

17h heure locale, 1h du matin heure française, lançait le top départ de la troisième épreuve phare à 1,60m du week-end au CSIO 5* de Calgary. Toujours sur un parcours de Leopoldo Palacios Jugo, trente-deux duos se sont succédé pour espérer faire partie du barrage.
C'est Marco Kutscher qui a entamé les hostilités, associé à Conte Bellini, son fidèle fils de Cornet Obolensky de quatorze ans. Malheureusement, le duo n'a pu éviter une petite barre. C'est le quatrième partant, Vladimir Tuganov, qui a signé le premier sans-faute. Déjà très en forme hier dans la Cana Cup, le Russe a bouclé un nouveau sans-faute, cette fois-ci avec Suspens Floreval. Passé juste après, Olivier Robert faisait son grand retour avec sa charismatique Quenelle du Py. L'alezane, qui n'avait pas couru un seul concours depuis sa malheureuse finale de Coupe du monde à Omaha, n'a laissé qu'une petite barre à terre, et concédé un point de temps supplémentaire. Rentrée néanmoins réussie pour le moment, le parcours n'était non sans difficultés ! Jeune cavalier prometteur pour la relève allemande, Christian Kukuk a lui fait tomber deux barres, accompagné de Limonchello NT. Malgré tout le talent et les progrès du beau jeune homme, les résultats en CSI 5* peinent à se frayer un chemin pour le moment. Gageons que ce ne soit l'affaire que de quelques semaines. Deuxième Tricolore à partir, Alexandra Paillot fit alors son entrée. Aux rênes de Lumina, une jeune jument de neuf ans, la championne de France 2015 a écopé de six points de pénalité. Pas de réussite non plus pour Kevin Staut, qui a préféré abandonner en cours de route avec Vendome d'Anchat.

Un nouveau couple, et des débuts prometteurs ! Laura-Jane Tidball montait Concetto Son, l'ancienne monture de Steve Guerdat. Pour l'une de leurs premières épreuves à cette hauteur, le duo n'a écopé que de cinq points, plutôt de bonne augure. Vingtième à s'élancer, Lillie Keenan a elle réussi le pari du score vierge sur Super Sox, et s'est invitée au barrage aux côtés de Vladimir Tuganov. Deux cavaliers plus tard, Pius Schwizer en a fait de même aux commandes de Leonard de la Ferme CH. Chose assez rare pour être soulignée, malgré un superbe parcours et aucune barre de touchée, Lauren Hough et Ohlala sont sorties de piste avec... un point de temps dépassé ! Il faut dire que le chef de piste profite grandement de l'étendue de l'immense piste pour jouer avec le chronomètre imparti. Revenus il y a quelques semaines des championnats d'Europe Longines de Göteborg, Sergio Alvarez Moya et G&C Arrayan ont eux franchi le parcours sans encombre. Le dernier barragiste a été, sans trop de surprise, Kent Farrington. Le numéro un mondial et sa Gazelle ont survolé le tour, et conclu ce barrage à cinq.

Kent Farrington prend sa revanche

Avant-hier, Kent Farrington devait être sacrément déçu. Pour rappel, alors qu'il était probablement en passe de remporter la Cana Cup, sa Gazelle a laissé une barre à terre, filant la victoire à Nicola Philippaerts. Et hier, il n'était pas question pour le numéro un mondial de rentrer bredouille du CSIO 5* de Calgary ! L'Américain a bouclé un superbe barrage en 40"59 aux rênes de sa si rapide jument. Lillie Keenan a dû s'avouer vaincue et a pris la deuxième place. Jolie performance tout de même pour cette jeune américaine, qui semble en pleine progression. Le podium a été conclu par Pius Schwizer. Le Suisse, associé à Leonard de la Ferme CH, qu'il monte depuis un certain temps maintenant, a déroulé son barrage sans faute en 43"03. Vladimir Tuganov a signé le dernier double zéro avec Suspens Floreval, tandis que Sergio Alvarez Moya a sûrement pris un peu trop de risques, quittant la piste avec quatre points mais le meilleur des chronomètres.

"C'est bien d'avoir cette qualification pour le Grand Prix au bout du chemin aujourd'hui, et de pouvoir me concentrer pour la prochaine épreuve", confiait le vainqueur en conférence de presse. "J'ai beaucoup aimé cette victoire ce soir, mais il y a encore du travail demain ! Lillie a été rapide, son cheval a une grande amplitude. Ma stratégie a été d'aller un peu plus doucement sur le numéro trois, et de tourner très court. Je pense que j'ai fait la différence à ce moment-là."
 

À lire également...

Réagissez