L’Irlande, seize ans après !

Denis Lynch a été l'un des trois héros irlandais
Crédit : Scoopdyga

Vendredi 25 août - 23h32 | À Göteborg, Sébastien Roullier

L’Irlande, seize ans après !

L'Irlande en or, la Suède en argent et la Suisse en bronze. La Belgique, elle, termine à la plus mauvaise place, tandis que la France a signé une meilleure seconde manche. Compte-rendu d'une folle soirée à Göteborg. 

L’Irlande a été sacrée championne d’Europe de saut d’obstacles pour la deuxième fois de son histoire ce soir à Göteborg. En effet, elle s’était déjà imposée dans cette compétition en 2001 à Arnhem grâce à Kevin Babington, Jessica Kürten, Peter Charles et Dermott Lennon. Les hommes de Rodrigo Pessoa, Shane Sweetnam, Denis Lynch et Cian O’Connor, ont donc tenu bon alors qu’ils concouraient à trois puisque privés de Bertram Allen après ses mésaventures d’hier. Ils ont même aligné trois sans-faute!
Leurs nerfs n’ont jamais lâché, contrairement à ceux des Suédois, qui évoluaient à domicile. Malin Baryard-Johnsson a abandonné tandis que Douglas Lindelöw a concédé deux vraies fautes. Heureusement, Henrik von Eckermann et surtout Peder Fredricson, qui garde son score vierge en individuel, ont assuré l’essentiel en portant la Suède sur la deuxième marche du podium.
La Suisse, elle, a soufflé le chaud et le froid, mais a fini par arracher la médaille de bronze des mains de la Belgique. Chapeau à Martin Fuchs, auteur d’un double sans-faute absolument fabuleux. Il a porté la Suisse puisque même Steve Guerdat a concédé une faute ce soir, comme hier, contre deux pour Romain Duguet et une plus un point de temps pour Nadia Peter-Steiner, dont le score a donc compté. En tout cas, les Suisses n’ont pas volé cette belle médaille de bronze.
La Belgique, elle, risque de se mordre très longtemps les doigts. Après avoir signé quatre sans-faute hier, les Diables Rouges n’ont pu compter que sur le double sans-faute de Pieter Devos ce soir. Il s’en est fallu d’un point de temps en moins, soit de Niels Bruynseels, soit de Jérôme Guéry, et la Belgique serait montée sur le podium. Grégory Wathelet était tout près d’arracher l’argent. Hélas, une faute sur l’étroit vertical 13 l’en a empêché…
L’Allemagne et les Pays-Bas se classent cinquième et sixième au terme d’un championnat très moyen. La France, bien meilleure ce soir qu’hier, termine ces championnats à la septième place. Hélas, avec trois fautes, Kevin Staut a dit adieu à l’exploit individuel. Chapeau à Roger-Yves Bost, auteur d’un sans-faute rageur. Chapeau aussi à Matthieu Billot, qui s’est battu comme un lion et même s’il a concédé deux points de temps. Plus à son aise ce soir qu’hier, Pénélope Leprevost, elle, a concédé cinq points. Quoi qu’il arrive, la France n’aurait pu terminer que sixième donc il n’y a pas de regret à nourrir dans cette manche. Pour l’heure, seuls Kevin et Bosty sont qualifiés pour la finale individuelle, réservée aux vingt-cinq meilleurs couples, mais Matthieu Billot n’est que troisième sur la liste de repêchage, alors sait-on jamais. Pénélope, elle, figure trois rangs plus loin.
 
Plus d’infos à suivre
 
Le classement individuel
Le classement par équipes
Le parcours de cette épreuve

À lire également...

Réagissez