La Suède reprend la main et la France prend l’eau à Göteborg

Peder Fredricson et H&M All in de Vinck conservent un score vierge ce soir.
Crédit : Scoopdyga

Jeudi 24 août - 20h34 | À Göteborg, Sébastien Roullier

La Suède reprend la main et la France prend l’eau à Göteborg

À l’issue de la palpitante première manche de l’épreuve par équipes des championnats d’Europe Longines de saut d’obstacles, cet après-midi à Göteborg, la Suède, qui a repris la tête du classement, peut rêver d’offrir l’or à ses supporters demain soir. Avec un sans-faute et trois tours à neuf points, la France, deuxième hier, est retombée à la huitième place, et a probablement perdu tout espoir de podium…

L’ESSENTIEL

L’ESSENTIEL - La Suède reprend la main et la France prend l’eau à Göteborg

Martin Fuchs aurait pu recevoir le prix de la combativité aujourd'hui!
Crédit : Scoopdyga

Un vrai parcours de championnat, un vrai scénario de championnat. En dehors du cruel manque d’affluence en tribunes, lequel ternit un peu la photo finish de cette deuxième journée des championnats d’Europe Longines de saut d’obstacles, tous les ingrédients d’un grand rendez-vous étaient là. À l’issue de cette deuxième épreuve comptant pour le classement par équipes, et avant la grande finale de demain soir, la Suède s’est replacée en tête grâce aux parcours magiques – pourquoi mâcher ses mots – de Malin Baryard-Johnsson et Peder Fredricson, associés à H&M Cue Channa et H&M All in de Vinck, sans oublier le tour à un point sécurisé par Henrik von Eckermann et Mary Lou 184, pourtant à la peine hier. Les Scandinaves sont même passés tout près de la perfection, le jeune Douglas Lindelöw ne renversant que le quatorzième et dernier obstacle du parcours, un vertical sur bidet.
Avec un score de 8,21, la Suède compte moins d’une barre d’avance sur la Suisse (11,15), qui a su se serrer les coudes et se battre en piste après les treize points de Nadja Peter Steiner et Saura de Fondcombe. Même si Steve Guerdat a finalement lâché cinq points avec la bouillonnante Bianca, dont les postérieurs sont malencontreusement retombés sur le second plan de l’oxer 13, Romain Duguet n’a cédé qu’un point sur l’excellente Twentytwo des Biches et Martin Fuchs rien du tout avec le spectaculaire Clooney 51.
Deux équipes se partagent la troisième place à 12,11 points, ce qui assez exceptionnel dans cette compétition. Pleinement dans la course au podium, l’Irlande n’en a pas moins soufflé le chaud et le froid aujourd’hui. On a vu de magnifiques sans-faute de la part de Shane Sweetnam et Cian O’Connor, aux rênes de Chaqui Z et Good Luck, un fort bon tour de Denis Lynch et All Star 5, surpris sur le vertical 14 comme quelques autres, mais on a aussi vu la chute de Bertram Allen, incapable de franchir le gros oxer 10 avec un Hector van d’Abdijhoeve visiblement pas à son aise. Même si ce couple pourra repartir demain, les hommes de Rodrigo Pessoa devront sûrement lutter à trois…
Le contraste est saisissant avec la Belgique, également à 12,11 points, qui a aligné rien de moins que quatre sans-faute, telle la Mannschaft à ses heures les plus glorieuses. Chapeau, donc, à Pieter Devos, Niels Bruynseels, Jérôme Guéry et Grégory Wathelet, tous aussi soigneux et combattifs avec Espoir, Cas de Liberté, Grand Cru van de Rozenberg et Coree. Leur dynamique pourrait bien les conduire à l’exploit demain!
Cinquième (15,25) et sixième (15,52), l’Italie et l’Allemagne peuvent encore croire au podium, mais devront signer des cartes vierges demain et compter sur les fautes de leurs adversaires. Pour l’Espagne, septième (23,85), cela ne pourrait résulter que d’un surprenant retournement de situation. Quant à la France (24,78), l’Autriche (24,9) et les Pays-Bas (25,53), à plus de quatre barres de la tête et trois du podium, leurs chances semblent quasiment nulles.

LES BLEUS

LES BLEUS - La Suède reprend la main et la France prend l’eau à Göteborg

Kevin Staut a livre un second parcours parfait dans ces championnats.
Crédit : Scoopdyga

Toujours brillante dans les épreuves de Chasse, la France n’avait pas trahi sa réputation hier, se classant deuxième après cette épreuve d’ouverture. Hélas, le quatuor tricolore a montré ses limites dès aujourd’hui à Göteborg avec trois parcours à neuf points, dont deux qui ont compté. Son ouvreur, Matthieu Billot, n’a pas été verni pour son premier grand rendez-vous, son puissant Shiva d’Amaury pédalant de manière peu explicable dans l’oxer 8. Il aurait peut-être pu éviter sa deuxième faute sur le maudit vertical 14, mais il courait aussi derrière le chronomètre, comme bien d’autres concurrents. Rien à dire si ce ne sont quelques infimes touchettes pour Kevin Staut, absolument souverain avec Rêveur de Hurtebise*HDC. Si la France a failli, le Normand, quatrième en individuel, peut toujours rêver d’un second sacre, huit ans après son triomphe de Windsor avec Kraque Boom. Malheureusement, Roger-Yves Bost n’a pas connu autant de réussite. Montant une Sangria du Coty qu’il a lui-même jugé "moins disponible qu’hier, sûrement parce qu’elle s’est un peu refroidie après notre petite séance de travail de ce matin", le champion d’Europe 2013 a fauté sur le vertical 9b et l’oxer 12a, sans pouvoir rentrer dans les temps. Enfin, Pénélope Leprevost et Vagabond de la Pomme ont livré un parcours particulièrement frustrant. Sans effleurer la moindre barre, ils n’ont pas su franchir la rivière placée dès le numéro 4. Le bai n’a pas été le seul cheval à la regarder, loin s’en faut, mais sa cavalière n’a pas été capable de la lui faire franchir du premier coup. La deuxième tentative a été la bonne, mais le couple a lâché cinq points de temps à l’arrivée…

LE TOP ET LE FLOP

LE TOP ET LE FLOP - La Suède reprend la main et la France prend l’eau à Göteborg

Luciana Diniz et Fit For Fun 13 ont impressionné tout le monde cet après-midi
Crédit : Scoopdyga

Le top. Malgré l’échec collectif du Portugal, Luciana Diniz a livré une nouvelle leçon d’équitation légère et fluide avec la merveilleuse Fit For Fun 13. Demain, la Brésilienne de naissance poursuivra sa route vers la finale individuelle avec de réelles chances de podium. Après avoir si souvent lâché dans les moments cruciaux, supportera-t-elle la pression cette année? On le lui souhaite sincèrement.
Le flop. Après une Chasse déjà moyenne hier, l’Ukraine a littéralement sombré aujourd’hui. Souvent en lutte pour les médailles par le passé, les hommes d’Oleksandr Onyshchenko ont baissé pavillon sans faire de bruit aujourd’hui, concédant un total de trente-trois points…

Le classement individuel en direct ici
Le classement par équipes en direct ici

À lire également...

Réagissez