''Des erreurs de jeunesse'', Arnaud Serre

Arnaud Serre et Ultrablue de Massa ont été les troisièmes Tricolores à se présenter dans le Grand Prix.
Crédit : Scoopdyga

Mercredi 23 août - 16h16 | À Göteborg, Yeelen Ravier

''Des erreurs de jeunesse'', Arnaud Serre

Après le saut d'obstacles ce matin, c'est au tour du dressage de faire son retour sur le stade Ullevi de Göteborg. Troisième de l'équipe de France à participer au Grand Prix, Arnaud Serre déroulait sa première reprise en championnat avec sa jeune recrue Ultrablue de Massa. Voici sa réaction.

''Je suis très satisfait du cheval. Le stade n'est pas très regardant mais je trouve que les chevaux sont un peu électriques. Il était bien connecté avec moi mais a effectué quelques erreurs de jeunesse. Je l'ai senti directement à la détente, quand nous sommes passés dans le deuxième paddock, le cheval était bien plus sensible à cause de l'atmosphère.

J'ai eu quelques irrégularités dans le zig-zag, à la fin. C'est de ma faute. J'ai voulu donner trop d'amplitude dans le dernier changement de pied et il a réagi un poil trop fort. Je l'ai mal préparé pour ce changement, je pensais qu'il serait déjà prêt ! Dans les changements de pieds au temps, j'ai senti qu'il perdait un petit peu de rythme. J'ai remis un peu de jambes pour reprendre du galop et il est tout de suite parti, il était ultra sensible. Le pas n'était pas bon non plus, il n'est pas resté au contact. Il était un peu regardant, il ne se dépliait pas assez. Normalement, ce n'est pas le point fort de mon cheval donc je ne vais pas lui en vouloir ! C'est sûr que j'aurais aimé plus de points pour l'équipe, mais c'est un championnat et les juges notent très juste depuis hier. C'est normal.

Je me sentais bien dès que je suis arrivé ici. C'est vrai que c'est un cheval qui a très peu d'expérience, il n'a fait que cinq Grands Prix internationaux, mais il est très disponible, toujours connecté avec moi. J'arrive à compenser son manque d'expérience par celle que moi j'ai. C'est un cheval pour l'avenir. C'est un cheval sûr. En tout cas, aujourd'hui, je ne suis pas déçu, au contraire. Je sais que mon cheval a fait son travail, et il ne nous reste plus qu'à croiser les doigts pour Pierre !''

À lire également...

Réagissez